Dovizioso, le "pilote préféré" d'Espargaró et son inspiration

Le pilote Aprilia admire le parcours de son homologue chez Ducati et aimerait s'inspirer de l'attitude et de la méthode de travail de l'Italien.

Dovizioso, le "pilote préféré" d'Espargaró et son inspiration

L'approche méthodique d'Andrea Dovizioso suscite l'admiration d'Aleix Espargaró, qui salue la fidélité que lui voue Ducati et y voit un gage de succès au fil des années. Après trois ans chez Aprilia, où son meilleur résultat en course est une sixième place, le pilote espagnol aimerait voir le projet dans lequel il est engagé connaître la même progression que celui de Ducati et estime que le travail mené par Dovizioso a été la recette du succès pour l'autre marque transalpine du MotoGP.

Il faut dire que le chemin parcouru par le pilote italien a de quoi faire des envieux, lui qui avait bouclé sa première saison avec Borgo Panigale à la huitième place du championnat, sans jamais avoir pu monter sur le podium. Les 140 points qu'il avait marqués à l'époque représentaient son plus faible score depuis sa première saison mondiale, en 2002, mais il allait par la suite réussir à augmenter son capital d'année en année. Une première pole et de premiers podiums en 2014 et le voilà qui intégrait le top 5 du championnat, avant à nouveau une petite baisse en 2015 suivie par un rebond décisif. Avec son retour à la victoire au GP de Malaisie, il reprenait une tendance ascendante qui ne s'est ensuite jamais démentie. Depuis trois ans, Dovizioso est "le meilleur des autres" derrière un Marc Márquez au sommet de sa forme et il a pu remporter 13 victoires au guidon de la Desmosedici.

Lire aussi :

"C'est notre objectif, à 100%", affirme Espargaró en se disant inspiré par le modèle Ducati-Dovizioso. "C'est ce que j'aimerais. La façon de faire la plus facile serait de changer d'équipe et de trouver une moto d'usine ou une autre place dans une équipe privée et d'essayer de me battre pour le podium, mais ce qu'il y aurait de bien et ce que j'aimerais faire c'est de placer l'Aprilia sur le podium comme il l'a fait avec Ducati. Quand il est arrivé, la Ducati était super loin et regardez le niveau de la moto maintenant. Cette année, il est proche des 300 points, c'est incroyable. Le problème c'est qu'il y a aussi le meilleur pilote de l'Histoire, alors la deuxième place au championnat est comme un titre."

Connu pour être exigeant et parfois impétueux, Aleix Espargaró admire non seulement le parcours d'Andrea Dovizioso ces dernières années mais aussi son attitude sur laquelle il aimerait là aussi pouvoir prendre exemple. "Il est mon pilote préféré, cela ne fait aucun doute. Je l'ai toujours dit parce que tout le monde ne parle que de Márquez, parfois de Viñales ou de Valentino [Rossi], mais pour moi ce que Dovi fait est impressionnant, en étant deuxième au championnat chaque année. Quand il a commencé avec Ducati, ils n'étaient pas si rapides et année après année ils ont amélioré la moto. Il a eu à ses côtés Iannone, Petrucci, Lorenzo [comme coéquipiers], des pilotes très rapides, et ils l'ont peut-être battu sur certaines courses mais personne n'a été capable de le battre sur une saison complète et c'est ce qui compte."

"La manière dont il travaille, la manière dont il est en tant que personne… Il n'est jamais super content ni super mécontent, et je pense que cette stabilité en général est super importante. Je n'ai pas ça ! J'essaye d'apprendre mais je n'y arrive pas, je m'énerve beaucoup, alors il faut que je m'améliore. Je me suis amélioré, je ne suis plus comme j'étais avant, mais je suis encore loin de lui", sourit le pilote espagnol.

Lire aussi :

La stabilité étant un gage de succès à ses yeux, Espargaró se félicite de ne pas changer de coéquipier en 2020, une première pour lui depuis qu'il a rejoint Aprilia en 2017. "C'est important, que ce soit pour les ingénieurs ou pour moi", affirme-t-il. "Je le dis toujours à Aprilia, ça n'est pas bon de changer de pilote chaque saison. Je donne toujours le même exemple, parce que Dovi est mon pilote préféré sur la grille et la manière dont ils ont travaillé ces dernières années est pour moi la façon intelligente de travailler. J'espère que cette stabilité va aussi apporter de meilleurs résultats à Aprilia."

"Cette année, Andrea [Iannone] a eu un peu de mal. Tout le monde sait quel a été le niveau d'Andrea ces dernières saisons, et cette saison il n'a pas pu se maintenir au même niveau, alors j'espère que pour la saison prochaine ce sera un peu plus facile pour lui", ajoute le pilote espagnol. "Durant la dernière partie de la saison, il a quand même été plus compétitif. Ce qu'il y a de bien c'est qu'on a les mêmes problèmes à 99% et on pousse à fond pour la même chose."

partages
commentaires
Zarco veut la Ducati officielle en 2021 et se battre pour le titre

Article précédent

Zarco veut la Ducati officielle en 2021 et se battre pour le titre

Article suivant

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année

C'était 2019 : ce qui vous a marqués cette année
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021