MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
9 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
16 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
36 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
44 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
72 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
79 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
93 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
100 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
107 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
121 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
128 jours

Dovizioso : "La pluie ? On ne court pas après !"

partages
commentaires
Dovizioso : "La pluie ? On ne court pas après !"
Par :
16 mai 2019 à 17:55

Le pilote Ducati pense se sentir plus à l'aise au Mans qu'il ne l'a été lors de la dernière course en date, néanmoins la météo autant que le niveau affûté de certains adversaires le poussent à la prudence.

L.B., Le Mans - Si la piste de Jerez faisait partie des plus redoutées par Andrea Dovizioso cette saison, celle du Mans figure en meilleure place dans sa hiérarchie personnelle. Il n'y a pourtant gagné qu'une seule fois, à la lointaine époque où il évoluait en 125cc, et n'y a signé que trois podiums en MotoGP, mais il semble avoir manqué peu de choses au pilote Ducati ces dernières années pour l'accrocher à son palmarès. Ce fut particulièrement le cas l'an dernier, où une chute a mis fin à ses espoirs alors qu'il venait de prendre les commandes.

C'est donc un Andrea Dovizioso plutôt positif qui a fait son entrée sur le Circuit Bugatti ce jeudi, confiant de pouvoir se montrer plus compétitif qu'il ne l'a été il y a deux semaines. "Je suis content d'être ici. Le Mans a toujours été un bon circuit pour moi, un bon week-end. L'an dernier nous avions un bon rythme et je m'attends à être un peu plus rapide qu'à Jerez. Mais, cette saison, les adversaires sont différents, leurs rythmes sont différents", prévient-il cependant. "Je pense qu'il y aura plus de pilotes au sommet pendant les essais, et il sera important d'être là, surtout avec la météo. C'est toujours comme ça au Mans et on dirait que la météo est instable, il faudra être prêt."

Lire aussi :

S'il a prouvé depuis trois ans avoir une certaine habilité à se montrer performant sur piste mouillée, le numéro 4 assure toutefois ne pas faire la danse de la pluie pour ce Grand Prix de France aux prévisions incertaines. "La pluie, on ne court jamais après, même quand on sait qu'on peut être compétitif", assure-t-il. "On peut trop facilement faire une erreur. C'est bien d'avoir créé ces situations, où l'on est toujours forts sur le mouillé, mais c'est très compliqué à gérer, on peut trop facilement faire une erreur. Alors s'il pleut on essaye toujours de faire au mieux, mais on ne la cherche jamais."

Andrea Dovizioso, Ducati Team

"Globalement, je suis content d'être ici. Je pense que nous pouvons continuer de nous battre, revenir sur le podium, et nous battre pour la victoire", poursuit le pilote italien, actuellement distancé de seulement trois petits points par le leader du championnat, Marc Márquez. Un faible écart qui peut toutefois se tempérer par le fait que le pilote Honda est parti à la faute à Austin, alors que la victoire – et donc 25 points – lui tendait les bras. En termes de performances pures, donc, Dovizioso se veut plus pragmatique.

"Des pistes positives pour nous arrivent à présent, mais il faut être réalistes, nos adversaires sont particulièrement compétitifs. Je m'attends donc à beaucoup plus de compétitivité de leur part sur les prochaines pistes, mais je m'attends à être rapide, alors je pense qu'on peut se battre. Je ne sais pas si je dois m'attendre à avoir quelque chose en plus sur cette course, mais on sera sûrement au moins au niveau pour nous battre. Ensuite, il nous revient de bien gérer le week-end, et surtout le temps."

Pas d'inquiétude à ce stade du championnat

Avec, cette année, une Suzuki plus redoutable et en mesure de rivaliser avec Honda ou Ducati pour les meilleures places, Dovizioso sait toutefois pertinemment que la mathématique ne penchera pas en sa faveur s'il ne grappille pas chaque point à sa portée. "[Que Suzuki se batte aux avant-postes], ça peut être une bonne chose, mais pour le moment ça n'a pas été le cas, car quand on n'a pas été compétitifs on a fait quatrièmes et on a donc perdu des points. Disons que quand plus de pilotes peuvent s'immiscer, et que l'on se bat contre Marc, c'est pire parce que quand il est dans une journée négative, il joue quand même le podium ou la victoire."

"Il est difficile de savoir si [Honda et Suzuki] ont mieux travaillé ou moins bien et ça n'est pas le sujet. Je pense que le niveau entre les motos est désormais très proche. Je pense que les quatre motos – la Yamaha, la Suzuki, la Honda et la Ducati – sont différentes sur leurs caractéristiques. Les styles de pilotage aussi, donc c'est toujours une histoire un peu différente. Nous ne sommes pas heureux à 100%, car la limite en milieu de courbe est toujours là, mais nous avons pour l'instant des points positifs sur d'autres choses. On peut s'en servir sur certains circuits, sur d'autres c'est difficile", explique Dovizioso.

Lire aussi :

"Je ne sais pas si ce que nous avons fait durant l'hiver sera suffisant, mais nous sommes là, nous ne sommes pas loin, au championnat non plus, nous avons déjà gagné une course, nous avons fait une bonne course en Argentine... Je pense que nous avons une limite, mais les adversaires aussi donc je ne suis pas trop inquiet. Je suis à la limite, comme tout pilote", souligne-t-il. "La situation au championnat est bonne, et très ouverte. Comme je l'ai déjà expliqué par le passé, nous sommes plus nombreux à nous battre pour le titre, même si nous ne sommes qu'au début de la saison et que tout peut arriver. Je m'attends à ce que l'on soit plus nombreux à être en lutte cette année."

"Jusqu'à présent, […] ça n'est pas positif, mais il a manqué peu de chose pour que ça le soit. En Amérique comme à Jerez, on est arrivés très proches du podium, on aurait donc pu y figurer nous aussi, le potentiel était là. Ça n'est pas facile, mais on est là", promet le pilote Ducati.

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Quartararo veut "profiter" de son GP à domicile

Article précédent

Quartararo veut "profiter" de son GP à domicile

Article suivant

Rossi : "Je suis ici parce que je pense que je peux encore gagner"

Rossi : "Je suis ici parce que je pense que je peux encore gagner"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa