Dovizioso laisse sa "porte ouverte" à un poste d'essayeur

S'il a déjà décliné un rôle de pilote d'essais par le passé, Andrea Dovizioso exprime aujourd'hui son intérêt à l'idée de soutenir un constructeur MotoGP dans son développement.

Andrea Dovizioso, RNF MotoGP Racing

Voilà près de deux ans qu'Andrea Dovizioso a quitté la grille MotoGP. Après la fin de sa fructueuse union avec Ducati, il avait déjà mis sa carrière entre parenthèses, puis opéré un retour sur une Yamaha satellite pour finalement raccrocher en cours de saison, conscient qu'il n'atteindrait pas le niveau espéré.

Depuis, celui qui a été trois fois vice-Champion du monde n'est pas remonté sur une MotoGP. Il n'a pas perdu le contact avec le pilotage, loin s'en faut, puisqu'il a créé sa propre piste de motocross et a continué à beaucoup s'entraîner dans cette discipline qui le passionne, avec au passage une lourde chute il y a quelques semaines dont il se remet tout juste. Mais après cette trêve, retrouver le pilotage des prototypes les plus aboutis de la course moto semble le titiller.

En visite au GP d'Italie, le week-end dernier, Dovizioso a en effet indiqué qu'il laissait la porte ouverte si jamais un constructeur souhaitait requérir ses services. Fort de ses 21 ans passés en Grand Prix, dont 15 dans la catégorie MotoGP où il a expérimenté les motos développées par Ducati, Yamaha et Honda, mais aussi réalisé quelques tests sur l'Aprilia en 2021, l'Italien aimerait partager son savoir.

"Je n’ai pas de projet mais c’est toujours sympa quand les constructeurs vous appellent pour parler d’avenir. J’ai eu une opportunité quand j’ai décidé d’arrêter mais je n’étais pas prêt à faire quoi que ce soit, parce que je voulais m’arrêter et prendre une pause", explique Andrea Dovizioso, évoquant pour le site officiel du MotoGP la période qui a suivi son 346e et dernier Grand Prix, à Misano, en 2022.

Aujourd'hui requinqué, Andrea Dovizioso, 38 ans, a changé de regard sur ce rôle qu'il avait à l'époque refusé. "Je garde toujours la porte ouverte car je ne suis pas encore trop vieux et tout le monde sait que mes sensations peuvent aider à développer une moto. Pour le moment je ne sais vraiment pas, c’est trop tôt... mais la porte est ouverte !"

Lire aussi :

Aleix Espargaró, qui a pratiquement la même longévité qu'Andrea Dovizioso dans le championnat (il en est à 328 Grands Prix) et fait aujourd'hui figure de vétéran sur la grille MotoGP, va clore sa carrière de pilote de course à la fin de cette saison, mais sans s'éloigner des circuits pour autant. Motorsport.com révélait en effet le week-end dernier que l'Espagnol va rejoindre Honda en tant que pilote essayeur.

Avant lui, Cal Crutchlow a également pris ce rôle pour Yamaha lorsqu'il a stoppé sa carrière fin 2020, ce qui l'a d'ailleurs mené par la suite à jouer les intérimaires en course au moment du départ de Dovizioso, ainsi qu'à remplacer des blessés et faire des wild-cards. Pol Espargaró est également devenu pilote essayeur cette année, pour le compte de KTM chez qui il a retrouvé Dani Pedrosa, qui a basculé sur cette nouvelle carrière à sa retraite fin 2018.

Les autres pilotes essayeurs sollicités par les constructeurs MotoGP sont tous passés par la course auparavant, qu'il s'agisse de Stefan Bradl chez Honda, Lorenzo Savadori chez Aprilia, Michele Pirro chez Ducati et Mika Kallio et Jonas Folger chez KTM.

Les plus belles photos du GP d'Italie MotoGP

Francesco Bagnaia, Ducati Team, Moto
Johann Zarco, LCR Honda Team
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Jorge Martin, Pramac Racing
Jorge Martin, Pramac Racing
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Enea Bastianini, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Enea Bastianini, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Franco Morbidelli, Pramac Racing
Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Miguel Oliveira, Trackhouse Racing Team
Les foules
Alex Marquez, Gresini Racing
Marc Marquez, Gresini Racing Team
Alex Marquez, Gresini Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Luca Marini, équipe Repsol Honda
Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team
Marc Marquez, Gresini Racing Team
Enea Bastianini, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Jorge Martin, Pramac Racing
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Enea Bastianini, Ducati Team, Francesco Bagnaia, Ducati Team
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Enea Bastianini, équipe Ducati
Francesco Bagnaia, équipe Ducati
Enea Bastianini, Ducati Team, Francesco Bagnaia, Ducati Team, Jorge Martin, Pramac Racing
Les foules
Les foules
38

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent L'Aprilia a affiché ses limites face à la Ducati au Mugello
Article suivant Hamilton impatient de voir Márquez sur la Ducati

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France