Dovizioso explique pourquoi il n'ira pas au bout de la saison

Après vingt ans de carrière en Grand Prix, Andrea Dovizioso a pris la décision difficile de raccrocher. "C'est le moment", assure-t-il, justifiant son choix de ne pas terminer la saison en cours.

Dovizioso explique pourquoi il n'ira pas au bout de la saison
Charger le lecteur audio

À 36 ans, Andrea Dovizioso a pris la décision de mettre un terme à sa carrière de pilote MotoGP. Un choix mûrement réfléchi, dont il ne faisait pas de secret depuis plusieurs mois. Mais le pilote italien ne va pas honorer son contrat jusqu'au bout. Il a trouvé un accord avec Yamaha et l'équipe RNF pour raccrocher après le Grand Prix de Saint-Marin, qui se tiendra le mois prochain à Misano, cédant ensuite son guidon à Cal Crutchlow pour les six dernières courses du championnat. Pourquoi un tel choix ?

Il l'explique très naturellement, décrivant un esprit miné par son manque de performance avec la Yamaha et la compréhension que rien de substantiel ne pourrait changer dans le courant de la saison. Penser à arrêter a peu à peu pris le dessus dans son esprit sur l'implication et la concentration que requiert la compétition.

"Au bout de 20 ans, il est toujours difficile de prendre ce type de décision. Mais ça va, je suis détendu et c'est le moment de prendre cette décision", a expliqué Andrea Dovizioso en retrouvant la presse jeudi soir à Silverstone. "Quand vous êtes pilote, que vous êtes en essais et en course et que vous n'êtes pas en mesure de figurer là où vous voulez figurer, votre esprit commence à penser à des choses et vous réalisez que c'est le moment. C'est donc la raison pour laquelle j'ai pris cette décision."

"Ça n'est pas très agréable, en tant que pilote, quand vous pensez trop à ces choses-là et que vous n'êtes pas juste concentré sur les courses. Quand vous ne vous sentez pas compétitif, vous commencez à trop y penser. Je sentais que [je devais] prendre cette décision et, en sentant cela, j'ai commencé à penser que Misano serait la bonne course pour le faire, la dernière course, ma dernière course à domicile, finir là-bas sur une fête, avec de grands sourires pour tout le monde, avec mes amis et tous les fans."

Depuis le printemps, déjà, Andrea Dovizioso évoquait à demi-mots son souhait de raccrocher, sans cacher son manque de motivation à l'idée d'aller au bout d'un championnat si mal embarqué pour lui et qu'il savait voué à l'échec. En annonçant son départ jeudi, à la veille des premiers essais libres à Silverstone, Lin Jarvis a indiqué que cette issue prématurée avait été discutée avec Yamaha pendant la pause estivale et qu'un accord avait rapidement été trouvé en ce sens afin de respecter le souhait du pilote, actuel vétéran du plateau.

"Je souhaite remercier Yamaha, l'équipe et WithU, parce qu'ils m'ont apporté un grand soutien et m'ont compris. Ça a été très important pour moi. J'étais détendu pour parler de ma situation avec eux et je suis content d'avoir un bon rapport avec eux et d'avoir pu prendre cette décision difficile", a souligné l'Italien.

Andrea Dovizioso, RNF MotoGP Racing, annonce la fin de sa carrière

Andrea Dovizioso

Fin 2020 déjà, Andrea Dovizioso s'était éloigné du championnat sans certitude de pouvoir y revenir. Mentalement, cependant, il prenait alors une année sabbatique et les événements des mois suivants lui avaient prouvé que c'était bel et bien le cas puisqu'un guidon soudain libéré chez Yamaha lui avait permis de revenir à la compétition courant 2021. Cette fois, c'est bien sa retraite sportive qu'annonce le pilote, arrivé au bout d'un parcours entamé en 2008 dans la catégorie MotoGP et en 2002 en Grand Prix. C'est le fruit d'une réflexion différente de celle qu'il avait menée il y a deux ans, époque à laquelle il quittait Ducati alors qu'aucun guidon assez compétitif à ses yeux n'était disponible.

"Étant donné que je suis quelqu'un de rationnel et de critique, je dois toujours avoir une motivation importante pour faire quelque chose. Et malheureusement, étant donné que je n'arrive pas à m'adapter suffisamment bien à la moto pour obtenir certains résultats, je n'ai pas réussi à améliorer cet aspect-là cette année. Une autre chose aurait été de pouvoir travailler sur certains aspects structurels de la moto, mais disons qu'il n'y a pas eu la possibilité de faire ces choses-là pendant la saison."

"Et je parle à nouveau du rapport qui existe avec Yamaha", a précisé Dovizioso, qui avait eu une première réunion franche à Portimão pour s'enquérir des possibilités de développement de la M1. "Sur ce point aussi, je me suis ouvert, j'ai fait des réunions, j'ai essayé de parler, de comprendre quelles étaient leurs intentions, sur quoi il était possible de travailler, et j'ai bien compris quelle était leur approche. Étant donné qu'il n'y avait pas cette possibilité, parce qu'il faut du temps pour changer certaines grosses choses en MotoGP, disons que je n'aurais rien pu faire sur cet aspect non plus, sur lequel je pense que j'aurais pu avoir l'expérience pour faire certaines choses."

"Par conséquent, en n'étant pas trop compétitif, l'esprit continue à faire certains raisonnements et à un moment donné ce raisonnement est devenu de plus en plus important au point de me faire prendre cette décision. Percevant ce bon rapport avec Yamaha, j'ai senti que je pouvais en parler."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Les essais de pré-saison 2023 débuteront à Sepang en février
Article précédent

Les essais de pré-saison 2023 débuteront à Sepang en février

Article suivant

Álex Márquez "n'avait pas la motivation" pour rester chez Honda

Álex Márquez "n'avait pas la motivation" pour rester chez Honda