Dovizioso : la couverture chauffante en cause dans son souci de pneu

Les analyses menées par Michelin éclaircissent un peu plus les causes des difficultés rencontrées par Andrea Dovizioso dimanche en course. Un dysfonctionnement de la couverture chauffante est en cause selon le manufacturier.

Dovizioso : la couverture chauffante en cause dans son souci de pneu

On en sait désormais un peu plus sur le souci qui a touché Andrea Dovizioso lors du Grand Prix de Styrie. Convaincu d'avoir pris le premier départ de la course avec un pneu arrière souffrant d'une anomalie, le pilote italien a en réalité subi les conséquences d'un couac dans la préparation du pneu en question.

Initialement, Michelin s'était défendu des critiques du pilote Ducati en arguant que la pression du pneu choisie par son équipe technique ne correspondait pas aux recommandations et que le team italien avait donc fait le choix d'une pression basse par erreur ou volonté stratégique. Après des analyses plus approfondies, il s'avère en réalité que c'est un dysfonctionnement de la couverture chauffante qui a causé ce souci.

Une semaine après avoir gagné sur place, Dovizioso a subi de mauvaises sensations dès le départ de la course, au point qu'il n'était que huitième au moment où le drapeau rouge a mis fin à son calvaire. Il a alors pu changer de pneu et sa situation s'est arrangée pour la seconde partie de la course, dés lors équipé de deux pneus tendres et neufs.

Les données dont dispose Michelin ont mis en évidence que le pneu arrière du pilote Ducati était dégonflée de 0,1 bar, mais que cela était dû au dysfonctionnement de la couverture chauffante qui aurait dû assurer que la gomme soit portée à 90° avant le départ.

"J'ai regardé les données de Dovizioso, et il est clair que son pneu arrière, celui dont il dit qu'il n'a pas fonctionné, avait une pression trop basse avant le départ. Il s'agissait d'un problème causé par le dysfonctionnement de la couverture chauffante. C'était un problème technique et non un choix stratégique extrême de la part de Ducati", explique Piero Taramasso à Motorsport.com.

Lire aussi :

Le responsable deux roues de Michelin Motorsport explique que le pneu medium choisi par Dovizioso avait besoin d'au moins 35°C au sol pour fonctionner de manière optimale, alors qu'il n'y en avait que 33°C au moment du départ de la course MotoGP. L'apport de la couverture chauffante était donc essentiel. "Sans l'apport de la couverture chauffante, le pneu arrière de Dovizioso n'aurait jamais eu la pression minimale afin d'engendrer la température nécessaire et le bon fonctionnement de la gomme. Le pneu n'avait donc pas le grip qu'il aurait pu avoir et il s'est usé de façon plus importante. Andrea a quand même pu tourner en 1'24"4, un temps similaire à celui de Pol Espargaró, malgré ces problèmes."

"Les équipes ont tendance à partir avec la pression la plus basse possible, avec la conviction d'avoir une empreinte au sol plus grande et donc plus de grip", souligne le responsable italien. "Nous conseillons les valeurs minimales, mais certains, après avoir mené des évaluations attentives, essayent d'aller en-dessous."

Le fait est cependant que la structure du pneu Michelin est plutôt dure, si bien que des contre-coups négatifs peuvent être engendrés si le pneu n'est pas amené à sa température minimale de fonctionnement. "C'est la difficulté de cette année", concède Piero Taramasso. "Certaines équipes l'ont compris et d'autres pas encore. Mieux vaut être à 0,05 bar au-dessus et faire travailler le pneu dans la bonne fenêtre d'utilisation plutôt que courir le risque de ne pas y entrer."

partages
commentaires
Il y a 8 ans : Brno, un tournant dans la carrière de Cal Crutchlow

Article précédent

Il y a 8 ans : Brno, un tournant dans la carrière de Cal Crutchlow

Article suivant

Perte des concessions : ce que ça signifie pour KTM

Perte des concessions : ce que ça signifie pour KTM
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021