Dovizioso, le "chevalier blanc" de Ducati, vise de meilleures qualifs

Andrea Dovizioso a noté les qualifications comme étant l'axe de progression le plus important pour sa saison 2020, où il espère bien contester une nouvelle fois le titre à Marc Márquez.

Dovizioso, le "chevalier blanc" de Ducati, vise de meilleures qualifs

Avec son équipier Danilo Petrucci, Andrea Dovizioso a levé le voile ce jeudi soir sur sa nouvelle machine pour la saison 2020 de MotoGP, la Ducati Desmosedici GP20. Un coup d'envoi non-officiel pour une saison où l'Italien espère enfin pouvoir améliorer sa place au classement général, lui qui fait office de dauphin de Marc Márquez depuis trois saisons maintenant.

Après quelques semaines de coupure suivant la saison 2019 et les tests menés à Valence et Jerez, Dovi a repris l'entraînement mi-décembre et continue de travailler en vue du nouvel exercice, qui débute dans deux semaines maintenant, avec les essais organisés sur le circuit de Sepang, en Malaisie. Le numéro 4 a tout à fait conscience de devoir encore hausser son niveau de jeu face à un Marc Márquez étincelant l'an dernier.

Lire aussi :

"J'ai commencé à m'entraîner pour cette saison mi-décembre, nous essayons de travailler pour être meilleur où je peux l'être. Il y a toujours moyen de mieux faire dans tous les aspects, sur la moto mais surtout sur le pilote. Je dois me concentrer là-dessus et je l'ai toujours été dans ma carrière et je ne m'arrêterai jamais car je sais à quel point c'est important. Le niveau de notre championnat est tellement élevé, il faut être meilleur chaque année si l'on veut se battre devant. Ce que nous avons fait ces dernières années était incroyable, mais ce n'était pas suffisant. Il faut donc toujours être meilleur, je suis concentré sur l'entraînement, sur la condition physique, mais surtout sur le mental car je sais grâce au passé à quel point on peut s'améliorer sur de petites choses, des détails, qui peuvent avoir un grand effet au final. Je me concentre donc là-dessus", a-t-il déclaré à Bologne.

S'il est toujours un modèle de constance, et s'il a pu régulièrement s'extirper de mauvais emplacements sur la grille l'an dernier, Dovizioso admet qu'il lui faudra travailler sur ses qualifications. Le pilote Ducati a en effet régulièrement dû compter sur le "holeshot device" de la marque italienne pour remonter en début de course, mais il apprécierait grandement de s'enlever le poids de telles remontées en retrouvant plus régulièrement les deux premières lignes de la grille.

"Tout le monde a des caractéristiques différentes. Je peux être très bon dans ma manière de gérer le week-end ou la course, surtout sur ces trois dernières années. Nous sommes devenus très forts là-dessus avec l'équipe. Je peux être assez fort en bataille mais tu peux toujours être meilleur à certains moments de la course, surtout dans le MotoGP moderne. Avec les pneus que nous avons, l'électronique, parfois c'est difficile de changer la situation pendant la course. C'est donc très important d'être devant en début de course, de partir plus devant [sur la grille] que l'an dernier, car j'avais beaucoup de mal en qualifs. Souvent j'ai pu gagner pas mal de places au départ mais il fallait tout faire parfaitement, en prenant beaucoup de risques. C'est mieux de ne pas créer cette situation."

"Il y a beaucoup de petites choses où je peux être meilleur, ensemble avec l'équipe. D'un côté il faut être prêt et avoir son meilleur potentiel, mais la majorité du temps c'est un mix entre moi, l'équipe et la moto. L'an dernier nous avons amélioré les réglages et mes sensations pour la course, mais j'avais beaucoup de mal en qualifications. Lors des tests, à part de nouvelles pièces, il faudra essayer des choses pour améliorer ça car les qualifications sont trop importantes, il faut être dans les deux premières lignes. Parfois en troisième ligne c'est pas mal pour nous, mais il faut être dans la bonne position au bon moment."

Lire aussi :

Avec la nouvelle année se présentant face à lui, le pilote de 33 ans en a profité pour changer les éléments graphiques qui le représentent, avec notamment un nouveau design de numéro, et surtout un nouveau casque. Un heaume dont Dovizioso parlera en détail plus tard, mais qui ne peut que donner un gros indice sur son état d'esprit à quelques jours de la reprise... "J'ai voulu changer mon design de casque. J'aimais vraiment le précédent mais je pense que [celui-ci] est vraiment beau et il le sera encore plus à la télé. Plus tard, j'expliquerai exactement les raisons. Mais oui c'est à propos du chevalier blanc !"

Dovizioso ne cache pas que si beaucoup de pilotes pourront lutter pour le titre cette saison, le favori numéro 1 à sa propre succession reste Marc Márquez : "Bien sûr, le gars à battre est Marc, il a fait quelque chose d'incroyable l'an dernier, il a gagné avec un gros écart. Sur le papier, au minimum, il y a cinq ou six pilotes qui peuvent gagner le titre, pas seulement des courses. Chaque saison a sa propre histoire, les pneus seront différents, il y a beaucoup de développement dans tous les domaines. Sur l'aérodynamique, tout le monde a travaillé très dur tout l'hiver. Nous devons encore travailler avec les nouvelles pièces que nous avons eues en fin d'année dernière, car nous n'avons pas pu tout comparer et tout décider. Il sera très important de travailler pendant les six journées avant la saison d'une bonne manière pour prendre les bonnes décisions."

partages
commentaires
Ducati a encore du travail sur son package 2020
Article précédent

Ducati a encore du travail sur son package 2020

Article suivant

Le nouveau pneu arrière, clé de la saison pour les pilotes Ducati

Le nouveau pneu arrière, clé de la saison pour les pilotes Ducati
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021