Dovizioso : "Au moins quatre" prétendants au titre en plus cette année

Le pilote Ducati a bouclé chacune des trois dernières saisons à la deuxième place, systématiquement opposé à Marc Márquez, mais il pressent que la saison 2020 sera plus concurrentielle que jamais.

Dovizioso : "Au moins quatre" prétendants au titre en plus cette année

Les essais de pré-saison, réduits désormais à deux séances au lieu de trois, n'ont pas été linéaires pour Ducati, qui est apparu en difficulté à Sepang avant de trouver des améliorations à Losail et d'y briller en rythme de course, tout en laissant à d'autres l'honneur de dominer le classement général. La saison MotoGP aurait dû y être lancée deux semaines plus tard, avec un Grand Prix sur lequel Andrea Dovizioso a enchaîné deux victoires ces deux dernières années et où il ne s'est plus classé au-delà de la deuxième place depuis cinq ans. Cette année encore, il estime qu'il aurait eu toutes les chances de se battre aux avant-postes, mais peine toutefois à envisager un scénario précis pour cette course finalement annulée.

"On aurait été compétitifs, mais je ne sais pas à quel point", estime-t-il auprès de Sky Italie, observant notamment les progrès accomplis par la concurrence. "Tous nos adversaires ont élevé le niveau, y compris les motos. On est nombreux à pouvoir gagner. On se retrouve avec les petits détails qui font la différence."

Lire aussi :

"On a fait du bon boulot, mais avec deux tests de pré-saison on ne peut pas beaucoup travailler", concède le pilote italien. "On sort de deux mois de pause et on se présente sur un premier test où les conditions sont critiques, en Malaisie. Il fait très chaud, il peut pleuvoir, on n'a pas l'énergie pour exploiter trois journées complètes. On fait pas mal de travail, mais pas suffisamment. Il y a beaucoup de choses à essayer, il faut les essayer au bon moment, comprendre dans quelle direction aller. Et, ensuite, le Qatar n'est pas une très bonne piste sur laquelle prendre des décisions avec du nouveau matériel."

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Le pilote Ducati a beau estimer avoir bien travaillé pendant ces six jours de piste, il est toutefois conscient que la hiérarchie affichée lors des tests se serait affinée pendant les essais libres du Grand Prix, dans un contexte désormais différent et uniquement orienté vers la course du dimanche. "À mon avis, on aurait réussi à se battre pour la victoire au Qatar, mais si on écoute les interviews des autres pilotes on aurait pu avoir six ou sept vainqueurs. Beaucoup avaient le sentiment d'être au point. Mais au final, comme nous le savons tous, ce qui compte c'est la course et la manière dont on travaille pour s'y préparer."

"Six ou sept" prétendants au titre

Bien que la compétition soit retardée et qu'il soit donc impossible pour le moment d'avoir confirmation des sensations laissées par l'intersaison, Andrea Dovizioso reste convaincu d'une chose : cette saison 2020, lorsqu'elle débutera enfin, ne se réduira par à un duel pour le titre, loin s'en faut.

"Cette année, il y aura encore plus de bagarre que l'année dernière pour le titre. L'année dernière, jusqu'à la mi saison, Marc [Márquez], Rins et moi étions les pilotes qui se battaient pour le titre. À partir de la mi-saison, ce sont les pilotes Yamaha qui ont dominé, qui ont souvent terminé devant. Cette année, la lutte sera encore plus forte. Nous aurions vu les pilotes Yamaha devant dès le Qatar. Il y a au moins quatre pilotes en plus en bagarre pour le championnat cette année", juge Dovizioso, vice-Champion du monde ces trois dernières années.

Une concurrence aussi fournie change quelque peu la donne et requiert, selon le pilote Ducati, de ne rien laisser au hasard et d'être aussi parfait que possible. "Quand on est nombreux à se battre pour le titre, c'est un avantage d'avoir un petit quelque chose en plus : vous pouvez espérer que quelqu'un s'immisce entre vous et votre adversaire principal et lui prenne des points", juge le pilote Ducati. "Mais si on n'a pas ce petit quelque chose en plus, c'est un aspect qui ne peut qu'être négatif car il peut y avoir beaucoup de pilotes qui, si vous connaissez une mauvaise journée ou si vous vous trouvez une piste sur laquelle vous avez plus de mal, peuvent finir devant vous et vous faire perdre beaucoup de points."

Lire aussi :

Dans ces conditions, encore floues, Andrea Dovizioso pense-t-il pouvoir se battre pour le titre cette saison ? "Les possibilités de gagner le titre existent, et elles le doivent. Commencer la saison sans y croire, c'est difficile", affirme-t-il. "Mais ce sera très dur. L'année dernière, Márquez n'a laissé à personne la possibilité d'essayer. Nous, on a résisté jusqu'à Barcelone, jusqu'à la chute en groupe, mais on n'était pas assez rapides pour se battre pour la victoire."

"Tout est possible, et de ce point de vue-là notre sport est magnifique. Il y a six ou sept pilotes qui peuvent gagner le titre", pressent le numéro 4. "C'est un sport où vraiment tout peut arriver et au fur et à mesure que l'on avance dans le championnat, on peut véritablement faire tourner le championnat dans sa direction si l'on travaille bien."

partages
commentaires
Faire équipe avec Rossi ? Ce serait "un conte de fées" pour Morbidelli

Article précédent

Faire équipe avec Rossi ? Ce serait "un conte de fées" pour Morbidelli

Article suivant

Bagnaia remporte le deuxième GP virtuel

Bagnaia remporte le deuxième GP virtuel
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021