MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Dovizioso arrache la 2e place : "Je voulais y croire"

partages
commentaires
Dovizioso arrache la 2e place : "Je voulais y croire"
Par :
22 sept. 2019 à 14:28

Le pilote Ducati a appliqué une stratégie parfaite pour inverser la tendance après des qualifications manquées et aller chercher un podium qui efface les récentes déceptions.

Qualifié seulement dixième, Andrea Dovizioso craignait de payer ce dimanche le prix d'une erreur commise lors des qualifications du Grand Prix d'Aragón où il a avoué avoir dû avorter son meilleur tour en manquant un freinage. Pourtant, le pilote Ducati s'est illustré par une course magistrale, certes dans l'ombre d'un Marc Márquez au-dessus du lot, mais qui a fait le show jusqu'à l'arrivée et lui a permis de faire bien plus que sauver les meubles.

Lire aussi :

Le premier élément qui a joué en faveur de l'Italien a été l'accrochage entre Álex Rins et Franco Morbidelli devant lui, dans le premier tour, à l'instant où lui-même dépassait Cal Crutchlow. Ainsi propulsé à la septième place, Dovizioso savait qu'il venait de saisir une opportunité précieuse pour la suite.

"La réalité est que quand j'étais dixième sur la grille, j'ai vu trop de pilotes devant moi !" sourit-il auprès du site officiel du MotoGP, avant de décrire un envol compliqué : "Au départ, tout le monde m'a bloqué donc je n'ai pas pu gagner beaucoup de positions, et je me suis donc dit qu'aujourd'hui ça allait être vraiment difficile. Au final, j'ai eu un peu de chance après l'incident de Rins et Morbidelli, ça m'a ouvert la porte."

"Dans le MotoGP d'aujourd'hui, et encore plus sur une piste comme Aragón où l'usure des pneus est forte et qui est très fluide, je pensais moi aussi qu'en partant derrière, ce pourrait vraiment être difficile", admet Dovizioso. "Je voulais y croire, je voulais espérer. C'est ce que j'ai fait, je me suis préparé au mieux et j'étais prêt. C'est ce qui a fait la différence, parce que j'ai réussi à exploiter tout ce qui s'est passé dans les premiers tours. Quand il y a eu l'incident entre Morbidelli et Rins, j'ai eu ma chance et à partir de là ça dépendait de moi. Je me suis dit 'OK, on va voir ce que ça va donner'."

Le deuxième élément décisif, cela a été la gestion des 22 tours restants. Valentino Rossi, Aleix Espargaró, Fabio Quartararo : tour à tour ils ont subi la loi de la Ducati #4, qui à la mi-course était remontée à la quatrième place. Premier à se montrer plus rapide que Márquez, dans le septième tour, Andrea Dovizioso a réussi à se stabiliser à une bonne vitesse, mais sans trop en demander à ses pneus.

Or il avait là aussi fait un choix important, puisqu'il avait décidé sur la grille de départ de troquer sa gomme arrière dure contre une tendre. Si les deux options lui avaient donné de bonnes sensations pendant les essais, celle qui pouvait lui permettre d'être à la fois performant et endurant cet après-midi c'était bien la tendre. "La température a beaucoup changé par rapport à hier, et ça nous a donné la possibilité de faire le bon choix. Le soft était mieux sur le côté gauche à la fin, surtout grâce à mon style de pilotage, je ne l'ai pas trop usé. Sur l'avant, le medium était le bon choix je pense", souligne-t-il.

Lire aussi :

Un podium qui fait du bien

Une fois remonté à la quatrième place, le pilote Ducati a donc poursuivi son effort, sans souffrir de l'usure qu'il craignait. C'est ainsi qu'il a pu avaler les derniers adversaires à sa portée, d'abord Miller dans le 15e tour puis Viñales six tours plus tard. "J'ai géré la course parfaitement. J'ai pris quelques dixièmes, mais je n'ai pas poussé le pneu arrière à fond, ça m'a donné la possibilité de rester constant jusqu'au dernier tour. C'était la clé pour finir devant Maverick", pointe Dovizioso.

"La moto a fonctionné encore mieux qu'au warm-up parce qu'on a fait une petite modification, mais je crois surtout que le bon choix a été de ne pas trop pousser sur le pneu arrière. La course est longue, l'usure est vraiment forte pour tout le monde, et d'ailleurs on a vu la dégradation qu'ont eue les autres. J'ai réussi à rester rapide en utilisant le pneu avant. Ça a été la clé et ça m'a permis de continuer à rouler en 1'49"4 plus ou moins jusqu'au bout de la course."

"Je n'ai pas été plus rapide, simplement Jack a dû ralentir. Quant à Maverick, je voyais de loin la fumée qu'il faisait, avec de grosses glissades et beaucoup de vitesse dans les virages. Il arrivait à garder une bonne vitesse, mais il n'accélérait pas autant que nous à gauche", souligne le pilote italien. "Je n'ai donc jamais abusé de rien et peu à peu je me suis porté à une bonne position alors que les autres ont simplement dû ralentir."

Lire aussi :

C'est donc un Andrea Dovizioso ravi qui fêtait cet après-midi son retour sur le podium après les revers de Silverstone et Misano. "C'était très important car on avait la chance de jouer la victoire à Silverstone et on y a perdu trop de points, puis on a eu du mal à Misano, on avait donc besoin d'un résultat", affirme-t-il. "Je suis donc très content, surtout de la manière dont je l'ai fait."

"On est arrivé ici sans être très confiants de pouvoir faire deuxième. Les essais se sont passés de manière correcte, mais pas super, et au final on fait deuxième alors cela démontre qu'on ne baisse jamais les bras, même quand les choses ne vont pas bien. On comprend assez bien ce qui se passe, alors en continuant à faire ce qu'il faut, en travaillant calmement comme on arrive à le faire pendant le week-end, en course on arrive presque toujours à rapporter le maximum."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Championnat - Márquez proche d'un sacre en Thaïlande

Article précédent

Championnat - Márquez proche d'un sacre en Thaïlande

Article suivant

Márquez : "J'avais toujours Austin dans un coin de ma tête"

Márquez : "J'avais toujours Austin dans un coin de ma tête"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Course
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa