Un soulagement et des émotions "étranges" pour Dovizioso

Victorieux pour la première fois de la saison, dans un contexte marqué par l'annonce de son prochain départ de Ducati, Andrea Dovizioso a admis avoir connu aujourd'hui des sentiments étranges en s'imposant.

Un soulagement et des émotions "étranges" pour Dovizioso

Le week-end riche en émotions d'Andrea Dovizioso en Autriche s'est conclu comme il l'espérait, par son retour à la victoire. Ducati reste invaincu sur le Red Bull Ring, et lui y a décroché ce dimanche son troisième succès, une solide manière de revenir dans la course au titre après un début de championnat compliqué et seulement auréolé d'un podium.

Auteur de la 50e victoire du constructeur de Borgo Panigale, le vice-Champion du monde est monté sur la plus haute marche du podium sans y inviter de membre de la direction de son équipe, et avec quelques gestes sans équivoque quant au fait qu'il était bel et bien celui qui aujourd'hui pouvait mener cette GP20 au succès.

Lire aussi :

Mais à l'heure de commenter sa victoire face à la presse, Andrea Dovizioso est resté égal à lui-même, poli, pesant chacun de ses mots pour ne laisser aucun mauvais sentiment prendre le dessus, uniquement concentré sur l'aspect sportif, le seul auquel il veut à présent consacrer son énergie dans l'espoir d'aller chercher ce titre qu'il espère tant.

Cette victoire doit être un gros soulagement après ce qui s'est passé ces dernières semaines, et particulièrement hier ?

Oui, mais je suis surtout impressionné par le retour après Brno, parce que ce n'était vraiment pas bon. Je n'avais aucune idée claire de ce que je devais changer. Je me sentais vraiment mal avec la moto, je n'arrivais pas à bien freiner ni à être fort dans aucun domaine, et c'était vraiment frustrant pour moi. Avec mon team, on a essayé d'étudier les trois courses et on a compris beaucoup de choses, qu'on a pu mettre en pratique pendant les premiers essais ici et ça a immédiatement mieux fonctionné. Ça concerne plus mon approche du freinage qu'un quelconque gros changement sur la moto. Il était très important pour nous de revenir à des postions importantes, et encore plus de revenir à la victoire.

Au restart, Jack Miller a choisi de prendre deux pneus tendres…

Je ne savais pas qu'il avait pris les pneus soft, mais je pense que c'était une très mauvaise décision parce que le pneu avant fonctionnait très bien et ne se dégradait pas. Avec le medium on pouvait faire deux courses, alors je ne pense pas que c'était une bonne idée. Par contre, il était vraiment très rapide au début, je ne pouvais pas être plus rapide que lui. Heureusement, j'ai pu piloter de manière plus fluide et me montrer régulier.

Récemment, tu as dit qu'il n'était pas possible d'établir une stratégie quand on n'est pas assez rapide. Cette course est-elle la première sur laquelle tu as pu le faire cette saison ?

C'est vrai que quand on n'a pas assez de vitesse, on ne peut pas établir de stratégie. Aujourd'hui j'ai pu le faire pendant la course, car j'arrivais à jouer avec ma vitesse. Et ça a fonctionné.

Tes émotions semblaient très contenues à l'arrivée par rapport à l'année dernière. Était-ce dû à la course en elle-même ou bien à la situation actuelle ?

Après la course, mes émotions étaient très étranges. D'abord, parce que sans les fans et sans les amis qui sont normalement avec nous, c'est différent. Mais aussi parce que je vis une situation un peu étrange, c'est donc un mélange d'émotions, mais c'est toujours bien de gagner.

Cette victoire prouve-t-elle quelque chose à Ducati ?

Non. Heureusement, on l'avait déjà fait par le passé ! Il n'y donc pas de changement en ce sens et ça n'est pas ça.

Lire aussi :

Ton manager a évoqué hier ton besoin de te libérer l'esprit en prenant la décision de quitter Ducati. À point cela a permis cette victoire aujourd'hui ?

On est humains, tout le monde peut être touché par tout, mais je pense que ça n'a pas été tellement le cas car quand on prend une décision de ce type, on ne le fait pas en levant le matin. Ça faisait longtemps qu'on en parlait avec Simone [Battistella] car la situation était déjà la même, ça n'est pas comme s'il s'était passé quelque chose ces deux dernières semaines, on n'a pas eu à prendre une décision car quelque chose avait changé. Je pense donc que ça n'a pas eu beaucoup d'effet. Et puis on a déjà montré par le passé qu'on arrivait à bien gérer le week-end et à se battre pour la victoire sur cette piste.

Cette victoire est-elle une revanche pour toi ?

Non, pas vraiment, car je suis concentré sur le championnat, comme je l'ai expliqué. Indépendamment de mon avenir, on est ici pour essayer de faire ce qu'il y a de mieux le dimanche pour le championnat. On peut être convaincu de quelque chose, mais ça n'a pas d'importance, ce qu'il faut c'est être compétitif et prêt le dimanche, et je suis concentré là-dessus. Que mon avenir soit avec Ducati ou non, peu importe : on avait cette chance et il fallait la saisir. Ce qui était important pour nous c'était de redevenir forts, comme l'année dernière, on s'est concentré là-dessus avant le week-end et on y est arrivé, alors je suis très content de cela, très content du travail qu'on a fait avec mon team. C'est tout.

partages
commentaires
Championnat - Dovizioso et Ducati grimpent après leur 1re victoire

Article précédent

Championnat - Dovizioso et Ducati grimpent après leur 1re victoire

Article suivant

Morbidelli "très chanceux" de s'être relevé d'une telle chute

Morbidelli "très chanceux" de s'être relevé d'une telle chute
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021