Stratégie manquée et grosse déception pour Dovizioso

partages
commentaires
Stratégie manquée et grosse déception pour Dovizioso
Par :
14 avr. 2019 à 05:30

Le pilote Ducati devra s'élancer de la 13e place pour le Grand Prix des Amériques, la faute à une mauvaise approche de la Q1 où il lui a manqué 16 millièmes face aux deux pilotes les plus rapides.

Privé d'EL3 pour tenter d'entrer dans le top 10 du classement combiné, Andrea Dovizioso ne pouvait compter que sur la Q1 pour espérer obtenir son ticket pour la phase finale des qualifications. S'il a effectivement titillé le sommet du classement dans cette courte séance, le pilote Ducati a fini par se faire piéger. Sa stratégie d'avoir quitté les stands après ses adversaires et d'avoir utilisé un seul pneu est directement en cause, ainsi qu'il l'a expliqué à la presse à la fin de la journée.

Lire aussi :

Ce résultat est un peu un désastre ?

Oui… Il était très important de partir de l'une des trois premières lignes et malheureusement je n'y suis pas arrivé et j'en suis très déçu. Après les EL4, je pensais que les conditions de la piste n'étaient pas trop bonnes, pas à 100%, et je voulais faire un seul run [de qualifications] avec plus de tours, au lieu de deux runs. J'ai attendu deux minutes au stand, parce que la piste est meilleure à la fin de la séance, mais au final la piste était suffisamment bonne pour commencer [la séance] dès le début et attaquer. Ceux qui ont utilisé deux pneus ont pris une meilleure décision.

J'ai perdu quelques dixièmes à cause de la stratégie et cela ne m'a pas permis d'aller en Q2. Ça n'est vraiment pas bien, parce que sur cette piste notre vitesse n'est pas formidable mais je pense qu'on a une possibilité de se battre dans le second groupe derrière Marc [Márquez]. Je crois que notre rythme est très similaire à celui de Valentino [Rossi], Jack [Miller], Maverick [Viñales], Rins et Crutchlow, il aurait donc été très important de partir d'une position proche de la leur pour se battre avec eux. Je ne sais pas si ce sera possible, parce que le départ est très court et sur la piste, il y a des endroits pour dépasser, mais la plupart du temps il existe une seule trajectoire et c'est donc difficile à faire.

On n'est donc pas dans une très bonne situation, mais c'est comme ça et il faut qu'on garde notre calme et qu'on prenne la bonne décision pour les pneus. On ne sait vraiment pas quel pneu est le meilleur pour demain, à l'avant comme à l'arrière. Il y a donc beaucoup de points d'interrogation, mais il faut qu'on garde notre calme et qu'on essaye de ramener le maximum.

Est-ce que les bosses expliquent en partie les problèmes ?

Les bosses sont un problème – peut-être un peu plus pour nous, je ne sais pas. Mais aujourd'hui la limite ce n'était pas les bosses, je pense. J'ai eu du mal avec le vent, j'étais très lent dans les virages rapides et pas précis dans les freinages, je n'arrivais donc pas à faire un bon temps. Je suis très déçu de cela, parce qu'hier [vendredi] mes sensations étaient nettement meilleures et je crois que demain [dimanche] ce sera comme hier, sauf que je vais malheureusement partir très loin.

Tout cela découle finalement du fait que tu n'étais pas dans le top 10 vendredi soir ?

C'est certain, ça n'a pas aidé, mais dans les conditions d'aujourd'hui de toute façon ma vitesse n'a pas été très bonne. Si j'avais été en Q2 j'aurais pu être plus rapide, comme l'a fait Danilo [Petrucci]. Il a pu gagner plus d'une seconde, et c'est normal puisque la piste s'améliore et on a donc un meilleur rythme. Parfois, quand vous en passez par la Q1, vous avec de meilleures sensations pour la Q2. Je suis donc très déçu, mais mon chrono n'a pas été assez bon.

Lire aussi :

Ces mauvaises qualifications sont-elles dues aux conditions d'aujourd'hui ou bien cela montre-t-il certaines faiblesses de la moto ?

Les deux. Je pense qu'avec notre moto ici c'est assez difficile – pas impossible, mais très difficile. Par contre, en termes de rythme on n'est pas trop loin, alors en partant de l'une des trois premières lignes je pense qu'on aurait eu une chance de vraiment se battre pour le podium. Comme ça, on ne sait pas, parce que cela affecte beaucoup le départ et le temps qu'il va me falloir pour dépasser quelques pilotes.

Tu dis qu'il n'y a qu'une trajectoire : tu vas donc devoir en trouver d'autres pour dépasser ?

Non, je pense qu'il est pratiquement impossible de dépasser un pilote dans la chicane, dans la première partie et jusqu'au virage 11. Et la dernière partie est très difficile aussi. Avant toute chose, c'est une piste où il faut rester longtemps incliné, et cela veut dire qu'il est difficile de dépasser. Deuxièmement, il est très difficile de préparer les virages et de dépasser, parce qu'ils sont très lents – il y en a cinq comme ça – donc si on veut préparer le virage pour sortir vite, on ouvre la porte. Dans les premiers tours, il sera comme chaque année très difficile de gérer cela.

Lire aussi :

Donc où peux-tu dépasser ?

La piste est longue et on peut facilement dépasser dans les virages 1, 11, 12, 13, 15, 20. En tout cas, ça n'est pas trop mal, mais c'est très difficile car dans la plupart de ces virages on est en première, ils sont donc très lents. Une petite faute et vous êtes hors-piste, il faut donc faire très attention quand on essaye de dépasser quelqu'un.

Peux-tu envisager un podium ou bien s'agit-il de limiter les dégâts ?

Ça ne change pas grand-chose que l'on croie vraiment ou non pouvoir faire un podium. Ça dépendra de beaucoup de facteurs. Quand il y a six ou sept pilotes avec un rythme très similaire, il peut se passer énormément de choses, car selon comment ils partent et ce qu'ils font dans les premiers tours, la course change. Tout ne dépend donc pas de moi. Alors à mon avis, l'objectif d'un podium doit être maintenu même s'il est plus petit et qu'il est très compliqué à atteindre. Il faut penser de façon positive. Ça n'est peut-être pas très réaliste, mais l'objectif est celui-là en tout cas.

Article suivant
Quartararo a été déstabilisé par une erreur de pression de pneu

Article précédent

Quartararo a été déstabilisé par une erreur de pression de pneu

Article suivant

19e, Zarco fait de son mieux avec "les mains liées"

19e, Zarco fait de son mieux avec "les mains liées"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Q2
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu