Dovizioso ne pensait pas tenir la distance face à Márquez

partages
commentaires
Dovizioso ne pensait pas tenir la distance face à Márquez
Par : Willy Zinck
7 oct. 2018 à 11:38

L'Italien a pu rivaliser avec Márquez jusque dans les dernières encablures en Thaïlande malgré la chaleur torride. Un scénario improbable il y a encore quelques semaines, qui témoigne des nouveaux progrès réalisés par Ducati.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Podium : Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Le Grand Prix de Thaïlande aura accouché d'un nouveau duel à couteaux tirés entre Andrea Dovizioso et Marc Márquez, qui ne fut d'ailleurs pas sans rappeler les plus belles batailles de 2017 entre les deux hommes.

Mais contrairement aux épreuves autrichienne et japonaise de l'an passé, où la victoire s'était jouée dans le dernier virage du tout dernier tour, le vainqueur ne fut cette fois-ci pas italien mais espagnol.

Passé une nouvelle fois dans la dernière boucle par Márquez (il l'avait déjà été dans les deux tours précédents mais avait pu répliquer sans trop de problème), ce fut cette fois-ci au tour de Dovizioso de jouer son va-tout dans le dernier virage.

Pas la bonne stratégie dans le dernier tour

Une manœuvre qui n'a pas abouti, son adversaire décroisant parfaitement pour bénéficier d'une meilleure accélération jusqu'à la ligne d'arrivée. "Malheureusement, je n'ai pas appliqué la bonne stratégie car je ne savais pas quels étaient les points positifs et les points négatifs de Marc, car j'avais toujours été devant lui", explique le pilote Ducati, qui avait en effet pris le dessus durant une bonne partie de la course sur son rival.

Lire aussi :

"Dire que j'ai eu une mauvaise stratégie, ce serait trop pousser. Si je n'avais rien essayé dans le virage 5, j'aurais pu tenter de faire autre chose dans le dernier virage. Mais avec Marc vous ne savez jamais comment il va réagir à la situation, et j'étais de toute façon trop loin derrière lui pour faire un bon freinage. J'ai été trop long, et j'ai de suite réalisé que ce serait impossible pour moi de stopper la moto. J'espérais emmener Marc avec moi, mais il a été en mesure de mieux freiner que moi."

Meilleure tenue de la Ducati sous la chaleur

Défait à Buriram, le transalpin se satisfait néanmoins de son résultat, qui selon lui était tout sauf assuré en Asie du Sud-Est. Ducati a en effet souffert dans un passé pas si lointain lorsque les conditions climatiques étaient chaudes (ce qui fut le cas en Thaïlande, avec un mercure dépassant les 50°C en piste).

Mais cette fois-ci, Dovizioso a pu lutter jusqu'au bout face à Márquez : "Ce fut un peu mieux que ce à quoi nous nous attendions, car la vitesse était là, avec un bon niveau d'adhérence", souligne-t-il. "Mais dans ce genre de course, ce genre de piste où l'usure est très élevée, par le passé nous n'aurions pas pu nous battre pour le podium et encore moins pour la victoire. Donc aujourd'hui nous avons franchi une autre étape, plus grande encore qu'en Aragón. Mes sensations avec les réglages se sont améliorées, mais nous avons travaillé sur plusieurs autres choses, et tout cela était bon pour les pneus."

Lire aussi :

Même s'il a dû céder, pour la deuxième fois de suite après Aragón, dans un combat direct face à son rival, Dovizioso apprécie la courbe de progression de Ducati et compte bien prendre du plaisir, mais aussi continuer de préparer 2019, lors des dernières manches de la saison, faute de pouvoir jouer le championnat.

"Ce n'est pas bien de perdre la victoire dans le dernier virage bien sûr, mais le championnat est presque terminé, et nous ne courrons plus pour ça [pour le titre]", admet-il. "Nous courrons pour obtenir le meilleur résultat et développer la moto en vue de l'an prochain. Je suis content d'avoir encore quatre courses devant moi et de continuer à travailler pour essayer de progresser un petit peu, ça c'est ce dont nous avons besoin si nous voulons réellement nous battre pour le championnat l'an prochain."

Prochain article MotoGP
"Capable de donner le maximum", Zarco retrouve le top 5

Article précédent

"Capable de donner le maximum", Zarco retrouve le top 5

Article suivant

Rossi salue la "meilleure course de Yamaha" en 2e moitié de saison

Rossi salue la "meilleure course de Yamaha" en 2e moitié de saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions