Dovizioso : "Du très bon travail, mais ça n'est pas suffisant"

C'est l'effervescence dans le stand Ducati, et pas uniquement pour aider Jorge Lorenzo à s'adapter à la GP17. La moto doit progresser sur des domaines clairement identifiés et Dovizioso veut voir des résultats.

Andrea Dovizioso a conclu la semaine d'essais de Phillip Island en septième position, à sept dixièmes du leader. Premier pilote Ducati durant ce test, l'Italien s'est dit satisfait de l'amélioration progressive de ses sensations jour après jour et du retour positif obtenu grâce au travail opéré sur le set-up de la GP17.

"Durant ces trois jours à Phillip Island, on a réussi à abattre une grande quantité de travail, en recueillant beaucoup d'informations importantes", commente-t-il. "On a beaucoup travaillé sur le set-up et sur certains aspects du châssis, ce qui m'a permis d'améliorer mes sensations. Ce fut donc un bon test et je suis surtout content d'avoir réussi à signer mes temps au bon moment."

Durant cette séance, Dovizioso a œuvré à la comparaison de deux châssis, qu'il juge très similaires même s'il concède préférer la version la plus récente. Il a travaillé sur les réglages châssis et l'équilibre de la moto dans le but de définir une base avant le Qatar, qui accueillera en mars les derniers tests collectifs ainsi que la première course du championnat.

Cependant, si la performance fait pencher la balance du côté positif, Andrea Dovizioso en veut plus. Il attend de la GP17 qu'elle soit capable de se battre aux avant-postes dans tous types de situations et qu'elle se montre plus rapide en milieu de virage, un problème récurrent chez les Rouges. C'est la raison pour laquelle Ducati a concentré ses efforts, cette semaine, sur la réaction de la moto lorsque le pilote touche l'accélérateur pour remettre les gaz en sortie de virage ainsi que sur la phase précédente, le milieu de virage, deux domaines identifiés comme devant être améliorés en priorité.

"Il ne s'agit pas de vitesse, mais de facilité à tourner", explique Dovizioso, "parce que quand vous êtes en course, le grip baisse pour tout le monde et la capacité à tourner a un impact important. On peut donc progresser dans beaucoup de domaines, mais si on tourne moins bien que nos adversaires, compte tenu du niveau atteint à présent par les motos et les pilotes, on aura du mal à rester à leur contact. C'est la raison pour laquelle je pense que, si on touche à ce point, tout peut changer."

Il faut progresser plus

C'est donc un bilan mitigé que dresse le pilote italien, qui n'a rien perdu de sa franchise à l'heure d'analyser ses performances et ses résultats. "Tout dépend de quelle manière on veut voir ce test, parce que si on le compare avec celui de l'année dernière, on est dans une bien meilleure situation. J'ai été compétitif en Malaisie et je l'ai été ici, qui est l'une de mes plus mauvaises pistes."

"Je suis content de cela, content de ma situation et du travail mené avec le team, on a un peu progressé en comparaison de l'année dernière. On est donc plutôt rapides", analyse-t-il, "mais d'un autre côté on n'a pas encore suffisamment progressé sur les points négatifs. Je ne suis donc pas content en vue du championnat et dans l'optique d'être compétitif sur chaque piste. On a fait du très bon travail, mais ça n'est pas suffisant."

Les progrès attendus devront-ils en passer par l'arrivée de nouveautés techniques ? Non, répond le pilote, il ne faut pas y compter avant le début du championnat et plutôt miser sur le travail qui pourra être réalisé avec le matériel actuel. "Il sera difficile d'avoir du nouveau matériel au Qatar, ce n'est pas possible de concevoir quelque chose en deux semaines. Il faut que l'on comprenne quoi faire pour que la moto tourne mieux", pointe-t-il.

Un constat confirmé par Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse. Celui-ci indiquait en effet dans la journée de vendredi auprès du site officiel du MotoGP que le constructeur ne suivrait pas la voie de Yamaha, Suzuki et Aprilia, qui ont testé de nouveaux carénages : "Je pense que vous ne verrez rien de nouveau, que ce soit ici [vendredi, ndlr] ou au Qatar, pour le test ou pour la course. Nous allons conserver ce carénage conventionnel."

Veste à capuche Ducati Andrea Dovizioso
Veste à capuche Ducati Andrea Dovizioso, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de février à Phillip Island
Sous-évènement Vendredi
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions
Tags paolo ciabatti