Márquez : Dovizioso au-dessus du lot, Zarco parmi les hommes forts

partages
commentaires
Márquez : Dovizioso au-dessus du lot, Zarco parmi les hommes forts
Par :
7 mars 2018 à 18:15

Le Champion du monde en titre concède être plus distancé par Dovizioso que ce qu'en disent les temps, compte tenu du solide rythme affiché par le pilote Ducati sur la durée. Mais Zarco a lui aussi tapé dans l’œil de l'Espagnol.

Andrea Dovizioso, Ducati Team, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, fêté par son team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team

À un peu plus d'une semaine du début du championnat, Andrea Dovizioso et Marc Márquez semblent être au-dessus du lot, au point que l'on pourrait d'ores et déjà les imaginer se partager le leadership d'un circuit à l'autre à l'image de la compétitivité qu'ils ont affichée sur les deux derniers tests de pré-saison.

En Thaïlande, l'Espagnol a eu le dessus tandis qu'au Qatar c'est Dovizioso qui s'est démarqué. Sur une piste qui, sur le papier, est favorable à Ducati et fait partie des plus ardues pour Honda, Márquez s'est, certes, classé à seulement un dixième de Dovizioso mais il a constaté qu'il se trouvait un cran en-dessous en termes de rythme et considère donc le vice-Champion du monde en titre comme favori pour la course à venir.

"On a bien vu les chronos sur cette pré-saison", pointe le pilote Repsol Honda, citant les adversaires dont il se méfie : "Zarco, Ducati − et surtout Dovizioso, même si Petrucci a été très, très rapide [samedi] −, mon coéquipier, et puis les deux pilotes Yamaha – ils semblent avoir du mal mais ils sont passés devant à la fin de la journée."

Si les pilotes Yamaha sont remontés au classement le dernier jour, le défenseur de la couronne n'a pas attendu ces ultimes instants de roulage pour faire l'éloge de Dovizioso, admiratif du rythme qu'il a affiché chaque jour de ce test qatari et qui semble présager d'une solide compétitivité en configuration de course. "Je crois que Dovizioso a eu un rythme un peu meilleur que tout le monde. Nous sommes plus loin que ce qu'en disent les temps. J'ai toujours été honnête et, si l'on regarde la feuille des temps, il nous manque un petit quelque chose même s'il est vrai aussi que nous avons testé beaucoup de choses", admet l'Espagnol.

"Il semble qu'il sera très, très rapide dès le début. L'année dernière, déjà, il était très rapide. S'il était rapide en 2017, il va bien commencer 2018", pressent Márquez au sujet de son dauphin de 2017, amateur notoire du Grand Prix du Qatar.

Qui sont les autres concurrents qui peuvent venir se mêler à la lutte entre Dovizioso et Márquez ? "Les Suzuki, surtout Iannone. […] Son rythme est aussi très, très bon, pas juste sur un tour", répondait l'Espagnol après le meilleur temps de la GSX-RR numéro 29 lors de la deuxième journée passée à Losail. Et d'ajouter : "Et puis il y a aussi Zarco. Je n'ai pas bien vérifié pour le moment mais Zarco a lui aussi été rapide."

Une donne qui peut fortement évoluer

Afin d'évaluer au mieux son niveau, Márquez a conclu la séance de Losail par un long run à l'heure à laquelle sera disputée la course dimanche 18 mars, une simulation qui l'a situé dans la fenêtre basse des 1'55, soit à un niveau comparable à celui de Dovizioso ou encore Crutchlow à ce moment de la séance. Pas de quoi pavoiser pour autant, car l'Espagnol, qui n'a gagné qu'une fois à Losail en MotoGP, en 2014, sait pertinemment que la vérité du jour n'est plus forcément celle du lendemain, et à plus forte raison pendant cette phase très incertaine des essais hivernaux.

"Vous savez, comme ce fut le cas l'année dernière, il y aura beaucoup de hauts et de bas, d'ailleurs on l'a déjà vu sur cette pré-saison. Et même sur le même circuit, d'un jour à l'autre et d'une heure à l'autre, il y a beaucoup de hauts et de bas entre les différents constructeurs. La clé sera d'essayer d'être régulièrement dans le top 5 à chaque course."

"Même sans changer de circuit, on a parfois l'impression que quelqu'un est fort à un moment de la journée, puis il est en difficulté quand la température baisse et un autre pilote devient plus fort. Il est donc difficile de comprendre où nous nous situons, mais il semble que ce sera une saison compétitive, surtout la première course parce qu'on aura fait le test avant donc ce sera plus serré."

Dans le stand Yamaha, où le bilan de ces essais était contrasté, Valentino Rossi admettait avoir été lui aussi "impressionné" par Dovizioso, tout en soulignant par ailleurs les performances de Iannone ou Márquez. Et le Docteur de retenir un autre homme fort : "Zarco est très fort. L'année dernière il a fait une saison de très haut niveau, qu'il a finie au top et cette année il a repris là où il s'était arrêté l'année dernière. Il sera donc un adversaire très dur pour tout le monde."

Autant dire que les acteurs de premier plan du MotoGP s'attendent eux-mêmes à une saison des plus relevées... et on ne va pas s'en plaindre !

Article suivant
Crutchlow : "Suffisamment compétitif si la course avait lieu demain"

Article précédent

Crutchlow : "Suffisamment compétitif si la course avait lieu demain"

Article suivant

Syahrin : "J'essaie de garder les pieds sur terre"

Syahrin : "J'essaie de garder les pieds sur terre"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu