Les ailerons de requin de Ducati doivent encore faire leurs preuves

Enea Bastianini et Jorge Martín ont testé une spectaculaire innovation aérodynamique sur leurs Ducati vendredi au GP de Grande-Bretagne. La solution apporte de la stabilité au freinage mais a troublé Martín dans les changements de direction.

Les ailerons de requin de Ducati doivent encore faire leurs preuves
Charger le lecteur audio

La révolution aérodynamique du MotoGP n'est pas encore terminée. Après les carénages de plus en plus sophistiqués et l'apparition d'imposants ailerons à l'avant des motos, c'est maintenant la partie arrière qui concentre l'attention des constructeurs. Au Mugello, Aprilia avait marqué les esprits en ajoutant un petit aileron à l'arrière de sa machine. La pièce n'a pour le moment pas été utilisée en course mais cette zone intéresse également Ducati, qui a évalué de nouveaux éléments aérodynamiques ce vendredi à Silverstone.

Au lieu d'un aileron unique, le constructeur italien a placé quatre ailettes à l'arrière de la selle, de chaque côté de la caméra embarquée située derrière le pilote. Ce sont les deux prétendants à la place dans l'équipe officielle qui ont été les premiers à évaluer ces mini "ailerons de requin", Jorge Martín sur le modèle 2022 et Enea Bastianini avec la machine 2021.

"Les sensations sont bonnes pour le moment", a déclaré le pilote Gresini, qui va poursuivre les comparatifs samedi matin même s'il a signé son meilleur temps de la journée en roulant avec ces pièces : "Il faudra voir demain puisque je vais repasser sur la moto normale puis tester [les ailettes] à nouveau, parce qu'il est important de comprendre si c'est mieux ou pas. Ma première impression était bonne, surtout au freinage. C'est plus stable et ce n'est pas mauvais en ce qui concerne la vitesse. Je pense que demain, ce sera bien pour les qualifications."

 

Bastianini estime que c'est bien au freinage que réside le "principal avantage" de cette innovation mais il reste encore prudent sur son efficacité : "On le testera encore demain. Si c'est bien, que je suis plus rapide et que j'ai de meilleures sensations, on continuera avec."

Martín perturbé dans les changements de direction

Jorge Martín avait différents éléments aérodynamiques à évaluer sur la Desmosedici GP22 et le Madrilène se montre plus réservé que Bastianini sur l'intérêt de ces ailettes. Il ne s'est pas montré très performant au moment où il avait les fameuses évolutions sur sa moto, qui ont selon lui du bon mais aussi du mauvais.

"Il n'y a pas que des ailerons, tout le carénage est différent", a souligné Martín. "Mais la grosse chose que vous avez vue est à l'arrière. Je n'ai pas grand-chose à dire, je les ai testées en fin de journée et je n'étais pas très rapide quand j'ai mis le nouveau carénage, donc on doit faire des analyses pour voir si c'est mieux de les garder ou de les enlever."

"Je sens que c'est un peu plus difficile dans les changements de direction mais je sentais que c'était mieux en ligne droite", a-t-il précisé. "Au final, c'est un équilibre et il faut bien comprendre la direction à prendre."

Ces ailettes ont en tout cas suscité l'intérêt de l'ensemble du paddock, à un moment où l'on s'interroge sur l'intérêt d'une course au développement effrénée en MotoGP, tant pour le spectacle que pour attirer de nouveaux constructeurs dans la catégorie. Fabio Quartararo, qui a longtemps réclamé des évolutions à Yamaha, est en tout cas intrigué par celle de Ducati : "Ça a l'air fun, un peu comme Fast and Furious, mais je suis sûr que s'ils l'ont mis, c'est que ça fonctionne."

"C'est juste difficile de monter sur la moto !" a pour sa part précisé un Bastianini impressionné au moment de découvrir les pièces : "J'ai vu les ailerons hier et je me suis dit 'OK, wahou !' J'aime le design, il est très bon. C'est comme un Pokémon, c'est bien !"

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Quartararo ne veut pas "devenir fou" avec son long-lap
Article précédent

Quartararo ne veut pas "devenir fou" avec son long-lap

Article suivant

VR46 aimerait deux Ducati identiques en 2023

VR46 aimerait deux Ducati identiques en 2023