Ducati, ou "la pointe d'amertume" face à l'échec Lorenzo

L'administrateur délégué de Ducati a tenu des propos qui résonnent comme un adieu à Lorenzo. Et tout laisse à penser que Petrucci correspond au profil qu'il dresse du futur coéquipier de Dovizioso.

Jorge Lorenzo avait été choisi pour tenter de ramener Ducati vers un sacre que la marque n'avait plus connu depuis 2007 et une ère Stoner qui a, depuis, pris des allures de parenthèse enchantée dans le parcours de Borgo Panigale en MotoGP. Il était temps de prouver que les succès de l'Australien n'étaient pas destinés à rester isolés, et le triple Champion du monde MotoGP était celui qui devait réaliser ce tour de force.

Un an et demi plus tard, force est de constater que la passion n'a pas pris. On tente bien de rallumer la flamme, en cherchant encore et toujours les solutions qui mèneront au déclic entre le pilote espagnol et sa moto, mais à chaque week-end qui passe, le divorce semble de plus en plus inéluctable.

Sauf coup de théâtre, le #99 paraît destiné à quitter les Rouges à la fin de la saison, et ce alors qu'il attend encore à ce jour le premier succès qui aurait dû le mettre sur de bons rails pour viser le Graal tant espéré. Car, alors que la Desmosedici est parvenue à remporter sept courses aux mains d'Andrea Dovizioso sur cette même période, les trois podiums seulement acquis par Lorenzo sonnent comme un revers encore plus retentissant.

Après l'échec de son association avec Valentino Rossi, Ducati devra donc digérer celui de son union avec Jorge Lorenzo ? Claudio Domenicali, administrateur délégué de la marque, n'a pas masqué une pointe d'amertume lorsqu'il a évoqué ce sujet, délicat, lors de l'inauguration jeudi d'un Scrambler Ducati Food Factory, à Bologne.

"Lorenzo est un grand pilote, qui n'a pas réussi à extraire le meilleur de notre moto. Une moto qui a de grands points forts et quelques faiblesses. Malheureusement, ni lui ni les techniciens n'ont réussi pour l'instant à faire en sorte qu'il exprime au mieux son talent. C'est une pointe d'amertume qui nous reste", a déclaré Domenicali à l'ANSA.

Dovizioso pilote numéro 1

Des mots qui laissent présager une séparation entre les deux parties. Et ce d'autant plus que, lorsqu'il a été interrogé sur le pilote qui épaulera Dovizioso en 2019, Domenicali a beau ne pas avoir donné de noms, le portrait qu'il a dressé ressemble à s'y méprendre à Danilo Petrucci

"Ce sera un pilote avec lequel nous sommes en discussions et qui mènera assurément l'équipe à travailler de façon équilibrée et conjointe", souligne-t-il au sujet de celui qui complétera le line-up. Et Domenicali d'ajouter un détail important : "Dovizioso sera certainement le pilote sur lequel nous miserons."

En l'état actuel des tractations, Danilo Petrucci pourrait donc avoir réussi son pari d'accéder à l'équipe officielle Ducati après quatre saisons chez Pramac. Jack Miller resterait, lui, au sein de l'équipe satellite mais avec une version 2019 de la Desmosedici, aux côtés du rookie Pecco Bagnaia. Quant à Jorge Lorenzo, il pourrait bien voir les portes de Suzuki se fermer à leur tour

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo , Danilo Petrucci
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités