Changement réussi chez Ducati ? On jugera en fin de saison, selon Miller

Si les statistiques du binôme Miller-Bagnaia sont bien meilleure que celles d'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci au même stade la saison dernière, ce n'est qu'en fin d'année qu'il sera possible de tirer des conclusions sur le changement de pilotes de Ducati, selon l'Australien.

Changement réussi chez Ducati ? On jugera en fin de saison, selon Miller

Les neuf premières manches de la saison 2021 semblent attester du fait que le changement de pilotes se justifiait chez Ducati. La marque italienne a promu cette année dans son équipe officielle Jack Miller et Pecco Bagnaia, en remplacement d'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, et les statistiques à ce stade valident ce choix.

Comme l'an dernier après les neuf premières courses de la saison, le premier pilote Ducati est troisième du championnat, en l'occurrence aujourd'hui Bagnaia avec 109 points, soit 13 de plus que Dovizioso en 2020. La principale différence porte toutefois sur le deuxième pilote de l'équipe, car alors que Miller est aujourd'hui cinquième, avec neuf points de moins que son coéquipier, Petrucci était dixième avec 64 unités seulement. En termes de résultats purs, deux victoires ont été obtenues, à Jerez et au Mans par Miller, sur un total de six podiums. Dovizioso et Petrucci avaient eux aussi gagné deux fois, mais en décrochant deux fois moins de podiums.

En revanche, l'écart entre les deux pilotes officiels Ducati et le leader du championnat est bien plus important qu'il ne l'était la saison dernière. Bagnaia se trouve en effet actuellement à 47 points de Quartararo et Miller à 56 points. En 2020, au même stade, Dovizioso n'affichait que 18 points de retard (c'était également Quartararo), ce qui reflète la grande égalité qui prévalait alors entre les concurrents. Aujourd'hui, la hiérarchie s'est quelque peu affirmée en faveur du Français, qui compte déjà une victoire et trois podiums de plus qu'au même moment dans le championnat 2020.

Les chiffres semblent donc donner raison au changement de stratégie de la direction de Ducati, qui a souhaité renouveler son line-up et miser sur la jeunesse. Jack Miller estime toutefois qu'il faudra attendre la fin du championnat pour avoir une lecture fiable des résultats et dresser un bilan de cette nouvelle équipe.

"Je pense qu'ils ont obtenu une certaine validation [de ce choix], mais elle arrivera véritablement à la fin de l'année. Les gens auront un meilleur microscope et diront 'là, ils auraient faire mieux', ou quelque chose comme ça", a déclaré Jack Miller à Motorsport.com en marge du roulage réalisé la semaine dernière à Montmeló. "Au final, la décision a été prise, désormais on court et ils ne peuvent pas revenir en arrière. Mais je pense qu'on a fait du bon boulot, et Pecco en particulier a été très régulier. Je fais de mon mieux pour faire le meilleur boulot possible. Je pense qu'on fait du bon travail pour l'équipe et pour le constructeur. Au championnat constructeurs, on est dans le coup, et aussi dans celui des pilotes."

Parmi les six marques engagées en MotoGP, c'est Ducati qui a remporté le titre constructeurs l'an dernier. Actuellement, le groupe est deuxième de ce classement, qui prend en compte le meilleur résultat de chaque marque sur les Grands Prix. Avec pas moins de cinq contributions venues de Johann Zarco, qui court pour le team Pramac, contre deux chacun pour Miller (ses deux victoires) et Bagnaia (deuxième au Portugal, cinquième en Allemagne), Ducati se trouve à 17 points de Yamaha.

À titre personnel, le pilote australien admet un bilan mitigé à mi-saison, avec à la fois de quoi retenir des moments forts grâce à son retour à la victoire et nourrir quelques regrets face à des opportunités manquées. "Un peu des deux, c'est certain", a-t-il admis. "On a obtenu deux victoires et un podium à Montmeló dont on peut être fiers, mais les deux premières courses n'ont pas été idéales et je n'avais pas besoin de cet accident d'Assen, mais c'est fait, on ne peut plus changer ça maintenant. On ne peut que regarder vers l'avenir, vers ce que l'on peut faire de mieux dans la seconde moitié de la saison."

"Je suis assez confiant pour la seconde moitié de la saison. Il y a beaucoup plus de pistes qui me plaisent et beaucoup de pistes qui plaisent à la Ducati. Je pense donc qu'on peut faire du bon boulot", a ajouté Miller. "J'aimerais essayer de retrouver le sommet au moins encore une fois, mais si ça devait être plus d'une fois, ce serait formidable. [Je veux] être régulier, ne plus abandonner, essayer d'être dans le coup plus ou moins chaque week-end."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Le Grand Prix de Thaïlande en danger

Article précédent

Le Grand Prix de Thaïlande en danger

Article suivant

KTM annonce la wild-card de Dani Pedrosa au GP de Styrie

KTM annonce la wild-card de Dani Pedrosa au GP de Styrie
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021