Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

L'incident du Grand Prix d'Aragón n'a pas été mis à plat par Ducati et par les pilotes, entre lesquels aucune consigne n'est instaurée pour le moment afin de favoriser Andrea Dovizioso au championnat.

Statu quo chez Ducati : ni consignes, ni dialogue

Le second Grand Prix organisé à Alcañiz débute dans la même ambiance délétère que celle qui régnait chez Ducati à l'issue du premier. À la suite de l'incident qui a provoqué la colère d'Andrea Dovizioso en qualifications, lorsque Danilo Petrucci en prenant sa roue l'a privé d'une possible accession à la Q2, le dialogue n'a pas été renoué entre les deux pilotes et la question des consignes reste visiblement contournée par l'équipe.

Dovizioso n'avait pas mâché ses mots après s'être vu privé de la Q2 du Grand Prix d'Aragón pour 15 millièmes seulement, estimant qu'il n'avait pas été "intelligent" de la part de son coéquipier de s'aider de son aspiration dans la phase décisive de la Q1, et qu'en l'absence de consignes venues de la direction de l'équipe, le pilote aurait dû de lui-même éviter de le mettre en position délicate. Petrucci, quant à lui, s'était défendu d'avoir utilisé "les armes" à sa disposition pour compenser un déficit de vitesse en ligne droite qui le mettait en difficulté sur cette piste.

Lire aussi:

Interrogé à la veille de la reprise, jeudi, Petrucci a fait savoir que la question des consignes n'avait pas été abordée depuis au sein de l'équipe : "Nous n'avons pas du tout parlé de consignes d'équipe cette semaine. Je pense qu'il est encore tôt." Dovizioso a fait écho aux commentaires de son coéquipier. "Non, pour le moment il n'y a pas de consignes d'équipe et on n'en a pas parlé, alors tout reste inchangé", a-t-il déclaré. "Pour le moment personne ne m'en a parlé. Maintenant je me concentre sur ma vitesse, sur ce que l'on doit clairement améliorer, et on verra."

Le vice-Champion du monde a par ailleurs précisé que ses relations avec la direction du constructeur italien n'avaient pas varié, ni après cet épisode ni depuis sa décision de quitter l'équipe, annoncée il y a deux mois. "Les rapports sont exactement les mêmes qu'avant. Et en ce qui concerne la stratégie ou la programmation des prochaines séances, on n'en a pas parlé pour le moment", s'est-il contenté de déclarer, bottant en touche lorsqu'il lui a été demandé s'il ne se sentait pas un peu seul dans la course au titre : "Vous savez très bien que si je pensais cela, je ne vous le dirais pas."

L'absence de consignes visant à maximiser les chances de Dovizioso au championnat fait écho à la stratégie également appliquée pour le moment par Suzuki, à ceci près que l'écart est moins creusé entre les pilotes d'Hamamatsu au classement général. Mir et Rins ne sont séparés que de 36 points pour le moment, alors que Petrucci affiche 41 points de retard sur son coéquipier, et un déficit de 56 unités sur le leader du championnat qui rend ses propres espoirs de titre objectivement très faibles.

Plus étonnant peut-être que l'absence de prise de position de la part de Ducati, les deux pilotes ont indiqué ne pas avoir crevé l'abcès entre eux, alors qu'ils se trouvaient dans le même vol de retour vers l'Italie dimanche soir. "Non, après la course on n'a pas eu l'occasion de discuter. On était tous les deux assez fatigués après la course, mais tout va bien", a assuré Petrucci.

"Je n'ai rien à éclaircir, je n'ai rien à faire", a pointé Dovizioso, "donc il n'y a aucun problème, ce qui est fait est fait. Je ne suis pas du genre à trainer ça et à faire en sorte que ça engendre certaines choses pour moi. Je peux avoir mon idée et chacun peut avoir sa propre opinion, chacun se comporte de la manière qu'il juge être la meilleure. Chacun a le pouvoir de décider pour soi. Je n'ai rien à éclaircir, je ne dois rien faire. S'il estime que ce qu'il fait est juste, eh bien il a raison de le faire, et c'est tout."

Lire aussi :

"Franchement, je n'ai pas l'intention de le ruminer ou de continuer à en parler. Il s'est passé ce qui s'est passé et c'est tout, chacun en tire les conclusions qu'il veut et pense ce qu'il veut, et il n'y a aucun problème", a assuré le pilote au numéro 04.

"Je pense que continuer à ruminer cet épisode ne fait de bien à personne, surtout à Andrea", a renchéri Petrucci. "C'est inutile de continuer à en parler. On a déjà déclaré beaucoup de choses et je pense qu'il a son idée, moi la mienne, et c'est inutile de continuer à ruminer cet épisode. Personne n'a perdu de points essentiels. L'important est de faire mieux à partir de la prochaine course."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Le problème de Quartararo en Aragón identifié par Michelin

Article précédent

Le problème de Quartararo en Aragón identifié par Michelin

Article suivant

EL1 - Álex Márquez signe le meilleur temps puis chute

EL1 - Álex Márquez signe le meilleur temps puis chute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Teruel
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Andrea Dovizioso , Danilo Petrucci
Équipes Ducati Team
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021