MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
27 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
35 jours
16 avr.
Prochain événement dans
49 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
90 jours
03 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
111 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
132 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
167 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
181 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
195 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
202 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
216 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
237 jours
28 oct.
Prochain événement dans
244 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
258 jours

Petrucci, 3e mais prudent : "10 pilotes peuvent jouer le podium"

Danilo Petrucci est satisfait de s'élancer en première ligne au Mans mais s'attend à une lutte acharnée entre de nombreux pilotes pour le podium. Andrea Dovizioso est également bien placé avec la seconde Ducati officielle.

partages
commentaires
Petrucci, 3e mais prudent : "10 pilotes peuvent jouer le podium"

Les Yamaha étaient favorites pour les qualifications du Grand Prix de France mais les Ducati seront finalement les mieux représentées sur la grille de départ, avec cinq machines sur les trois premières lignes. Danilo Petrucci s'élancera de la troisième place, un résultat qui le satisfait mais qui ne lui donne pas une confiance totale pour la course puisqu'il s'attend à ce que de nombreux pilotes soient en mesure de jouer le podium.

"Je suis très heureux, parce que je savais que je pouvais avoir un bon week-end ici", souligne l'Italien. "Ce matin, dans mon dernier relais, j'ai toujours eu des drapeaux jaunes, donc faire un bon temps était impossible. Donc j'ai dû passer par la Q1 et je me sens bien sur la moto. J'ai toujours apprécié cette piste, depuis mon arrivée en MotoGP et ces dernières saisons. J'ai toujours de bonnes sensations ici. Le problème, c'est qu'en général nous roulons en mai ici, et nous sommes en octobre, donc nous avons dû beaucoup attendre pour être ici mais je suis satisfait."

Lire aussi:

"Depuis Barcelone, j'ai trouvé quelque chose de mieux sur la moto, surtout au freinage, un domaine qui m'a posé problème à cette année. À Barcelone, je perdais beaucoup de temps en ligne droite et il n'y a pas beaucoup de longue ligne droite au Mans, je pense que c'est bien d'être en première ligne parce qu’à mon avis, 10 pilotes peuvent se battre pour le podium demain. Il est important de partir devant, cela permet d'éviter les problèmes et de peut-être mieux gérer la course."

Ducati et Petrucci ont trouvé les bons réglages pour avoir une machine performante au freinage, une nécessité sur le circuit Bugatti et pour avoir des chances dans les duels en course. "Hier, ce n'était pas possible de travailler sur la moto, parce qu’il pleuvait dans la matinée et que la piste était humide dans l'après-midi. Donc nous n'avons pas fait grand-chose d'important avant ce matin. Avant le début du week-end, nous savions déjà quoi faire sur la moto. Il faut être très bon freinage sur cette piste, et nous avons réglé la moto pour être meilleurs au freinage. C’est bien d’avoir une bonne stabilité et de bonnes sensations dans ce domaine. Je pense qu'il est important parce que nous pouvons attaquer et défendre une position ici."

Petrucci a souvent brillé au Mans, le seul circuit sur lequel il a décroché deux podiums en MotoGP, lors des deux dernières saisons. Le pilote Ducati apprécie le tracé, qui arrive au bon moment puisque la course de Barcelone lui a permis de progresser.

 "Je ne sais pas pourquoi je suis rapide ici. J'ai toujours apprécié la piste et son rythme. Il n'y a pas beaucoup de virages serrés. Cette année, j'ai de grosses difficultés au freinage. C'est l'un de mes points forts habituellement. À Barcelone, nous avons trouvé des choses intéressantes et ici, je pense que nous pouvons en profiter pour être rapides. La température de la piste est toujours assez faible ici et cela permet d’éviter une surchauffe du pneu. C'est un problème pour moi habituellement. C’est l’une des raisons qui font que je suis rapide ici."

Dovizioso satisfait malgré des difficultés au freinage

Avec la seconde Ducati officielle, Andrea Dovizioso s’est un temps battu pour la première place, avant d’échouer à la sixième position, avec moins d’un demi-dixième de retard sur son coéquipier. Dovizioso a surtout perdu du temps dans la dernière portion du tracé, en rencontrant des problèmes au freinage.

"Je n’étais pas très bon dans le quatrième secteur, pour plusieurs raisons. Nous devons vérifier. Je pense que je perdais du temps aux virages 11 et 12. Je n’avais pas la trajectoire idéale. Je pense que les Yamaha sont meilleures que nous dans le quatrième secteur. Elles sont plus rapides et constantes."

"J’ai des difficultés au freinage au virage 11. J’essaie toujours un peu trop de ralentir la moto et je ne garde pas assez de vitesse en courbe. Mon freinage n’était pas parfait en qualifications. Dans les deux premiers tours, je freinais trop tard, et dans le troisième, trop tôt. C’était dur. il y avait du vent de côté. C’était dur de tout faire à la perfection. Je perdais un peu trop de temps à cet endroit."

Lire aussi :

Dovizioso reste satisfait du retour de Ducati aux avant-postes après une course difficile à Barcelone, dans laquelle l’Italien a dû se contenter de la 17e place en qualifications avant d’abandonner dès le deuxième virage, en étant pris dans la chute de Johann Zarco, mais il attribue plus son résultat à une méforme de ses concurrents qu’à de véritables progrès sur sa machine.

"Peut-être que nos concurrents sont plus en difficulté que nous sur ce circuit. Me concernant, au niveau des pneus, je pense qu’il y a moins de freinages en ligne, ce qui m’aide peut-être. L’aspect négatif est la gestion du pneu arrière au freinage. Je ne sais pas exactement pourquoi d’autres motos ont plus de difficultés."

Attentes des Français, position de Mir : Quartararo fait le vide mental

Article précédent

Attentes des Français, position de Mir : Quartararo fait le vide mental

Article suivant

Jack Miller a mis sa vie "en péril" pour atteindre la première ligne

Jack Miller a mis sa vie "en péril" pour atteindre la première ligne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Q2
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Andrea Dovizioso , Danilo Petrucci
Équipes Ducati Team
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020