Ducati finit dans le rouge la première partie de saison

Ducati finit dans le rouge la première partie de saison
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Lorsque la Desmosedici GP15 a surgi lors d’un mois de février qui n’était qu’à quelques semaines de l’ouverture des hostilités de la présente saison de MotoGP, elle a étonné d’entrée par sa vélocité. Bien dans le rythme, elle a même fait la pole position lors d’un premier Grand Prix au Qatar où elle a permis à ses deux pilotes de monter sur le podium.

Au vu des précédents exercices trahissant les pires difficultés pour le constructeur de Borgo Panigale, le miracle semblait se produire sous la direction d’un Gigi Dall’Igna venu de chez Aprilia et au sens politique affirmé, ayant convaincu le paddock de la nécessité de lui faire bénéficier des avantages de la réglementation Open.

Tout ceci n’était-il qu’un feu de paille? On ne le sait, mais le fait est qu’après quatre podiums lors des cinq premières courses, Andrea Dovizioso a ensuite connu trois abandons dans les quatre derniers Grands Prix. Celui qui tient la maison est un Andrea Iannone en pleine éclosion, alliant sa pugnacité à une régularité que l’on ne lui connaissait pas. A la tête de deux podiums, il n’a quitté le top 5 qu’en Espagne, où il a terminé sixième. Pas le moindre abandon à se reprocher et une troisième place au classement général du championnat : un bilan très honorable

Reste que ce Grand Prix d’Allemagne a été comme la côte d’alerte pour des Rouges qui perdront leurs avantages réglementaires dès la prochaine saison 2016, et qui sont toujours à la recherche de la victoire fixée comme objectif cette année par leur nouveau directeur sportif et technique. Une idée qui semblait pouvoir se concrétiser rapidement en entame d’exercice. Mais qui s’éloigne inexorablement depuis  quelques temps.

Cette course au Sachsenring montre que nous n’avons plus la même vélocité qu’en début de saison

Andrea Dovizioso

Il va donc falloir réagir et Andrea Iannone n’est pas le dernier à l’affirmer : "On ne peut pas continuer ainsi, il faut nous retrouver plus près des hommes de tête dans la seconde partie de la saison", a déclaré le pilote de 25 ans sur GPOne. "Durant tout ce Grand Prix d’Allemagne, on a énormément souffert et il a fallu déployer beaucoup d’efforts pour améliorer un peu la situation." On rappellera qu’en plus d’apporter un nouveau carénage postérieur, Ducati avait aussi amené en Allemagne de nouveaux ailerons latéraux, du genre biplan. On ne chôme donc pourtant pas à l’usine.

Mais cela ne suffit pas encore : "Nous perdons trop d’adhérence lorsque nous mettons la moto au maximum sur l’angle", explique-t-il encore. "Rien que sur le Sachsenring, ça nous a coûté entre trois et quatre dixièmes au tour. J’ai essayé, en début de course, de prendre le train des quatre premiers, mais j’ai vite remarqué que j’étais incapable de les suivre dans les secteurs 2 et 3. Alors j’ai pris mon propre rythme pour ramener des points. On finit cinquième, ce qui était l’objectif affiché pour les courses de cette saison. Maintenant, vous battre directement avec les hommes de tête vous donne plus de satisfaction, mais c’est pour le moment impossible." Chassez le naturel…

De son côté, Andrea Dovizioso poursuit son passage à vide. Voyant son équipier qualifié sur la seconde ligne de sa quatrième rangée, il a essayé de refaire son handicap en course. Mais au guidon d’une moto versatile, faire la faute est plus facile. Un moment huitième en bataille avec Cal Crutchlow, il a fini par chuter : "Je suis désolé pour l’équipe mais j’ai perdu l’avant dans le virage n°5. Je ne pouvais pas piloter proprement", regrette le pilote de 29 ans.

"J’attaquais, j’étais à la limite. Mais cette course montre qu’en ce moment nous n’avons plus la même vélocité qu’en début de saison. Nous savions que le Sachsenrig serait difficile et il me tarde d’aller à Indianapolis, qui est un tracé plus favorable à notre moto.  Ce circuit nous donnera une indication plus claire sur le niveau de notre moto."

Andrea Iannone est troisième du championnat avec 118 points alors qu’Andrea Dovizioso a chuté jusqu’à une cinquième place au général qu’il partage avec Bradley Smith, à la tête de 87 unités. Comme Honda et sans doute aussi Suzuki, l’usine Ducati ira faire des tests à Misano durant la trêve.

partages
Jorge Lorenzo - "Cette course a été un cauchemar"

Article précédent

Jorge Lorenzo - "Cette course a été un cauchemar"

Article suivant

Mauvaise surprise pour Suzuki

Mauvaise surprise pour Suzuki
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021