Ducati veut garder ses deux pilotes, mais les conditions ont changé

partages
commentaires
Ducati veut garder ses deux pilotes, mais les conditions ont changé
Par : Léna Buffa
16 janv. 2018 à 15:50

À l'heure d'entamer les discussions pour les contrats 2019, Ducati rappelle que le contexte a changé en comparaison de ses précédentes négociations avec Dovizioso et Lorenzo.

Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium: Claudio Domenicali, Ducati
Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Claudio Domenicali, PDG de Ducati
Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Les motos d'Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo, Ducati Team
Les motos d'Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
La moto d'Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Par la voix de son administrateur délégué, Ducati a fait savoir son intention de prolonger son union avec les deux pilotes qui forment actuellement son équipe officielle en MotoGP.

Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo, qui ont rejoint la structure respectivement en 2013 et 2017, ont encore chacun une saison de contrat avec Borgo Panigale, au même titre que l'ensemble des pilotes factory qui forment le plateau MotoGP, de quoi dessiner un scénario particulièrement ouvert sur le marché des transferts. Or, si chacun des deux pilotes Ducati a émis le souhait de rester en poste, l'équipe italienne y est allée elle aussi de sa déclaration d'intention.

Claudio Domenicali a néanmoins précisé que le contexte avait changé par rapport à la dernière négociation de contrat menée pour chacun des deux pilotes. Leur parcours personnel a connu des fluctuations et le palmarès de Ducati s'est quant à lui enrichi, de quoi modifier la donne de départ de la négociation.

"Le Andrea Dovizioso que nous avons face à nous n'est pas le même que celui d'il y a deux ans", observe le patron des troupes italiennes. "Chaque fois qu'un contrat est renégocié, les valeurs sont bien sûr discutées en fonction de l'histoire, des performances. Quand nous avons signé avec Jorge, c'était sur la base de cinq championnats remportés. Objectivement, Dovi a remporté six courses [en 2017] mais pas de titre en MotoGP."

"D'un autre côté, quand nous avons négocié avec eux début 2016, nous avions une moto qui n'avait pas remporté de course au cours des cinq années précédentes, convaincre Jorge de venir a donc été particulièrement compliqué. Après que nous ayons négocié le contrat de Jorge, nous avons remporté deux courses en 2016 et six en 2017, la compétitivité de notre moto est donc assurément différente."

"Quand nous nous mettrons autour d'une table pour discuter des contrats avec eux – car notre objectif est d'essayer de les confirmer tous les deux –, les valeurs en jeu seront extrêmement différentes pour eux deux. Nous avons la volonté et la motivation pour essayer de les renouveler tous les deux, d'un autre côté les conditions ont beaucoup évolué et il faudra que nous réussissions à trouver un point d'équilibre. Je crois qu'avec volonté et disponibilité, nous y arriverons", assure Claudio Domenicali.

Une augmentation pour Dovizioso ?

Au regard des performances réalisées en 2017, l'écart qui sépare le salaire d'Andrea Dovizioso de celui de Jorge Lorenzo n'est pas le reflet de ce qu'a été leur récente contribution sportive pour Ducati. Est-ce à dire que les deux rémunérations devraient se rapprocher si chacun des pilotes devait prolonger son contrat ?

"Je crois que, de 2013 à aujourd'hui, le traitement économique d'Andrea chez Ducati a été très bon, car il faut regarder les choses dans leur contexte : il y a eu des saisons pendant lesquelles le traitement a été différent de d'autres, c'est normal, et quand on se retrouve pour le renouvellement contractuel on prend en considération la performance actuelle et passée."

"Je pense qu'il est juste de reconnaître la valeur d'Andrea, d'un autre côté le monde de la moto est un monde dans lequel il faut avoir un équilibre. Nous avons fait cette année un effort extraordinaire avec Jorge pour le faire venir dans notre équipe, mais n'oublions pas qu'il est arrivé avec dans sa besace cinq titres mondiaux. Cet effort est pour nous temporaire et l'avenir sera pour nous une gestion plus équilibrée, entre autres sur les salaires des pilotes."

"Je crois aussi que les salaires qu'un constructeur doit reconnaître dépendent de la compétitivité de la moto et aujourd'hui nous pouvons discuter sur la base d'une moto qui a démontré qu'elle était extraordinairement compétitive", martèle Claudio Domenicali. "Tout ceci forme un package qui nous place dans une situation différente d'il y a deux ans pour négocier. Mais, je le répète, quand il y a de la bonne volonté et de l'estime réciproque, normalement on trouve toujours une solution."

À ce jour, Andrea Dovizioso a-t-il demandé à Ducati de revoir son salaire à la hausse ? "Il n'a rien demandé", répond l'administrateur délégué. "Nous ferons tout notre possible pour garder Andrea avec nous, parce que nous croyons que le potentiel d'Andrea sur notre moto est très élevé", précise-t-il. "Nous avons tous deux, je crois, la volonté."

"Quand on se trouve bien quelque part, il est normal de penser à continuer. Il est très intéressé par l'idée de continuer, comme nous. Il est un peu tôt pour trouver des accords, d'autant qu'il me semble un peu malsain, avant même de faire un test pour une saison, d'avoir tout défini pour la suivante, mais toutes les bases et tous les éléments sont réunis pour que nous puissions trouver une solution."

Prochain article MotoGP
Lorenzo a conscience que sa valeur sur le marché a baissé

Article précédent

Lorenzo a conscience que sa valeur sur le marché a baissé

Article suivant

Ducati et Pramac ont des vues sur Bagnaia

Ducati et Pramac ont des vues sur Bagnaia
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique , Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités