MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
09 Heures
:
46 Minutes
:
15 Secondes
C
GP d'Autriche
13 août
Prochain événement dans
5 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
13 jours
10 sept.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
41 jours
25 sept.
Prochain événement dans
48 jours
09 oct.
Prochain événement dans
62 jours
16 oct.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
90 jours
13 nov.
Prochain événement dans
97 jours

Ducati : Avec Lorenzo "il n'y a rien, c'est dans sa tête"

partages
commentaires
Ducati : Avec Lorenzo "il n'y a rien, c'est dans sa tête"
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
17 juil. 2020 à 14:00

L'attente est si longue concernant les projets d'avenir de Ducati et d'Andrea Dovizioso, que l'on se prend à imaginer un retour fracassant de Jorge Lorenzo. Le constructeur remet cependant les points sur les i avec fermeté.

Les délais interminables des tractations entre Ducati et Andrea Dovizioso font logiquement naître des doutes, des supputations, mais aussi des espoirs pour certains autres pilotes, intéressés par le guidon que détient actuellement le vice-Champion du monde.

La saison 2020 débute cette semaine, et malgré son retard de quatre mois et demi Dovizioso n'est toujours pas fixé sur son avenir. Rins, Mir, Miller, Pol et Aleix Espargaró, Morbidelli, Álex Márquez, Petrucci, Binder, Lecuona, Oliveira… tous ont profité de la pause forcée du championnat pour parapher de nouveaux contrats. Ils s'ajoutent à Marc Márquez, Viñales, Quartararo et Rabat, déjà fixés sur leur sort précédemment, et parmi les rares pilotes encore en quête d'une garantie d'avenir certains sont eux aussi très proches d'un accord.

Lire aussi :

Pour le pilote au numéro 4, en revanche, le flou plane toujours. Les tractations sur la manière de retoucher l'accord portant sur 2020 et sa saison fortement chamboulée ont occupé son manager et la direction de l'équipe avant qu'il soit possible d'évoquer 2021. Si de premières discussions en ce sens ont possiblement déjà eu lieu, les négociations à proprement parler sur une prolongation du contrat sont en revanche en suspens, reportées volontairement afin que de premiers Grands Prix puissent avoir lieu entre-temps.

"Ducati et Dovi ont décidé d'attendre quelques courses avant de s'asseoir et de commencer à discuter du contrat", expliquait encore ce matin Davide Tardozzi, team manager, au site officiel du MotoGP, soulignant ainsi une décision commune en ce sens. "Nous pensons que pour les deux parties c'est la meilleure façon de faire. Nous avons décidé d'attendre et nous verrons ce qui se passe en août", a-t-il ajouté.

Il en est un qui suit ces fluctuations avec un intérêt tout particulier. Jeune retraité pas encore tout à fait certain d'être décidé à ne plus jamais sortir le casque du placard, Jorge Lorenzo a un goût d'inachevé avec Ducati, et il le fait volontiers savoir. S'il n'en faut pas plus pour imaginer une négociation en coulisse qui justifierait que l'option Dovizioso soit mise de côté par Borgo Panigale − qu'il y ait un fond de vérité ou qu'il s'agisse juste d'un moyen de pression dans la tractation avec l'Italien −, le constructeur a toutefois remis les points sur les i par la voix de son directeur sportif.

Paolo Ciabatti a en effet affirmé ce matin à DAZN qu'il n'y avait tout simplement pas de négociations avec le pilote majorquin : "Pour l'instant, il n'y a rien. Bien sûr, Jorge aimerait revenir chez Ducati et faire quelque chose pour terminer sa carrière d'une manière différente, mais pour l'instant, c'est simplement une idée qui est dans la tête de Jorge."

Lire aussi :

"Je crois que le plus intelligent est d'attendre quelques courses pour voir comment il se sent avec la moto, comment les choses se passent, et ensuite parler de l'avenir", ajoute Paolo Ciabatti au sujet de Dovizioso. "Nous devons également évaluer ce que Bagnaia et Zarco sont capables de faire cette année, nous aurons alors tous les éléments pour prendre la meilleure décision pour l'avenir."

EL2 - Les Petronas en tête, mais bridées par la chaleur

Article précédent

EL2 - Les Petronas en tête, mais bridées par la chaleur

Article suivant

Quartararo : une journée "étrange" terminée sur une note positive

Quartararo : une journée "étrange" terminée sur une note positive
Charger les commentaires