Ducati dans l'obligation de renouveler Dovizioso

partages
commentaires
Ducati dans l'obligation de renouveler Dovizioso
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
24 mars 2018 à 18:45

Les excellentes performances d'Andrea Dovizioso, combiné à la bonne entente avec son équipe alors que Jorge Lorenzo continue de piétiner au niveau de son adaptation, font de l'Italien un élément incontournable pour Ducati.

Andrea Dovizioso, Ducati Team, vainqueur
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, vainqueur
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le deuxième Marc Marquez, Repsol Honda Team, le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, avec Claudio Domenicali
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Ducati n'a pas d'autres solutions que de renouveler Andrea Dovizioso, qui comme l'an passé fait figure de base la plus fiable du constructeur italien pour aller chercher le titre MotoGP.

Le triomphe du transalpin lors de la manche inaugurale au Qatar a conforté celui-ci dans le rôle du principal opposant à Marc Márquez, le grand dominateur de ces dernières années, lors desquelles il a remporté quatre des cinq derniers titres en jeu.

Lorsque Ducati a misé sur Jorge Lorenzo dans son projet de reconquête du titre dans la catégorie reine, la marque de Bologne n'avait sans doute pas pris en compte le rôle qu'allait jouer la singularité de sa propre moto.

Un an et demie après l'arrivée du Majorquin à Borgo Panigale, il ne fait aucun doute que son niveau d'adaptation est bien plus élevé que lorsqu'il est arrivé. Mais de ce qu'a donné à voir la saison 2018 jusqu'ici, il reste difficilement envisageable que l'Espagnol joue le titre cette année.

Lorenzo va pouvoir gagner des courses, mais si je devais parier sur le pilote Ducati qui détient le plus de chance d'être sacré, mon choix se porterait sur le numéro 4.

Non seulement parce que Dovi a été capable en 2017 de donner le change à Márquez jusqu'à Valence, mais aussi au vue de ses six victoires qu'il a été en mesure d'accumuler, soit le même total que Champion du monde. Mais aussi pour tout ce qu'il a accompli à ce moment de sa carrière, et pour le niveau d'excellence qu'il a atteint à 31 ans, pour sa maturité et la communion qui existe entre lui et son équipe.

Dovizioso, une valeur sûre pour ramener le titre à Bologne

Pour tout cela, le constructeur italien est obligé de le renouveler, même si cela passe par une révision considérable de son salaire, qui ne serait que méritée. Ducati ne peut pas se permettre de perdre un pilote unique, qui jusqu'à maintenant a démontré être en capacité de ramener à Bologne un titre attendu depuis le sacre de Casey Stoner en 2007, il y a plus d'une décennie.

Dovizioso et son agent jouent aussi cette carte, conscients de l'intérêt que peut susciter les services de l'Italien. Une occasion en or à tous les niveaux, car Dovizioso fait partie des meilleurs pilotes actuels. Quelqu'un qui pourrait rejoindre Honda ou Suzuki et livrer toutes les informations accumulées par Ducati au cours des cinq dernières années, en plus de l'apport de sa méthode et de son expérience dans le développement des prototypes.

Et comme si cela ne suffisait pas, son salaire de base n'atteint pas actuellement les deux millions d'euros, un chiffre injustifiable si on le met en regard des 12 millions de revenus de son voisin de garage, qui doit lui aussi négocier son avenir chez les Rouges, alors que son actuel contrat prend fin le 31 décembre.

Depuis les bureaux du constructeur italien, il n'est pas encore certain que la prolongation de Lorenzo se fasse nécessairement à la baisse, alors qu'il faut prendre en compte les cinq titres du Majorquin, et surtout ses trois couronnes en MotoGP. La dépréciation de la valeur du numéro 99 est évidente si on la compare à celle dont il jouissait en 2016, mais cela ne signifie pas non plus que son salaire et celui de Dovizioso soit au même niveau.

Pour les autres, la cote de l'actuel leader du championnat est en ce moment à son sommet, aussi bien en raison de son succès à Losail que pour le zéro pointé accusé par Lorenzo au Qatar. Une donne qui pourrait être remise en cause si ce dernier parvient à redresser la barre lors des prochains rendez-vous, et commence ainsi à justifier les investissements dont il fait l'objet.

Prochain article MotoGP
Équipe satellite 2019, Zarco, team Rossi : le gros agenda de Yamaha

Article précédent

Équipe satellite 2019, Zarco, team Rossi : le gros agenda de Yamaha

Article suivant

Zarco a connu une rentrée sous pression, vite dépassée

Zarco a connu une rentrée sous pression, vite dépassée

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Andrea Dovizioso , Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités