Ducati : Pénaliser Zarco, "totalement la mauvaise décision"

Ducati estime que la direction de course a mal jugé l'accrochage entre Johann Zarco et Pol Espargaró pendant la corse de Brno, et que le pilote français aurait pu terminer deuxième s'il n'avait pas été pénalisé.

Ducati : Pénaliser Zarco, "totalement la mauvaise décision"

Curieuse image, dimanche, que celle d'un Paolo Ciabatti furibond dans la pitlane de Brno pendant le Grand Prix MotoGP, alors que venait d'être pénalisé le pilote Ducati le mieux classé de la course, celui qui se battait pour le podium. Pas un pilote officiel au guidon de la machine actuelle de la marque, non : un pilote du team Avintia, qui s'est vu confier une machine de l'année dernière lorsqu'il a été recruté à la toute fin de 2019.

Alors que les pilotes officiels, eux, étaient en perdition dans le ventre mou du peloton, Johann Zarco, parti de la pole position, menait sa GP19 dans le groupe de tête. C'est là qu'il a tenté d'attaquer un Pol Espargaró remonté comme une pendule alors que son jeune coéquipier s'échappait vers une première victoire de la KTM qu'il jugeait mériter.

Alors que le pilote espagnol se montrait brouillon durant cette phase de la course, une trajectoire élargie dans le virage 1, à l'entrée dans le dixième tour, a permis à Zarco de plonger à la corde pour tenter sa chance. C'était sans compter sur le retour de la RC16 vers l'intérieur du virage, une KTM plus avancée dans le virage que ne l'était la moto du Français et qui, l'angle mort aidant, est allée au contact. Résultat, Espargaró a fini sa course dans le gravier, furieux et frustré, alors que Zarco a pu poursuivre.

Bien que bon nombres d'anciens pilotes aient estimé que cet accrochage était tout au plus de la responsabilité d'Espargaró, voire un simple incident de course, le panel de commissaires formant la direction de course, avec à leur tête le triple Champion du monde Freddie Spencer, a jugé que Zarco méritait d'être sanctionné d'une pénalité long-lap. Si le Français a finalement réussi à sauver malgré tout la troisième place, Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, ne décolérait pas à l'arrivée de la course. Voici son analyse des faits.

Lire aussi :

Pourquoi une telle colère de Ducati face à la pénalité infligée à Johann Zarco ?

Je pense que tout le monde comprend pourquoi. De notre point de vue, il s'agissait totalement de la mauvaise décision de la part de la direction de course ! Pol a fait une erreur : c'était le premier virage après la ligne droite de départ/arrivée et il avait donc vu les panneaux, donc il savait que Zarco était 0 seconde derrière lui et il a fait une erreur, il est parti large, et Zarco est juste allé à l'intérieur sur la trajectoire normale.

Si un pilote part large et doit revenir sur la trajectoire normale, il doit regarder car il n'est pas seul sur la piste et Espargaró le savait car il a forcément vu le panneau. On ne parvient donc pas à comprendre quelle est l'erreur de Zarco : il était sur sa trajectoire à l'intérieur et il ne pouvait pas freiner parce qu'il était très incliné. Espargaró est revenu sur lui après avoir élargi, donc pour nous l'erreur provient d'Espargaró et il aurait dû être pénalisé. Pas Zarco, qui faisait une course fantastique.

Il aurait terminé en seconde position, une réalisation incroyable pour Johann, pour sa troisième course sur la Ducati, dans une équipe privée comme Avintia. Cela aurait été très important d'être deuxième. Au final, et heureusement, il est parvenu à sauver la troisième marche du podium contre Rins, et un podium qu'il mérite complètement. Mais un résultat correct aurait été d'être la seconde position, donc nous sommes très contrariés.

Quelle a été la réponse de l'IRTA, à qui vous avez parlé sur la pitlane ?

L'IRTA n'est qu'un messager. Ils nous ont juste informés qu'il y avait une pénalité. La décision est celle de la direction de course, prise par Freddie Spencer et les stewards. L'IRTA nous a juste dit ce qu'il en était, et que s'il n'observait pas la pénalité, on lui présenterait le drapeau noir. Ils ont donc juste eu un rôle de messager, c'est leur rôle dans cette situation.

Allez-vous faire appel ?

Nous ne pouvons pas faire appel, de toute façon. C'est simplement, de notre point de vue, un mauvais jugement de la part de la direction de course. Nous leur avons parlé, ils nous ont donné leur opinion mais je pense qu'en regardant les images, sous tous les angles, on comprend qu'Espargaró a fait une erreur. OK, il est tombé, mais c'est parce qu'il n'avait pas regardé avant de revenir sur la trajectoire idéale et Zarco n'a rien fait de mal. Notre opinion est que c'est totalement la mauvaise décision.

partages
commentaires
Partir de la pole a aidé Zarco à aller chercher le podium
Article précédent

Partir de la pole a aidé Zarco à aller chercher le podium

Article suivant

Retour en images sur un GP MotoGP historique

Retour en images sur un GP MotoGP historique
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021