Les pilotes Ducati entre espoir et prudence avant l'Autriche

En difficulté avec la compréhension du pneu arrière depuis le début de saison, les pilotes Ducati espèrent tirer parti de la carcasse spécialement conçue pour le Red Bull Ring, même si elle représente une adaptation supplémentaire.

Les pilotes Ducati entre espoir et prudence avant l'Autriche

Andrea Dovizioso n'est pas inquiet à l'idée que Michelin ait amené un pneu à la carcasse différente sur le Red Bull Ring, où se dispute ce week-end la quatrième course de la saison 2020 du MotoGP. L'Italien rappelle que Ducati peine pour le moment à faire fonctionner le pneu utilisé habituellement, et que l'arrivée d'une construction différente pourrait, selon lui, difficilement empirer sa situation et celle de son équipe.

"Nous n’avons pas trouvé comment faire fonctionner le pneu précédent, donc le changement ne sera pas un gros problème, ça pourrait être meilleur", plaisante l'Italien. "Ici en Autriche, ils apportent toujours un autre pneu car on a besoin d’une construction différente pour aller au bout de la course. Nous nous concentrons sur la manière dont nous pouvons piloter, nous avons beaucoup étudié [les données] pendant les jours qui ont suivi Brno."

"Nous avons compris beaucoup de choses, mais il y a une petite fenêtre pour faire fonctionner le pneu et le gérer. L’Autriche est un circuit étrange, un peu inhabituel, mais il peut peut-être nous aider et ce sera peut-être une meilleure piste pour nous. Je m’attends à ce que nos rivaux soient plus forts que l’an dernier. La Yamaha n’y était pas loin si l’on regarde les écarts, mais je crois en mon équipe et je pense que nous serons meilleures. À quel point, il faudra voir durant le week-end."

Lire aussi :

Dovizioso est le vainqueur de l'édition 2019 du Grand Prix d'Autriche, mais ne veut pas se mettre la pression en visant à tout prix un résultat similaire : "Bien sûr, c’est une course importante car j’ai gagné deux fois ici et ça peut être un meilleur circuit pour nous. Mais si l’on court sous pression on n’aura jamais de résultat, ce n’est pas le but. Le but est de comprendre et de bien piloter la moto, nous cherchons cela et nous nous concentrons sur la dernière course. Parfois, ça prend du temps car le changement du pneu est grand, mais il faut qu’on trouve un moyen. Nous faisons beaucoup d'analyses, et après trois courses nous avons beaucoup de données des pilotes, ça nous aide à comprendre, c’est ce dont on a besoin pour se fixer des limites."

Pour son équipier Danilo Petrucci, le pneu pourrait aider Ducati à progresser... à condition de le comprendre. Le futur pilote Tech3 veut continuer à travailler après un début de saison compliqué : "C'est dur à dire avant de prendre la piste. On espère que ça va changer quelque chose, même si on ne peut pas le prédire. On a clairement très envie de se montrer plus performants que la semaine dernière. Même si on vit un moment difficile, j'ai envie de prendre la piste. On s'attend à être plus performants sur cette piste mais il faut d'abord qu'on comprenne comment le pneu arrière va fonctionner. Peut-être que ce sera une solution pour cette course. Il faut qu'on prenne tout [ce qui est proposé] pour essayer d'être plus rapides." 

Petrucci confirme un travail conséquent effectué sur les données, et notamment celles de Johann Zarco, qui a largement dominé les Ducati officielles et les Pramac à Brno au guidon de sa GP19 d'Avintia. Mais le pilote au numéro 9 laisse pour le moment les réglages du Français de côté. Cette étude approfondie des problèmes rencontrés en République Tchèque a déjà permis à Petrucci de comprendre pourquoi rien ne l'avait aidé à gagner de la performance au fil du week-end. 

Lire aussi :

"Pour le moment, on ne suit pas les réglages de Zarco, car chaque pilote constitue son set-up au cours de la saison en fonction de son style de pilotage. Par contre, on peut regarder les données et essayer, non pas de copier, mais de voir où il était plus rapide. On a compris qu'il passait mieux les virages, mais si on regarde les données de l'année dernière on voit que ça avait été très similaire entre Brno et ici."

"Le problème à Brno c'est que rien n'a véritablement fonctionné, si bien qu'on a plus ou moins couru avec la moto qu'on avait utilisée le vendredi matin. On verra comment fonctionnera le pneu arrière, car c'est une construction différente à nouveau, mais on ne peut clairement pas copier les réglages de Johann. Sa moto est assez différente de la mienne, mais son physique aussi. On ne peut pas tout révolutionner d'une course à l'autre, et en ce qui nous concerne on préfère par exemple avoir une plus grande moto, mais parce que je suis plus grand." 

Néanmoins, Ducati risque de voir ce travail remis en question par le nouveau pneu, qui représente une inconnue, et n'est pas sans inquiéter Petrucci : "On a regardé les données, on les a comparées entre cette année et l'année dernière. Il n'y a rien de spécial qu'on puisse faire pour changer la situation. Bien sûr c'est bien de comprendre les choses mais le pneu arrière ayant changé, on ne sait pas à quoi s’attendre." 

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Rossi veut le podium et éviter les erreurs en qualifs
Article précédent

Rossi veut le podium et éviter les erreurs en qualifs

Article suivant

Crutchlow : "C'est dangereux sur le sec, alors imaginez sous la pluie"

Crutchlow : "C'est dangereux sur le sec, alors imaginez sous la pluie"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021