Ducati "prend acte" du départ de Dovizioso avec un pincement au cœur

La direction de Ducati a été informée ce samedi de la volonté d'Andrea Dovizioso de ne pas prolonger son contrat au-delà de la fin de cette saison, et en prend acte en cherchant à garder en mémoire les succès partagés.

Ducati "prend acte" du départ de Dovizioso avec un pincement au cœur

C'est par la voix de son directeur sportif que Ducati Corse a réagi au départ d'Andrea Dovizioso, communiqué ce matin par le manager du pilote lors d'une réunion au Red Bull Ring. Paolo Ciabatti l'a admis, il n'a pas été surpris par cette nouvelle : "Je m'y attendais, oui." Il n'en reste pas moins un pincement au cœur certain à la perspective qu'un tel partenariat prenne fin dans trois mois.

"Malheureusement, nous avons rencontré [Simone Battistella] et les conditions pour poursuivre cette relation au-delà de l'échéance naturelle [du contrat] à la fin de cette saison n'étaient pas réunies, et nous en prenons acte", a déclaré Ciabatti à Sky Italia. "Nous avons rencontré Simone et nous avons constaté que les conditions pour continuer n'étaient pas réunies. […] C'est Andrea qui nous a communiqué, via Simone, qu'il préférait ne pas lancer de négociation et partir à la fin de la saison. Voilà la situation."

Unis depuis 2013, Dovizioso et Ducati ont gravi ensemble les échelons du MotoGP, le pilote italien accompagnant la Desmosedici dans son renouveau après qu'elle a eu connu la gloire avec Casey Stoner puis une dégringolade vers l'échec cuisant vécu avec Valentino Rossi en 2011 et 2012. En 2016, une première victoire marquait un tournant, avant trois saisons au sommet.

"Nous avons passé huit ans avec Andrea, nous avons gagné ensemble 13 courses jusqu'à présent, et je pense que nous voulons tous en ajouter. Trois fois deuxièmes du championnat ces trois dernières années et il n'y a que Márquez qui ait gagné plus de courses qu'Andrea", rappelle Paolo Ciabatti.

"C'est dommage, c'est certain", admet le responsable italien. "Il est clair que nous ne pouvons pas être heureux mais il faut regarder ce qu'il y a eu de positif dans cette relation qui, en huit ans, a permis aussi bien à nous qu'à Andrea d'obtenir des résultats exceptionnels. En ce moment, je veux donc regarder l'aspect positif de notre histoire avec Andrea et le fait que nous avons encore 11 courses à faire ensemble pour obtenir le maximum. Et je pense vraiment que ce championnat est ouvert compte tenu de notre position et que nous pouvons avoir une chance. Toutes les autres considérations, nous les ferons une fois le championnat terminé ou l'année prochaine."

"Notre volonté et celle d'Andrea est d'obtenir le maximum", affirme Paolo Ciabatti, alors que le Grand Prix d'Autriche a débuté hier avec des performances prometteuses. "Nous croyons que le championnat reste ouvert, ici Andrea a enfin retrouvé les sensations qu'il avait un peu perdues sur les deux dernières courses, alors nous allons essayer de réussir demain et si les conditions sont réunies je pense que nous pourrons viser la victoire, puis cette course se refera dans une semaine, et ensuite nous verrons."

Un remplaçant choisi avant Misano

Ducati avait fixé à la fin du Grand Prix de Styrie, le week-end prochain, la date à laquelle la situation aurait été évalué. Le manager d'Andrea Dovizioso a toutefois explique que son pilote avait eu besoin de se libérer de cette question qui devenait pressante et gênante.

Se pose à présent celle de son remplaçant, alors que Ducati dispose de plusieurs options mais sans vouloir accorder publiquement de préférence à l'une ou l'autre. "Nous n'avons pas pris de décision", indique Paolo Ciabatti à DAZN. "Notre idée était d'attendre la deuxième course pour nous réunir, mais ils ont finalement pris leur décision plus tôt pour se libérer la tête, c'est comme ça. Nous verrons, nous avons différentes options et nous les évaluerons avant Misano."

Lire aussi :

Parmi ces options, Pecco Bagnaia et Johann Zarco sont en bonne place, même si Ducati pourrait en réalité continuer à les aligner mais au sein d'une autre équipe que son team factory. "Nous voulons assurément continuer avec Pecco et Zarco et nous travaillerons avec eux", fait savoir Ciabatti.

Quant au nom que tout le monde a sur les lèvres, celui de Jorge Lorenzo, il est bel et bien toujours d'actualité. "Il n'y a pas d'accord préalable avec Lorenzo", dément Ciabatti, avant d'ajouter : "Son nom a été sur la table et peut encore l'être."

partages
commentaires

Voir aussi :

Officiel : Dovizioso quittera Ducati à la fin de la saison

Article précédent

Officiel : Dovizioso quittera Ducati à la fin de la saison

Article suivant

EL4 - Pol Espargaró confirme sa bonne forme mais chute

EL4 - Pol Espargaró confirme sa bonne forme mais chute
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021