Ducati va réunir Dovizioso et Lorenzo pour faire baisser la tension

partages
commentaires
Ducati va réunir Dovizioso et Lorenzo pour faire baisser la tension
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
Co-auteur: Léna Buffa
6 nov. 2018 à 09:02

À la suite d'un Grand Prix de Malaisie marqué par un nouvel accès de tension entre Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso, Ducati va intervenir et rappeler à ses pilotes les priorités de la marque, avant le dernier rendez-vous du championnat.

Les différents événements qui se sont enchaînés pendant le week-end de Sepang, et qui ont conduit au forfait de Jorge Lorenzo samedi matin, ont ouvert la porte à toutes sortes de spéculations qu'Andrea Dovizioso s'est chargé d'alimenter un peu plus au terme de cette deuxième journée du Grand Prix de Malaisie.

Lire aussi :

Interrogé par Sky Italia sur l’absence de son coéquipier pour la quatrième course de suite, Dovizioso avait alors insinué à demi-mot que Lorenzo était un habitué de ce type de situations et que d’une certaine manière Ducati le lui permettait.

"Je ne connais pas les détails. J'ai entendu certaines choses, mais je ne connais pas les détails, et je ne veux donc pas entrer là-dedans. Ce sont des situations un peu étranges… Cela arrive souvent chez Ducati ou avec certains pilotes, mais étant donné que je ne connais pas les détails je ne veux trop pas entrer là-dedans et donner mon avis", a fait savoir le pilote italien, acceptant la remarque qui lui était alors faite quant au caractère sibyllin de ses mots : "Je les laisse comme ça, ça n'est pas mon problème."

Une heure plus tard, Jorge Lorenzo répliquait durement sur son compte Twitter, y allant de divers commentaires tels que : "Un coéquipier exemplaire. On l’applaudit au pied du podium quand il gagne... (Mais non, il ne donne pas son avis, ça n’est pas son problème)." Et le Majorquin de poursuivre en tweetant : "Envie + opportunisme" en commentant un tweet de fan sur la question, puis il répondait encore à un autre fan qui demandait "Qui est Dovizioso ?" : "Un Champion du monde, en 125cc."

 
 
 

Le lendemain, après avoir bouclé la course à la sixième place, Andrea Dovizioso a minimisé l'importance de cet échange à distance et s’est contenté de dire qu’une fois de plus le Majorquin avait accordé trop d’importance à ses propos et les avait mal interprétés.

"Je ne perds pas de temps avec ces choses-là", a-t-il commenté, toujours auprès de Sky Italia. "Hier je n'ai pas fait de polémique comme cela a été compris en général. Et puis lui fait toujours la même erreur : il accorde trop d'importance à ce qui est écrit mais ça a peut-être été dit d'une manière différente dont ça a été écrit. Je le répète, je n'ai pointé personne du doigt, je n'ai pas donné le nom de Jorge et je n'ai pas de problème avec lui."

"Il y a des moments où il faut dire stop"

Ducati a donc conclu ce week-end compliqué d'une bien mauvaise façon, voyant encore une fois ses pilotes s'empêtrer dans un conflit inutile. Interrogé par Motorsport.com sur la gestion de la situation, Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, a fait savoir qu’il prévoit de rencontrer ses deux pilotes mardi, en Europe, afin de leur rappeler quelles sont les priorités de l’équipe.

"Il est clair que Ducati est au-dessus des problèmes personnels que les pilotes pourraient avoir entre eux. Mardi nous serons ensemble à Milan, pour EICMA, et nous avons prévu de prendre une demi-heure afin de parler avec Jorge et Andrea. Nous souhaitons éviter que des choses comme celles de ce week-end se reproduisent", nous explique Ciabatti.

Lire aussi :

Cependant le dirigeant essaye d’une certaine façon de se mettre dans la peau de chacun de ses pilotes. D’une part dans celle de Lorenzo, qui traverse une période délicate depuis qu’il s’est blessé en Thaïlande. Mais aussi dans celle de son voisin de stand, particulièrement lors d’un week-end perturbé par les conditions météo.

"Parfois, les pilotes deviennent nerveux pendant un Grand Prix et je ne prétends pas faire croire que tout est parfait. Mais je comprends que des situations de tension naissent et, parfois, lors d’une journée compliquée par la pluie, etc, les pilotes disent des choses qu’ils ne voudraient pas dire", pointe-t-il en rapport aux propos de Dovizioso.

Une situation de ce type n'est pas nouvelle pour Ciabatti, qui a déjà dû intervenir notamment début 2016, après le Grand Prix d'Argentine, lors qu'Andrea Iannone avait fait chuter Andrea Dovizioso à deux virages de l'arrivée alors qu'un double podium était en vue pour Ducati.

"Il y a des moments où il faut dire stop. Ducati est plus important que l’égo de ses pilotes. Je crois que ce sont deux personnes assez intelligentes pour le comprendre", conclut l’Italien.

Article suivant
Rossi : "Si j'avais gagné, ça aurait été une journée historique"

Article précédent

Rossi : "Si j'avais gagné, ça aurait été une journée historique"

Article suivant

La Dorna confirme la visite d'Ezpeleta à Lombok

La Dorna confirme la visite d'Ezpeleta à Lombok
Charger les commentaires