13 ans après, Ducati à nouveau sacré parmi les constructeurs

Treize ans après ses premiers titres, Ducati a été sacré au championnat constructeurs MotoGP, la récompense, selon Gigi Dall'Igna, des innovations technologiques développées sur la Desmosedici.

13 ans après, Ducati à nouveau sacré parmi les constructeurs

En 2007, Ducati atteignait les sommets avec un programme MotoGP lancé seulement quatre ans plus tôt. Grâce à un Casey Stoner époustouflant, le constructeur italien décrochait non seulement son premier titre pilotes, mais aussi tout bonnement la triple couronne puisque s'y ajoutaient les victoires aux classements des constructeurs et des équipes. Depuis, aucun des trois titres n'étaient plus revenu à Borgo Panigale, jusqu'à cette année.

Le marque a en effet retrouvé la première place du championnat des constructeurs, un classement où elle se présentait à égalité mathématique avec Suzuki au lancement du dernier Grand Prix de la saison. Face au petit point de la 15e position obtenue par Álex Rins, la deuxième place de Jack Miller a fait le reste, sachant que ce championnat ne prend en compte que le meilleur résultat de chaque constructeur.

Lire aussi :

Au cours de la saison, cinq des six pilotes du groupe ont ainsi contribué à enrichir le butin de Ducati, bien qu'une grande variation se détache dans les positions de la première Desmosedici au classement de chaque course, un signe parmi d'autres d'une saison très disparate.

Répartition des points entre les pilotes Ducati

Grand Prix Points Pilote
Spain GP d'Espagne 16 Dovizioso, 3e
Spain GP d'Andalousie 10 Dovizioso, 6e
Czech Republic GP de Rép. Tchèque 16 Zarco, 3e
Austria GP d'Autriche 25 Dovizioso, 1er
Austria GP de Styrie 20 Miller, 2e
Italy GP d'Émilie-Romagne 20 Bagnaia, 2e
San Marino GP de Saint-Marin 8 Dovizioso, 8e
Spain GP de Catalogne 11 Miller, 5e
France GP de France 25 Petrucci, 1er
Spain GP d'Aragón 9 Dovizioso, 7e
Spain GP de Teruel 11 Zarco, 5e
Spain GP d'Europe 10 Miller, 6e
Spain GP de Valence 20 Miller, 2e
Portugal GP du Portugal 20 Miller, 2e

"Remporter le titre constructeurs est une grande récompense, surtout après une année aussi compliquée, qui nous a forcés à dépasser des obstacles et des situations que nous n'avions jamais connues", souligne Claudio Domenicali, PDG de Ducati Motor Holding. "Cela a été une saison bizarre, mais travailler avec nos ingénieurs et tous les pilotes Ducati a permis de rendre la Desmosedici GP compétitive sur tous les circuits du championnat", estime-t-il, "de monter sur le podium à huit reprises, avec au passage deux victoires. Merci à Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Jack Miller, Pecco Bagnaia et Johann Zarco de nous avoir permis d'ajouter un deuxième titre de Champions du monde constructeurs à notre palmarès MotoGP. Et merci aussi à l'ensemble du département de Ducati Corse pour avoir une nouvelle fois démontré qu'avec passion, implication et détermination, il était possible d'obtenir d'importants résultats comme celui-ci."

Pour Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse, ce succès revient avant tout à l'orientation technique prise afin de faire évoluer la machine italienne : "Remporter le titre mondial des constructeurs est assurément un objectif important pour Ducati, car cela témoigne de la qualité des innovations technologiques qui ont été développées ces dernières années et qui figurent aujourd'hui sur la Desmosedici GP."

Bien qu'auréolé de cette récompense, le bilan global de la saison ne peut ravir le groupe italien, passé à côté du plus prestigieux titre pilotes et auteur de performances jugées insuffisantes. Avec une moyenne de 15,7 points par Grand Prix, Ducati est toutefois bien loin de l'allure affichée par Honda lors de son sacre en 2019 (22,4 points par Grand Prix en moyenne), et reste même inférieur à sa propre performance de l'an dernier, alors que la marque avait décroché la troisième place de ce classement avec une moyenne de 16,7 par course.

Lire aussi :

"Cela a clairement été une saison difficile, surtout après l'introduction du nouveau pneu arrière et face à l'impossibilité de réaliser des tests durant l'année qui nous auraient permis de mieux étudier son comportement", concède Dall'Igna. "Malgré cela, la Desmosedici GP a été compétitive sur pratiquement toutes les pistes, et nous sommes donc satisfaits des résultats obtenus en 2020 et qui nous ont permis de décrocher notre deuxième titre constructeurs en MotoGP. Merci à tout le staff de Ducati Corse, les pilotes et les équipes, qui grâce à leur travail et leur implication nous ont permis d'obtenir cette importante victoire."

Il convient enfin de rappeler que Yamaha s'est vu privé de 50 points dans ce classement − correspondant aux deux victoires de Fabio Quartararo à Jerez − à la suite de sa sanction pour l'irrégularité des moteurs utilisés en début de saison. C'est bien le constructeur d'Iwata qui aura affiché le meilleur palmarès avec sept victoires (deux pour Ducati), 12 podiums (neuf pour Ducati) et neuf pole positions (une seule pour Ducati). Suzuki s'est également distingué avec deux victoires sur un total de 11 podium, et KTM avec trois succès et huit podiums.

partages
commentaires
Viñales : "La pire saison de ma carrière" et des objectifs revus à la baisse

Article précédent

Viñales : "La pire saison de ma carrière" et des objectifs revus à la baisse

Article suivant

À nouveau meilleur indépendant, le team SRT a dépassé ses attentes

À nouveau meilleur indépendant, le team SRT a dépassé ses attentes
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021