Les duels entre coéquipiers après le GP de France

Le premier quart du championnat est d'ores et déjà passé et nous avons choisi cette première étape pour nous arrêter sur les performances des pilotes au sein de chaque équipe MotoGP.

Les duels entre coéquipiers après le GP de France

Nous avons choisi de mettre en regard les résultats des différents binômes en attribuant un point à chaque pilote ayant fait mieux que son coéquipier au classement des Grand Prix, en qualifications et dans la hiérarchie des meilleurs tours de chaque course. Certains déséquilibres notables en ressortent, tandis que d'autres situations sont un peu plus équilibrées.

Chez Repsol, la domination d'un Marc Márquez particulièrement à l'aise est évidente, face à un Jorge Lorenzo encore en phase d'adaptation. Si celui-ci obtient un point dans ce "duel", c'est uniquement pour avoir abandonné plus tard que le numéro 93 à Austin. De même chez Aprilia, c'est en ralliant l'arrivée au Texas alors qu'Aleix Espargaró abandonnait qu'Andrea Iannone a obtenu deux points (un pour le résultat de la course, l'autre pour son meilleur temps). Lui aussi nouveau venu dans son équipe, KTM, Johann Zarco subit une confrontation comparable avec son coéquipier, Pol Espargaró, à qui il n'enlève qu'un point pour avoir signé un meilleur temps que le sien (pour trois centièmes) lors de la course du Qatar.

Lire aussi :

Deux des rookies de la catégorie reine subissent eux aussi la comparaison. D'un côté, Joan Mir chez Suzuki, qui n'a réussi à devancer son coéquipier Álex Rins que lors des qualifications mouvementées du Grand Prix de France. De l'autre, Pecco Bagnaia chez Pramac, qui a fait mieux que Jack Miller lors de qualifications particulièrement réussies en Espagne.

Fabio Quartararo n'a quant à lui pas à rougir de son début de saison chez Petronas, loin s'en faut. Bien qu'il ait été battu par Franco Morbidelli quatre fois sur cinq en course, sa pole position (Espagne) et ses deux meilleurs temps (Qatar et France) traduisent des performances pures pour le moins prometteuses. Quant à Miguel Oliveira, chez Tech3, il est le seul rookie à faire mieux que son coéquipier, Hafizh Syahrin, qui ne l'a devancé que de justesse dans deux meilleurs temps en course (38 millièmes en Espagne et six en France) et à l'arrivée du GP de France à la suite de la pénalité reçue par le Portugais.

Au sein de l'équipe officielle Ducati, c'est clairement Andrea Dovizioso qui a pris l'avantage sur Danilo Petrucci à ce stade, l'ayant systématiquement battu en course et trois fois sur cinq en qualifications. Chez Yamaha, l'avantage revient à Valentino Rossi, avec pour seul faux-pas notable le Grand Prix d'Espagne où Maverick Viñales a pris le dessus en qualifications comme en course. Chez LCR, Cal Crutchlow domine en performances pures, mais paye le prix de son faux départ en Argentine et de sa chute au Texas. Enfin, dans le team Avintia, c'est Tito Rabat qui a l'avantage sur Karel Abraham bien que celui-ci l'ait devancé trois fois sur cinq en qualifications et une fois en course.

Lire aussi :

Avec le Grand Prix d'Italie cette semaine, le MotoGP disputera sa sixième manche d'une saison qui en comptera 19. Autant dire que la route est encore longue et ces rapports de forces ont tout le temps d'évoluer dans les semaines et mois à venir…

partages
commentaires
Dall'Igna : Du positif pour Ducati, mais il faut désormais gagner

Article précédent

Dall'Igna : Du positif pour Ducati, mais il faut désormais gagner

Article suivant

Météo - Le GP d'Italie devrait passer entre les gouttes

Météo - Le GP d'Italie devrait passer entre les gouttes
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021