Les duels entre coéquipiers MotoGP en 2020

Quelle tournure a pris la confrontation interne dans les 11 équipes engagées cette saison en MotoGP ?

Si la saison 2020 n'a compté que 14 rounds, il est tout de même intéressant de se pencher sur la hiérarchie qui s'est installée au sein des équipes MotoGP. Le classement final du championnat a bien sûr donné une indication fiable, qui restera dans les palmarès, mais nous aimons chaque année nous pencher sur l'ascendant pris par les uns et les autres sur l'ensemble de la performance d'un week-end.

Notre barème consiste donc à attribuer un point à chaque pilote ayant battu son coéquipier en qualifications, puis en termes de meilleur tour en course, et enfin au classement final des Grands Prix. Cela porte à un total de 42 points possibles, que l'on ne peut toutefois observer que dans quatre équipes. Bien que courte, cette saison a en effet été marquée par plusieurs absences pour blessures ou liées à des infections au COVID-19, aussi nous avons choisi d'éliminer ces épreuves afin de nous cantonner aux duels internes observés entre les coéquipiers fixes de chaque formation, et de ne prendre en compte qu'un seul remplaçant, Stefan Bradl, qui a pallié l'absence de Marc Márquez durant la quasi-totalité du championnat chez Repsol Honda (lui aussi a toutefois été blessé sur une manche).

Lire aussi :

Au sein des équipes officielles, la supériorité la plus nette a été celle exercée par Pol Espargaró sur Brad Binder chez KTM. Bien qu'auteur d'une première victoire, le Sud-Africain n'a battu son coéquipier en course que quatre fois au total, dont trois à la suite d'une chute de l'Espagnol. Net également, l'ascendant de Maverick Viñales sur Valentino Rossi chez Yamaha, même si le pilote italien a réussi à le battre quatre fois de suite en course entre Brno et le premier rendez-vous de Misano, avant de voir ses performances partir en roue libre. Chez Aprilia aussi, la domination d'Aleix Espargaró sur Bradley Smith a été évidente, avec pour seuls faux pas de l'Espagnol ses quatre abandons subis lorsque l'Anglais occupait le stand voisin.

Andrea Dovizioso, qui avait réalisé un début de championnat parfait, a vu Danilo Petrucci se rattraper, notamment lors des Grands Prix de Catalogne et de France, les plus réussis pour lui cette saison. Néanmoins le #04 a gardé un avantage net. Celui de Joan Mir sur Álex Rins a été du même acabit sur l'ensemble de la saison, même si le Catalan, blessé en début de championnat, a réussi à prendre l'ascendant quatre fois sur les cinq dernières manches. Chez Repsol Honda également, Stefan Bradl a eu l'avantage sur Álex Márquez durant la dernière partie du championnat, mais pas suffisamment pour avoir dominé le rookie espagnol sur l'ensemble de cette saison.

Dans les teams satellites, la claque prise par Cal Crutchlow face à Takaaki Nakagami est comparable à celle qu'ont assénée Miguel Oliveira et Johann Zarco à leur coéquipier respectif. Le contraste a été moindre chez Pramac, même si Pecco Bagnaia a manqué de la régularité nécessaire pour véritablement inquiéter Jack Miller. C'est finalement chez Petronas que la confrontation aura été la plus équilibrée avec six manches favorables à Fabio Quartararo dans leur intégralité contre quatre pour Franco Morbidelli, auxquels se mêlent les Grands Prix d'Europe, d'Aragón et de République Tchèque où l'Italien a eu l'avantage en course mais pas nécessairement en qualifications ou en temps au tour.

partages
commentaires
Dall'Igna a senti la cassure avec Dovizioso à la mi-saison 2019
Article précédent

Dall'Igna a senti la cassure avec Dovizioso à la mi-saison 2019

Article suivant

Après son "pari gagné" en 2020, Zarco veut devenir un leader de Ducati

Après son "pari gagné" en 2020, Zarco veut devenir un leader de Ducati
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021