Commentaire

Édito - Les unités en puissance

Si l’étape néerlandaise a laissé des traces sur plusieurs aspects, c’est une partie d’échecs qui tend à se dessiner pour la suite de la saison parmi les favoris. Tous les points seront utiles et terminer les courses, une priorité !

Le départ de la course

Une fois l’intensité d’un Grand Prix passé, le bilan est toujours le même et la comptabilité des points prend toute sa mesure. C’est bien évidemment la première chose entendue dans les déclarations des pilotes, que ce soit sur la moto en pleine action ou une fois la ligne franchie, le compteur tourne à plein régime. Et en à peine sept courses les écarts nous montrent un diagnostic éloquent.

Chaque pilote qui s’élance au Qatar pour une nouvelle saison sait à quel point inscrire des unités sur les premières courses est crucial. Terminée la bonne forme ou non des essais hivernaux, l’heure est à la performance, faire le job comme le disent parfois les Américains. Et celui qui marque de gros points (comprenez le top 3) sur ces premières courses a de fortes chances de se retrouver en tête du classement provisoire. Logique donc que Marc Márquez soit en tête d’affiche, mais il est intéressant aussi de constater que sur les 22 pilotes de la catégorie, seuls trois ont été capables de l’imiter en entrant systématiquement dans les points : Pol Espargaró, Héctor Barberá et Eugene Laverty.

Selon l’objectif que l’équipe ou le pilote se fixe, le verdict de la piste rend une copie parfois sans appel. En plus de devoir assumer la pression d’être performant sur un week-end complet, et précisément en course, les aléas de la météo, les ambitions parfois excessives des concurrents, et la fatalité contre laquelle on ne peut rien, légendent aussi le tableau du classement.

Rien de bien nouveau sauf que tout cela est monté d’un cran et plus en 2016 et, ce qui me fascine dans ce scénario d’Assen est de savoir combien ces cinq points en moins pour Marc Márquez pourraient compter en fin de saison. En terminant second, il manque le carton plein et les 25 points qui vont avec, mais consolide sa place de leader avant d’arriver en terrain allemand où lui et son coéquipier se sont partagé les victoires au cours des six dernières années.

Ces mêmes cinq points avaient joué un rôle crucial dans la quête du Graal en 2006 pour Valentino Rossi face à Nicky Hayden, Rossi ayant été battu sur le fil par Toni Elías à Estoril. Étrange que ce dernier GP remporté par Jack Miller nous ramène à cette époque sur ces quelques faits, d’autant qu’en 2006 le Grand Prix du Portugal était l’avant-dernière épreuve de la saison ; le Kid du Kentucky avait subi une forme de fatalité de la part de son coéquipier, Dani Pedrosa, qui l’envoya au tapis au prix d’une ambition dévorante.

Il faut bien avouer que même dans des circonstances inhabituelles, Assen ayant sa propre réputation climatique, la victoire de Miller met fin à 10 ans d’attente pour une équipe privée de pouvoir s’imposer.

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Qui sait ce qui peut se passer sur les prochaines courses, ce même qu’il était impossible de prédire tous ces rebondissements en à peine une demi-saison ? Et je ne néglige pas non plus que les six points engrangés par Jorge Lorenzo pourront jouer leur rôle en fin de championnat également.

Si, comme on l’observe depuis un certain moment, Suzuki réussit à trouver la bonne piste pour donner à sa GSX-RR et à ses pilotes de quoi exprimer son plein potentiel, voilà d’autres unités comptables qui joueront dans l’échiquier des favoris. Ajouter à cela l’effort de Ducati qui peut également être rétribué cette saison, et le risque météo sur les prochaines courses, nous voici avec un programme plus intense que jamais.

Le duo Yamaha étant désormais condamné à l’excellence, le délais de trois semaines entre les courses sur cette période estivale n’est certainement pas de trop, et va permettre de continuer le travail de préparation pour une réplique dès lors attendue de tous.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Stoner - "J'aiderai Lorenzo à comprendre la moto"
Article suivant Viñales se réjouit de bientôt apprendre aux côtés de Rossi

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France