EL1 - Dovi pose la marque, Guintoli P5 loin devant Quartararo et Zarco

La séance d'EL1 a été difficile pour Fabio Quartararo et Johann Zarco, tandis que Dovizioso et Marquez sont déjà au rendez-vous aux avant-postes.

EL1 - Dovi pose la marque, Guintoli P5 loin devant Quartararo et Zarco

Dix ans. Dix ans que Marc Márquez n'a pas été battu sur le Sachsenring ! De quoi décourager même les plus solides de ses adversaires, dont certains, comme Rins, qui ont en plus fini à terre, ou d'autres, comme les pilotes Ducati, qui luttent avec leur moto. Mais déjà, alors que le plateau reprend la piste après trois semaines de trêve estivale, en République Tchèque, les choses repartent de zéro, comme chaque week-end.

Vint-deux ans après sa première victoire en Championnat du monde, Rossi est encore là. "Cela fait très, très longtemps, mais je m'en souviens très bien parce que je pense qu'aucun pilote n'oublie jamais sa première victoire en Championnat du monde. Et puis c'est un endroit spécial pour moi parce qu'en 1997, j'ai aussi gagné ici mon premier titre, je suis devenu Champion du monde pour la première fois. C'est une piste fantastique, je crois que tous les pilotes l'apprécient, parce qu'elle est très fun, très large, très rapide, surtout avec la MotoGP. C'est donc toujours un plaisir de courir ici à Brno."

Le fun, cependant, s'acquiert aussi avec un bon temps au tour sur le sinueux tracé de 5,403 km, composé de six virages gauche et huit à droite. En ce sens, on aura vu le Docteur plus à la fête que lors des 45 minutes d'EL1 : 10e à près d'une seconde, le vétéran aura été discret lors de ce roulage ensoleillé.

La séance aura commencé par une référence posée par Márquez en 1'56''948, installée devant les chronos des Ducati de Miller et Dovizioso. Premier placé des pilotes Yamaha, Viñales se positionnait quatrième devant Morbidelli et la Suzuki de Rins, avant que certains pilotes ne commencent à utiliser le pneu arrière tendre dans les dernières minutes et que Sylvain Guintoli ne place sa Suzuki en seconde position, annonçant de nombreuses améliorations de toutes parts. C'est néanmoins avec le medium arrière que Dovizioso a établi sa propre marque en 1'56''919, le plaçant aux commandes à quelques secondes du terme de la séance.

Lire aussi :

La première chute du week-end aura été à mettre au compte de Francesco Bagnaia. Le pilote Pramac cherche encore à gagner en confiance et son approche pourtant précautionneuse, selon ses propres mots, ne suffit pas à rester sur la moto. L'Italien boucle néanmoins la séance avec le 12e chrono.

Cette séance d'EL1 pourrait déjà avoir eu une importance notable, alors que l'incertitude demeure sur les conditions météorologiques de la journée de samedi, lors de laquelle des orages sont attendus et que la piste pourrait être humide et rendre les améliorations de chrono difficiles en vue des qualifications.

Premier Français, Sylvain Guintoli est crédité du 5e chrono, tandis que les préparatifs auront été plus difficiles pour Quartararo (18e) et Johann Zarco, bon dernier.

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Italy Andrea Dovizioso 17 1'56.919  
2 Spain Marc Márquez 18 1'56.948 0.029
3 Spain Maverick Viñales 18 1'56.982 0.063
4 Portugal Miguel Oliveira 17 1'57.018 0.099
5 France Sylvain Guintoli 16 1'57.371 0.452
6 Australia Jack Miller 15 1'57.385 0.466
7 Malaysia Hafizh Syahrin 16 1'57.726 0.807
8 Italy Franco Morbidelli 17 1'57.763 0.844
9 Spain Álex Rins 18 1'57.809 0.890
10 Italy Valentino Rossi 18 1'57.827 0.908
11 Spain Pol Espargaró 14 1'57.834 0.915
12 Italy Francesco Bagnaia 14 1'57.950 1.031
13 Italy Danilo Petrucci 17 1'57.961 1.042
14 Spain Tito Rabat 17 1'58.029 1.110
15 United Kingdom Cal Crutchlow 16 1'58.033 1.114
16 Spain Aleix Espargaró 14 1'58.052 1.133
17 Japan Takaaki Nakagami 16 1'58.101 1.182
18 France Fabio Quartararo 19 1'58.246 1.327
19 Czech Republic Karel Abraham 16 1'58.287 1.368
20 Italy Andrea Iannone 16 1'58.371 1.452
21 Spain Joan Mir 15 1'58.500 1.581
22 Germany Stefan Bradl 17 1'58.968 2.049
23 France Johann Zarco 16 1'59.028 2.109
partages
commentaires
Nakagami pousse auprès de Honda pour une moto d'usine 2020
Article précédent

Nakagami pousse auprès de Honda pour une moto d'usine 2020

Article suivant

"Rien à perdre" pour Viñales, à 100 points de Márquez

"Rien à perdre" pour Viñales, à 100 points de Márquez
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021