EL1 - Quartararo déjà proche du rythme de qualifications

La séance d'Essais Libres 1 de ce second week-end passé à Misano a vu les pilotes déjà pousser à un rythme extrêmement rapide, proche de celui des qualifications de la semaine dernière, et annonçant clairement la couleur de ce qui nous attend ces prochains jours !

EL1 - Quartararo déjà proche du rythme de qualifications

Après avoir déjà passé un week-end de course complet ainsi qu'une séance de test studieuse mardi sur ce tracé de Misano, l'ensemble du paddock connaît tous les recoins de la piste et c'est un week-end particulièrement compétitif qui s'annonce.

Certains, comme le nouveau leader du championnat Andrea Dovizioso, espèrent avoir trouvé un petit quelque chose permettant de se montrer plus compétitif non seulement sur un tour mais surtout sur la constance en course. Jusqu'à présent, de l'aveu même de l'ensemble du plateau, la grande difficulté de ce championnat 2020 consiste à se montrer régulier et pouvoir jouer aussi souvent que possible les hautes places à l'arrivée, semaine après semaine.

Conséquence de ce test de mardi, Maverick Viñales, que l'on a trouvé désespéré après la course de dimanche, arbore ce week-end un nouvel échappement beaucoup plus volumineux sur sa Yamaha. Les spéculations autour de ce changement avancent des craintes de Yamaha concernant au sujet la fiabilité de ses moteurs et notamment le besoin de ménager les pistons. Il est important pour le constructeur japonais de pas compromettre la puissance du moteur en réduisant trop le nombre de tours/minute, comme cela a pu être envisagé dans un premier temps. En revanche, pas de nouveau bras oscillant en carbone comme utilisé mardi lors de ces EL1 chez Yamaha.

Lire aussi:

De son côté, Álex Márquez parait beaucoup plus à son aise : le pilote espagnol semble avoir eu un déclic lors des essais de mardi en se montrant capable de réaliser dès son second tour lancé en piste un chrono plus rapide que n'importe quel temps qu'il avait établi le week-end dernier…

Contraint de rattraper un très fort highside dans le virage 5, Álex Rins ne fait pas de bien à son épaule en se faisant sérieusement secouer par sa Suzuki après vingt minutes de séance. A deux doigts de se faire désarçonner, l'Espagnol voit son airbag s'activer tant la secousse est brutale. La séance prend une tournure encore plus difficile quelques minutes plus tard pour lui : il est cette fois victime d'une nouvelle aventure dans le virage 8. Cette fois, le #42 finit au sol après avoir perdu l'avant en milieu de courbe : pas de mal au niveau physique pour le pilote.

Pour son équipier pour son coéquipier Joan Mir en revanche tout va bien : le jeune espagnol se porte aux commandes de la séance à 5 minutes de la fin en signant un chrono de 1'31''926 le positionnant devant Andrea Dovizioso et Aleix Espargaró.

Il faut pourtant attendre les dernières minutes de séance pour voir les pilotes chausser des composés pneumatiques plus tendres une fois la piste un peu plus gommée et les conditions de piste plus appropriées. C'est ainsi que l'on assiste à de nombreuses améliorations de part et d'autre du classement, Fabio Quartararo plaçant sa Yamaha au commandes en 1'31''889 avant que Pol Espargaró ne l'en déloge en 1'31''841. C'est tout de même finalement Fabio Quartararo qui reprendra les commandes en toute fin de séance en signant un solide 1'31''721. On remarquera que Valentino Rossi et Jack Miller, en particulier, ont fait le choix de ne pas chausser les pneus tendres lors de cette séance et n'ont pas recherché le time-attack. Bonne séance de Johann Zarco, positionné en 8e place derrière Andrea Dovizioso avec la Ducati factory.

Italy GP d'Émilie-Romagne - Essais Libres 1

P. Pilote Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo 21 1'31.721  
2 Italy Franco Morbidelli 19 1'31.811 0.090
3 Spain Pol Espargaró 20 1'31.841 0.120
4 Spain Joan Mir 15 1'31.926 0.205
5 Portugal Miguel Oliveira 21 1'31.965 0.244
6 Japan Takaaki Nakagami 21 1'32.102 0.381
7 Italy Andrea Dovizioso 20 1'32.152 0.431
8 France Johann Zarco 20 1'32.170 0.449
9 Spain Aleix Espargaró 17 1'32.185 0.464
10 Italy Pecco Bagnaia 18 1'32.410 0.689
11 Italy Danilo Petrucci 23 1'32.435 0.714
12 Spain Álex Márquez 21 1'32.437 0.716
13 Spain Maverick Viñales 21 1'32.589 0.868
14 South Africa Brad Binder 18 1'32.611 0.890
15 Australia Jack Miller 20 1'32.627 0.906
16 Spain Álex Rins 19 1'32.634 0.913
17 Italy Valentino Rossi 22 1'32.832 1.111
18 United Kingdom Bradley Smith 21 1'33.101 1.380
19 Spain Iker Lecuona 23 1'33.183 1.462
20 Germany Stefan Bradl 21 1'33.384 1.663
21 Spain Tito Rabat 24 1'33.496 1.775

partages
commentaires
Les radios vont-elles changer l'ADN du MotoGP ?
Article précédent

Les radios vont-elles changer l'ADN du MotoGP ?

Article suivant

Viñales : "Je veux une réaction de Yamaha"

Viñales : "Je veux une réaction de Yamaha"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021