EL1 - Miller passe entre les gouttes, Zarco deuxième

Jack Miller a dominé la première séance du Grand Prix de France au Mans, disputée sur une piste humide, avec plus d'une seconde d'avance sur la concurrence. L'Australien a profité d'un tour en pneus slicks, alors que ses rivaux ont fait leur chronos avec les gommes pour la pluie.

EL1 - Miller passe entre les gouttes, Zarco deuxième

C'est sans surprise un circuit Bugatti très humide qui a accueilli les pilotes pour cette première séance d'essais du week-end. Même s'il ne pleuvait plus au moment où le feu est passé au vert à la sortie des stands, le circuit restait détrempé, un total de 17 chutes ayant marqué la première séance du Moto3, disputée juste avant celle du MotoGP. Les températures étaient également très faibles, avec 10°C dans l'air et à peine 8°C sur la piste.

Les pilotes ont pris la piste avec des pneus pluie tendres et Jack Miller était en tête après le premier tour de chacun d'entre eux. Le vainqueur du GP d'Espagne avait 0"523 d'avance sur Marc Márquez et plus de deux secondes sur le reste du plateau. L'Espagnol a brièvement pris la tête grâce à son deuxième tour rapide mais Miller a immédiatement répliqué, son 1'45"873 le plaçant 0"825 devant son rival.

Le pilote Ducati a encore abaissé la marque à trois reprises, pour établir une référence en 1'43"312. Avec un Miller désormais aux stands, Miguel Oliveira s'est emparé de la première place, avec un avantage de 0"488. Maverick Viñales est venu s'intercaler entre les deux hommes.

Lire aussi :

Marc Márquez, qui n'était plus que 13e, s'est rapproché à 0"047 d'Oliveira après être repassé par son garage. Dans son deuxième tour rapide, le pilote du team Repsol Honda a pris la tête avec un net avantage, mais Joan Mir puis Johann Zarco ont vite fait mieux. Le chrono de 1'41"631 réalisé par le Français a été battu par Miller mais Zarco est repassé devant, pour 0"596. Plusieurs pilotes se sont intercalés et le pilote du team Pramac a amélioré son temps.

Les chronos étaient alors à moins de dix secondes de ceux effectués dans des conditions optimales et une trajectoire sèche commençait à se dessiner dans certaines portions du circuit. Jack Miller a été le premier à s'aventurer en piste avec des slicks, deux pneus tendres. Son premier tour l'a placé à 0"009 de Zarco et sans surprise, le deuxième lui a permis de prendre la tête, avec 2"391 d'avance.

 

Les slicks étaient le bon choix pour la performance mais les conditions restaient très piégeuses et Álex Márquez puis Maverick Viñales en ont fait les frais avec des chutes à la chicane Dunlop, à l'entrée pour le premier, avec les slicks, et à la sortie pour le second, qui venait à peine de quitter les stands avec des pneus pluie et qui était à très basse vitesse. La Yamaha de Viñales a été dégagée de la piste mais le pilote a finalement pu repartir.

 

La pluie a fait son retour dans les premiers virages du circuit et les pilotes en piste en fin de séance avaient des pneus pour conditions humides. Sous le drapeau à damier, Marc Márquez a pris la deuxième place, mais Johann Zarco est repassé devant, restant à plus d'une seconde de Miller. Joan Mir a signé le troisième temps en fin de séance. Le Champion du monde a dû stopper sa moto sur le bord de la piste dans la séance, sa Suzuki s'étant mise en mode sécurité à la suite d'un souci mécanique, mais il a vite pu reprendre ses essais avec sa seconde machine. Pol Espargaró est remonté au quatrième rang au dernier moment, reléguant Márquez à la cinquième place.

Lire aussi :

Lorenzo Savadori s'est offert un étonnant sixième temps. Le pilote Aprilia a devancé le leader du championnat, Pecco Bagnaia, et Miguel Oliveira. Álex Rins et Aleix Espargaró ont complété le top 10. Maverick Viñales a pris la 12e place devant deux autres représentants de Yamaha, Franco Morbidelli et Valentino Rossi, tandis que Fabio Quartararo, opéré la semaine dernière pour l'arm-pump qui l'a fait dégringoler dans le classement à Jerez, s'est contenté du 16e temps, après avoir pourtant signé son meilleur chrono en toute fin de séance.

France GP de France - Essais Libres 1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Australia Jack Miller Ducati 14 1'38.007  
2 France Johann Zarco Ducati 18 1'39.488 1.481
3 Spain Joan Mir Suzuki 13 1'40.069 2.062
4 Spain Pol Espargaró Honda 16 1'40.115 2.108
5 Spain Marc Márquez Honda 18 1'40.121 2.114
6 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 18 1'40.244 2.237
7 Italy Pecco Bagnaia Ducati 22 1'40.256 2.249
8 Portugal Miguel Oliveira KTM 16 1'40.582 2.575
9 Spain Álex Rins Suzuki 16 1'40.679 2.672
10 Spain Aleix Espargaró Aprilia 14 1'41.029 3.022
11 Spain Álex Márquez Honda 19 1'41.258 3.251
12 Spain Maverick Viñales Yamaha 14 1'41.299 3.292
13 Italy Franco Morbidelli Yamaha 21 1'41.423 3.416
14 Italy Valentino Rossi Yamaha 20 1'41.524 3.517
15 Japan Takaaki Nakagami Honda 17 1'41.576 3.569
16 France Fabio Quartararo Yamaha 21 1'41.641 3.634
17 Spain Iker Lecuona KTM 18 1'42.500 4.493
18 South Africa Brad Binder KTM 19 1'42.899 4.892
19 Italy Danilo Petrucci KTM 12 1'43.045 5.038
20 Italy Luca Marini Ducati 18 1'43.262 5.255
21 Spain Tito Rabat Ducati 21 1'43.469 5.462
22 Italy Enea Bastianini Ducati 16 1'43.644 5.637

partages
commentaires
Le GP de Finlande annulé, une seconde course en Autriche

Article précédent

Le GP de Finlande annulé, une seconde course en Autriche

Article suivant

Le Sachsenring prolonge son contrat avec le MotoGP

Le Sachsenring prolonge son contrat avec le MotoGP
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021