EL1 - Marc Márquez impose son rythme
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Scott Redding, Marc VDS Racing Honda
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

C’est parti pour un Grand Prix d’Allemagne qui marque le neuvième rendez-vous d’un calendrier MotoGP qui entrera dans sa trêve estivale une fois cette course du Sachsenring jugée. Sous un ciel clément, Marc Márquez a imposé son rythme en étant le seul à descendre sous la barre des 1’22 au tour alors qu’il a aussi été l’unique pilote à chausser un pneu avant asymétrique apporté par Bridgestone. Un élément qui pourrait bien être le facteur-clé pour une concrétisation ce dimanche.

Avec ses dix virages à gauche et ses trois courbes à droites, le tracé allemand est atypique. De fait, le manufacturier unique de la catégorie a amené un pneu avant asymétrique qu’il n’avait pas sorti depuis l’épreuve de Phillip Island l’an dernier. Une échéance qui avait montré une certaine efficacité de cette monte qui avait cependant aussi trahi une versatilité en vue de drapeau à damiers, provoquant des chutes parmi les hommes de tête.

Il va donc falloir sérieusement travailler le sujet et, sur ce point, le double Champion du Monde du HRC a pris de l’avance en testant ce pneu dès cette première séance d’essais libres. Avec un certain succès puisque c’est avec lui qu’il a signé son meilleur temps de 1’21.766.

L’officiel Honda est suivie par un Valentino Rossi qui montre à nouveau qu’il a compris comment il fallait attaquer à fond un meeting, s’affirmant déjà parmi les hommes de tête et comme un candidat à la pole-position. La surprise du classement vient du troisième homme en la personne d’un Scott Redding qui devance Dani Pedrosa et un Yonny Hernandez, meilleur représentant des Ducati avec une GP14.2.

La GP15 suit cependant avec un Andrea Dovizioso qui inaugure sur sa machine un arrière retouchée en vue de mieux isoler l’échappement après les soucis de fiabilité rencontrés ces derniers temps. Une innovation que n’a pas partagée l’équipier Andrea Iannone qui ferme un top 10 dans lequel on trouve Crutchlow, Aleix Espargaró sur la première Suzuki, et un Jorge Lorenzo qui se contente de la septième position.

Chutes de Pol Espargaro et d'Álvaro Bautista

La séance a été marquée par les violentes chutes de Pol Espargaró et d’Álvaro Bautista. Le premier cité est indemne mais a détruit sa Yamaha dans le vertigineux virage 11. Douzième devant son équipier Bradley Smith, on craint aussi pour lui la nécessité d’une seconde opération à son avant-bras pour soigner son syndrome des loges. L’autre infortuné et officiel Aprilia a sérieusement abîmé sa RS-GP dans le virage 9, mais a réussi, lui-aussi, à se relever sans la moindre blessure grave. Il pointe dix-huitième.

On rappellera que ce Grand Prix marque l’arrivée de trois pilotes remplaçants. Hiroshi Aoyama se classe vingtième en tant que remplaçant du blessé Abraham. Michaël Laverty est vingt-troisième en lieu et place d’un Marco Melandri qui a quitté Aprilia. Et Claudio Corti est un lointain dernier sous les yeux d’un Stefan Bradl qui a dû lui laisser sa Yamaha Forward suite à un scaphoïde facturé. Côté Français, Mike Di Meglio est dix-septième et Loris Baz vingt-quatrième.  

 Cla  Nº  Pilote  Moto Temps/Ecart 
93  Marc Marquez Honda 1'21.766 
46  Valentino Rossi Yamaha 0.336
45  Scott Redding Honda 0.401
26  Dani Pedrosa Honda 0.477
68  Yonny Hernandez Ducati 0.630
Andrea Dovizioso Ducati 0.662
99  Jorge Lorenzo Yamaha 0.679
41  Aleix Espargaro Suzuki 0.696
35  Cal Crutchlow Honda 0.801
10  29  Andrea Iannone Ducati 0.904
11  25  Maverick Viñales Suzuki 0.908
12  44  Pol Espargaro Yamaha 0.930
13  38  Bradley Smith Yamaha 0.932
14  Danilo Petrucci Ducati 1.026
15  69  Nicky Hayden Honda 1.169
16  Hector Barbera Ducati 1.397
17  63  Mike di Meglio Ducati 1.533
18  19  Alvaro Bautista Aprilia 2.112
19  50  Eugene Laverty Honda 2.241
20  Hiroshi Aoyama Honda 2.297
21  15  Alex de Angelis ART/Aprilia 2.297
22  43  Jack Miller Honda 2.330
23  70  Michael Laverty Aprilia 2.680
24  76  Loris Baz Yamaha Forward 3.696
25  71  Claudio Corti Yamaha Forward 5.005
partages
MotoGP - Le programme TV du Grand Prix d'Allemagne
Article précédent

MotoGP - Le programme TV du Grand Prix d'Allemagne

Article suivant

EL2 - Marc Márquez enfonce le clou

EL2 - Marc Márquez enfonce le clou
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021