EL1 - Miller domine sur le mouillé, Quartararo dernier

C'est sous la pluie qu'a débuté le premier des deux Grands Prix organisés à Valence, avec une séance initiale dominée par Jack Miller.

EL1 - Miller domine sur le mouillé, Quartararo dernier

Le Grand Prix d'Europe, premier du nom depuis 1995, a débuté sur un circuit Ricardo Tormo détrempé après une semaine à la météo particulièrement perturbée et notamment les trombes d'eau tombées jeudi sur Valence et sa région. C'est donc en pneus rainurés que les pilotes ont disputé leur première séance d'essais, dans des conditions moins fraîches que cela pouvait être craint pour cette manche, avec un thermomètre touchant les 20°C au sol comme dans l'air.

Lire aussi :

Rapidement, Jack Miller s'est montré à la hauteur de sa réputation de pilote très à l'aise sous la pluie, et il s'est installé en tête avec un temps de 1'42"263 que personne n'allait être en mesure de battre. D'autant plus que l'Australien a enfoncé le clou un quart d'heure plus tard en gagnant deux dixièmes pour s'arrêter sur un chrono de 1'42"063. Un duo Morbidelli-Bradl s'est placé dans le sillage du pilote Pramac en 1'42"5, suivi de près par Álex Márquez en 1'42"6.

Alors que Johann Zarco venait de prendre l'avantage sur le pilote Honda pour 15 petits millièmes dans les dix dernières minutes de la séance, celui-ci est parti à la faute au virage 6, sans autre conséquence qu'une perte de temps pour lui. Pecco Bagnaia a lui aussi chuté plus tôt dans cette séance, finalement assez calme malgré l'humidité ambiante.

 

Une autre Ducati s'est installée dans la partie haute du classement, celle de Danilo Petrucci qui n'a concédé que 46 millièmes à Márquez. Andrea Dovizioso a lui aussi obtenu sa place dans le top 10 ce matin, deux dixièmes et demi plus bas. Au classement final, les deux pilotes officiels de Borgo Panigale encadrent les KTM de Pol Espargaró et Miguel Oliveira, tous deux chronométrés en 1'42"8.

La dixième place de cette séance revient à Maverick Viñales, premier pilote à ne pas avoir pu atteindre la fenêtre des 1'42. S'il avait anticipé jeudi qu'il allait quelque peu se limiter durant cette séance, lui qui arrive à un kilométrage inquiétant avec les moteurs dont il dispose pour finir la saison sans sortir de son allocation et écoper d'une pénalité, l'Espagnol a finalement bouclé 19 tours, parmi les dix plus actifs du plateau.

De l'autre côté du stand, Valentino Rossi n'a pas encore été en mesure de reprendre sa place, et ne le sera pas non plus pour les EL2 selon ce qu'a annoncé Yamaha. Dans l'attente du résultat d'un nouveau test PCR, espéré d'ici ce soir, c'est donc l'Américain Garrett Gerloff qui le remplace. Le jeune pilote venu du WorldSBK s'est offert ses premiers tours de roue au guidon d'une MotoGP en même temps qu'une découverte de la piste de Valence, avec à la clé un 16e temps plus qu'honorable.

Cette séance s'est en revanche avérée difficile pour Fabio Quartararo, qui obtient le dernier temps à 2"728 de Jack Miller. Conscient qu'il manque d'expérience sur piste mouillée, le Français a été l'un des plus actifs, mais les soucis qu'il évoquait jeudi dans ces conditions ne sont visiblement pas encore dépassés et son expression corporelle à la fin de la séance en disant long sur son manque de sensations.

Les pilotes MotoGP reprendront la piste à 14h30 pour la deuxième séance d'essais libres.

Spain GP d'Europe - MotoGP - EL1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Australia Jack Miller Ducati 14 1'42.063    
2 Italy Franco Morbidelli Yamaha 15 1'42.530 0.467 0.467
3 Germany Stefan Bradl Honda 16 1'42.566 0.503 0.036
4 France Johann Zarco Ducati 21 1'42.639 0.576 0.073
5 Spain Álex Márquez Honda 16 1'42.654 0.591 0.015
6 Italy Danilo Petrucci Ducati 18 1'42.700 0.637 0.046
7 Spain Pol Espargaró KTM 16 1'42.841 0.778 0.141
8 Portugal Miguel Oliveira KTM 20 1'42.877 0.814 0.036
9 Italy Andrea Dovizioso Ducati 15 1'42.959 0.896 0.082
10 Spain Maverick Viñales Yamaha 19 1'43.009 0.946 0.050
11 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'43.230 1.167 0.221
12 Spain Aleix Espargaró Aprilia 16 1'43.461 1.398 0.231
13 Spain Álex Rins Suzuki 20 1'43.521 1.458 0.060
14 Italy Pecco Bagnaia Ducati 14 1'43.572 1.509 0.051
15 South Africa Brad Binder KTM 21 1'43.584 1.521 0.012
16 United States Garrett Gerloff Yamaha 21 1'43.645 1.582 0.061
17 Spain Joan Mir Suzuki 19 1'43.728 1.665 0.083
18 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 17 1'43.925 1.862 0.197
19 Spain Tito Rabat Ducati 21 1'44.448 2.385 0.523
20 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 21 1'44.527 2.464 0.079
21 France Fabio Quartararo Yamaha 21 1'44.791 2.728 0.264

partages
commentaires
La sanction de Yamaha, néfaste pour la marque comme pour le MotoGP
Article précédent

La sanction de Yamaha, néfaste pour la marque comme pour le MotoGP

Article suivant

Le MotoGP dévoile son calendrier 2021 provisoire

Le MotoGP dévoile son calendrier 2021 provisoire
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021