EL1 - Nakagami bat Mir, lourde chute pour Oliveira

Takaaki Nakagami a pris l'avantage sur un Joan Mir longtemps leader en Essais Libres 1 au GP de Styrie, tandis que Miguel Oliveira est resté sonné après un highside.

EL1 - Nakagami bat Mir, lourde chute pour Oliveira

Après une pause de six semaines, la compétition a repris ses droits dans des conditions assez fraîches sur le Red Bull Ring, la température ambiante étant de 20°C et celle de la piste de 22°C. Tous les pilotes ont pris la piste avec une gomme medium à l'arrière, les choix étant plus variés à l'avant, entre tendre et medium.

Joan Mir était en tête après la première salve de tours rapides mais Fabio Quartararo a pris l'avantage pour 0"079. Les pilotes Honda ont ensuite pris le pouvoir, Takaaki Nakagami occupant brièvement la première place avant d'être délogé par Marc Márquez, qui espère être moins limité par sa condition physique ce week-end.

Mir est repassé devant quelques instants et il s'est échangé plusieurs fois la première place avec les deux pilotes Français, Johann Zarco et Quartararo, mais le Champion du monde en titre a établi une référence en 1'24"428 avant de regagner son box. Mir a conclu ce premier relais devant les pilotes de l'équipe Yamaha officielle, Maverick Viñales et Quartararo, tandis que Zarco restait le meilleur représentant du clan Ducati, très attendu sur le Red Bull Ring, au quatrième rang.

Lire aussi :

Marc Márquez est remonté à la deuxième place, à 0"047 de Mir, après le cap de la mi-séance. C'est finalement Nakagami qui a mis momentanément fin à la domination du pilote Suzuki, pour 0"033, mais Mir a encore une fois été en mesure de repasser devant. Márquez est Viñales se sont rapprochés à moins d'un dixième du leader mais il a fallu attendre les trois dernières minutes pour que les pilotes se lancent véritablement à l'assaut du chrono.

Aleix Espargaró s'est porté en tête, un chrono très vite égalé par un Mir décidément redoutable. Sur la seconde Suzuki, Álex Rins, en piste avec deux pneus tendres, est remonté au troisième rang, tandis que Mir a pris l'avantage seul. Nakagami est venu se rapprocher à quatre petits millièmes et a finalement pris la tête sous le drapeau à damier.

Espargaró est resté troisième devant Rins et son cadet Pol, classé devant Marc Márquez. Derrière ce top six composé de trois Honda, deux Suzuki et une Aprilia, les pilotes Yamaha ont signé le septième et le huitième temps, Viñales devançant Quartararo. Zarco a finalement été le meilleur représentant de Ducati à la neuvième place devant Jack Miller, entré dans le top 10 au dernier moment.

Dani Pedrosa, de retour à la compétition ce week-end, s'est classé à la 11e position. L'Espagnol a dû stopper sa KTM sur le bord de la piste à un quart d'heure du drapeau à damier mais il a pu reprendre ses essais avec sa seconde machine. Il a devancé Pecco Bagnaia.

Auteur du 15e chrono de la séance, Miguel Oliveira a été victime d'un highside brutal à faible vitesse au virage 3. Le Portugais a pu se relever et sortir de la piste mais visiblement sonné, il s'est immédiatement assis sur le sol et il est resté plusieurs minutes dans cette position, avant d'être ramené à son garage. Il n'a plus été vu en piste et KTM a annoncé qu'il était au centre médical pour un contrôle, avant de confirmer qu'il ne souffrait d'aucune fracture. Malgré cette chute, il a devancé Valentino Rossi, qui a annoncé sa retraite à l'issue de la saison.

 

Oliveira n'est pas le seul pilote à avoir été piégé à faible vitesse au virage 3 puisque Iker Lecuona a aussi chuté à cet endroit, mais la figure du pilote Tech3 a été moins douloureuse puisqu'il a simplement glissé.

 

Cal Crutchlow, remplaçant d'un Franco Morbidelli convalescent dans le team Petronas, a pris la 23e et dernière place de la séance, étant le seul pilote à plus de deux secondes du leader. Le pilote d'essais de Yamaha n'avait plus piloté la M1 depuis le mois d'avril.

Lire aussi :

Austria GP de Styrie - Essais Libres 1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Japan Takaaki Nakagami Honda 22 1'23.805  
2 Spain Joan Mir Suzuki 22 1'23.881 0.076
3 Spain Aleix Espargaró Aprilia 22 1'24.183 0.378
4 Spain Álex Rins Suzuki 23 1'24.221 0.416
5 Spain Pol Espargaró Honda 22 1'24.254 0.449
6 Spain Marc Márquez Honda 24 1'24.475 0.670
7 Spain Maverick Viñales Yamaha 25 1'24.492 0.687
8 France Fabio Quartararo Yamaha 26 1'24.580 0.775
9 France Johann Zarco Ducati 22 1'24.580 0.775
10 Australia Jack Miller Ducati 21 1'24.827 1.022
11 Spain Dani Pedrosa KTM 21 1'24.850 1.045
12 Italy Pecco Bagnaia Ducati 26 1'24.915 1.110
13 Spain Álex Márquez Honda 23 1'24.959 1.154
14 Italy Luca Marini Ducati 22 1'25.207 1.402
15 Portugal Miguel Oliveira KTM 14 1'25.238 1.433
16 Italy Valentino Rossi Yamaha 22 1'25.264 1.459
17 Spain Jorge Martín Ducati 22 1'25.316 1.511
18 South Africa Brad Binder KTM 22 1'25.033 1.228
19 Italy Danilo Petrucci KTM 20 1'25.409 1.604
20 Spain Iker Lecuona KTM 20 1'25.499 1.694
21 Italy Enea Bastianini Ducati 21 1'25.275 1.470
22 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 21 1'25.793 1.988
23 United Kingdom Cal Crutchlow Yamaha 20 1'26.090 2.285

partages
commentaires

Voir aussi :

Dani Pedrosa va tester des pièces pour 2022 au GP de Styrie

Article précédent

Dani Pedrosa va tester des pièces pour 2022 au GP de Styrie

Article suivant

Agostini pas mécontent de conserver encore un peu ses records

Agostini pas mécontent de conserver encore un peu ses records
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021