EL1 - Nakagami remet ça, Zarco à un dixième !

Déjà très en vue à Jerez, Takaaki Nakagami a signé le meilleur temps des Essais Libres 1 du Grand Prix de République Tchèque, une séance qui s'est animée et fortement resserrée dans les derniers instants.

EL1 - Nakagami remet ça, Zarco à un dixième !

Le troisième Grand Prix de la saison MotoGP s'est ouvert ce matin dans des conditions plus respirables que celles des deux derniers week-ends, disputés dans la chaleur étouffante de l'Andalousie. Cette fois, le thermomètre affichait 26°C dans l'air et 32°C au sol, plutôt agréable et en tout cas idéal pour commencer à évaluer les machines et les nouveaux pneus apportés par Michelin sur cette manche.

Pour Maverick Viñales, le début de séance a toutefois été brutal, puisque l'Espagnol est tombé dès les premières minutes. Piégé par un pneu avant froid dans le virage 13, l'un des gros freinages à gauche de la piste tchèque, le pilote Yamaha s'est relevé physiquement indemne, malgré ce qui semblait être une petite douleur initiale au bras droit.

 

Du côté de la feuille des temps, après une brève apparition de Franco Morbidelli en tête avec un chrono de 1'58"629, c'est Pol Espargaró qui a pris les commandes de la séance à ce stade, avec un temps de 1'57"607 qu'il a ensuite amélioré en 1'57"392. Ayant rapidement repris la piste, Viñales s'est installé au deuxième rang, à 0"173 de la KTM, suivi par les Ducati officielles de Dovizioso et Petrucci, à peine six à sept centièmes plus loin grâce au temps posté dans leur deuxième run.

Lire aussi :

Le classement a longtemps peiné à évoluer au cours de cette séance timide, cependant le time attack des dernières minutes n'a pas manqué de secouer la hiérarchie, tout en réduisant très fortement les écarts.

On a d'abord vu l'Aprilia d'Aleix Espargaró faire une apparition dans le top 10, laissant penser que les six constructeurs pourraient y être représentés au classement final de cette séance. C'était sans compter sur les attaques massives qui allaient venir de la concurrence dans les minutes suivantes.

La première surprise est venue de Brad Binder, momentanément passé de la 14e à la deuxième place, pour former un doublé KTM derrière Pol Espargaró, toujours leader. Le chrono du Sud-Africain allait toutefois être annulé pour avoir, comme beaucoup d'autres ce matin, dépassé les limites de la piste.

Joan Mir a connu plus de réussite. Il était neuvième lorsqu'il a produit son effort et s'est emparé des commandes avec un temps de 1'57"364. Son coéquipier, Álex Rins, a semblé en mesure de l'imiter, mais il a perdu le fruit de son amélioration dans le quatrième secteur et a conservé ce qui était alors la dixième place.

Puis ce fut au tour de Takaaki Nakagami de s'élancer. Le pilote japonais occupait déjà une solide septième place, mais son attaque lui a permis de se porter en tête en 1'57"353. Puis c'est Johann Zarco qui a grandement réussi son time attack, celui-ci le propulsant de la 17e à la quatrième place, derrière Pol Espargaró, toujours solidement installé dans le haut du classement grâce au temps signé en début de séance. Le verdict final voyait ainsi les quatre premiers contenus en seulement un dixième !

Lire aussi :

Viñales en a terminé cinquième devant Dovizioso et Petrucci, sans évolution en fin de séance les concernant. Longtemps 15e à une seconde du temps de référence, Valentino Rossi s'est hissé au huitième rang, devant Franco Morbidelli et Cal Crutchlow. Aleix Espargaró et Álex Rins apparaissent finalement juste en dehors du top 10, de même que Fabio Quartararo, 13e pour le moment. Jack Miller se trouve à cinq millièmes du Français, Pecco Bagnaia trois millièmes plus loin alors qu'il est tombé dans la dernière minute. Le pilote italien en est quitte pour un passage par l'hôpital afin de réaliser des examens de contrôle.

Le bilan unanime à l'issue de ces premiers essais souligne que le grip offert par le bitume tchèque est, comme prévu, très faible, mais que la piste est aussi bosselée par endroits, et notamment sur certains freinages. La deuxième séance débutera à 14h10 pour les pilotes MotoGP, leur offrant une nouvelle opportunité d'aller chercher une place dans le top 10 qui déterminera les accessions directes à la Q2 demain.

Czech Republic GP de République Tchèque - Essais Libres 1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Japan Takaaki Nakagami Honda 17 1'57.353  
2 Spain Joan Mir Suzuki 17 1'57.364 0.011
3 Spain Pol Espargaró KTM 16 1'57.392 0.039
4 France Johann Zarco Ducati 18 1'57.460 0.107
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 14 1'57.565 0.212
6 Italy Andrea Dovizioso Ducati 16 1'57.632 0.279
7 Italy Danilo Petrucci Ducati 13 1'57.638 0.285
8 Italy Valentino Rossi Yamaha 17 1'57.646 0.293
9 Italy Franco Morbidelli Yamaha 18 1'57.718 0.365
10 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 17 1'57.753 0.400
11 Spain Aleix Espargaró Aprilia 14 1'57.789 0.436
12 Spain Álex Rins Suzuki 14 1'57.823 0.470
13 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'57.831 0.478
14 Australia Jack Miller Ducati 15 1'57.836 0.483
15 Italy Pecco Bagnaia Ducati 14 1'57.839 0.486
16 South Africa Brad Binder KTM 17 1'57.867 0.514
17 Portugal Miguel Oliveira KTM 17 1'58.161 0.808
18 Spain Álex Márquez Honda 18 1'58.579 1.226
19 Spain Tito Rabat Ducati 15 1'58.728 1.375
20 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 14 1'58.817 1.464
21 Spain Iker Lecuona KTM 19 1'59.136 1.783
22 Germany Stefan Bradl Honda 16 1'59.193 1.840

partages
commentaires
Pour Crutchlow, Honda ne va pas changer de philosophie

Article précédent

Pour Crutchlow, Honda ne va pas changer de philosophie

Article suivant

Rins : "70 à 80% de probabilité que l'épaule sorte" en cas de chute

Rins : "70 à 80% de probabilité que l'épaule sorte" en cas de chute
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021