EL1 - Oliveira chez lui au terme d'une séance découverte au Portugal

Miguel Oliveira a ravi ses fans locaux en signant la première référence chronométrique du week-end portugais au guidon de la KTM de l'équipe Tech 3, qu'il pilote pour la dernière fois ce week-end avant de rejoindre l'équipe d'usine du constructeur autrichien.

EL1 - Oliveira chez lui au terme d'une séance découverte au Portugal

20°C dans l'air et 21°C en piste attendent les pilotes pour une séance d'EL1 exceptionnellement longue, afin que les pilotes et les équipes puissent pour la plupart découvrir le tracé de Portimão avec les machines de MotoGP.

Cette dernière manche de la saison n'aura rien de simple pour les pilotes, qui peuvent rapidement constater à quel point le maintien du contrôle sur l'impressionnante colline des virages 8-9, où le changement d'élévation a vite fait de faire quitter la roue avant du sol, représente un sacré défi lors de chaque tour, tout comme la spectaculaire descente du virage 15, qui nécessite un cœur bien accroché.

Même si Suzuki a été à l'honneur le week-end dernier en scellant la couronne pilotes avec Joan Mir et le titre par équipes, Davide Brivio n'a pas l'intention de laisser ses troupes se relâcher. Le directeur d'équipe tient à conclure cette saison qu'il juge pour le moment "super" de manière "parfaite", en battant Ducati au championnat du monde des constructeurs et en permettant à Álex Rins de conclure l'exercice en seconde position du tableau des pilotes ; une place actuellement occupée par Franco Morbidelli, vainqueur en trois occasions cette saison.

Lire aussi :

Après les 20 premières minutes de prise en main, c'est le brave Jack Miller qui pointe aux commandes de la séance avec son chrono de 1'41"584, alors qu'il reste encore 50 longues minutes de roulage. C'est Maverick Viñales qui l'en délogera quelques minutes plus tard avec un 1'41"427 encore bien éloigné ce qui représentera la référence absolue. Habitués des lieux, les pilotes WorldSBK ont pour records sur place des chronos de 1'41"272 en course et 1'40"372 en Superpole.

Miguel Oliveira s'en rapproche en postant un temps de 1'41"258 avec encore 30 minutes au compte-à-rebours, avant de se voir lui-même délogé du poste de commande par Stefan Bradl. Le remplaçant de Marc Márquez, confirmé ce week-end par Alberto Puig comme étant maintenu dans son rôle de pilote de tests du HRC l'an prochain, verra le premier pilote à passer sous la barre des 1'41 lui ravir la position de tête : Fabio Quartararo signe un 1'40"877 avant les time attacks de fin de séance en medium-medium.

Les améliorations se succèdent ainsi dans les derniers instants, les dixièmes tombant par poignées. En 1'40"162 avec des pneus tout juste entrés dans la fenêtre d'exploitation optimale, Viñales devance ainsi les deux Aprilia d'Aleix Espargaró et d'un Lorenzo Savadori équipé du pneu arrière tendre, quelques instants avant que le local de l'étape Miguel Oliveira n'impose sa Tech3 aux commandes en 1'40"122 sous le drapeau à damier. Huitième position finale pour Quartararo, tandis que Zarco occupe le 14e rang.

Si la présence des Aprilia peut sembler étonnante à ce niveau, elle ne surprendra pas Zarco, qui avertissait jeudi baser son attention sur Aleix Espargaró, qui a déjà eu l'occasion de tester sa MotoGP sur le tracé portugais lors du roulage du mois d'octobre, grâce aux concessions dont dispose Aprilia. Rapide à se mettre en route, donc, le voici déjà proche de la référence qu'il avait lui-même établie alors en 1'40"170.

Portugal GP du Portugal - MotoGP - EL1

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Portugal Miguel Oliveira 28 1'40.122  
2 Spain Maverick Viñales 31 1'40.162 0.040
3 Spain Aleix Espargaró 27 1'40.236 0.114
4 Italy Lorenzo Savadori 25 1'40.297 0.175
5 Spain Pol Espargaró 23 1'40.680 0.558
6 United Kingdom Cal Crutchlow 27 1'40.695 0.573
7 Spain Joan Mir 26 1'40.856 0.734
8 France Fabio Quartararo 29 1'40.877 0.755
9 Japan Takaaki Nakagami 29 1'40.878 0.756
10 Germany Stefan Bradl 29 1'40.920 0.798
11 Spain Álex Rins 26 1'40.960 0.838
12 Italy Andrea Dovizioso 25 1'40.961 0.839
13 Italy Franco Morbidelli 27 1'41.167 1.045
14 France Johann Zarco 29 1'41.181 1.059
15 Spain Álex Márquez 31 1'41.228 1.106
16 Australia Jack Miller 26 1'41.271 1.149
17 Italy Pecco Bagnaia 25 1'41.433 1.311
18 Italy Danilo Petrucci 26 1'41.928 1.806
19 Italy Valentino Rossi 26 1'41.946 1.824
20 South Africa Brad Binder 28 1'42.082 1.960
21 Spain Tito Rabat 29 1'43.154 3.032
22 Finland Mika Kallio 26 1'43.910 3.788

partages
commentaires
La der des ders pour un Cal Crutchlow serein à l'heure de la retraite
Article précédent

La der des ders pour un Cal Crutchlow serein à l'heure de la retraite

Article suivant

EL2 - Zarco finit la journée en leader, Oliveira hors du top 10

EL2 - Zarco finit la journée en leader, Oliveira hors du top 10
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021