EL1 - Pol Espargaró démarre tambour battant, Dovizioso 2e

Certains des pilotes les plus attendus ce week-end ont affirmé leurs ambitions dès les EL1 du Grand Prix d'Autriche, notamment Pol Espargaró et Andrea Dovizioso.

EL1 - Pol Espargaró démarre tambour battant, Dovizioso 2e

Avec un petit 19°C dans l'air, c'est sous un ciel chargé et menaçant qu'ont débuté les premiers Essais Libres du Grand Prix d'Autriche. Sachant que la pluie pourrait perturber la suite du roulage alors que trois séances de 45 minutes sont prévues pour déterminer qui seront les dix pilotes directement qualifiés pour la phase finale des qualifications, chacun a tenté de profiter sans tarder de ce bitume sec. Reprendre les marques sur ce tracé singulier ne s'est pas fait sans mal, à en juger par le nombre de tours annulés pour dépassement des limites de la piste, mais aucun incident majeur n'a marqué cette matinée.

Lire aussi :

La première salve de tours s'est déjà avérée frénétique. Pol Espargaró l'a commencée en se portant en tête en 1'25"2, et l'a terminée en étant toujours accroché à la place de leader avec un chrono passé à 1'24"772. Initialement Johann Zarco et Fabio Quartararo avaient eux aussi tourné en 1'25"2, ce qui les positionnait devant les Ducati GP20 de Petrucci, Dovizioso et Miller, mais les attaques multiples ont fait rétrograder les Français.

Aleix Espargaró a pris l'avantage sur eux en 1'25"165, puis Petrucci (1'24"987) et Dovizioso (1'24"820) ont progressé à leur tour. Durant cette première dizaine de minutes Nakagami et Oliveira se sont portés dans le groupe de tête avec un tour identique en 1'25"117, bientôt devancés de 17 petits millièmes par Rins. En écho à la performance de son coéquipier, Mir a, lui, atteint les 1'24"9 dans les instants suivants. Alors que se concluait ce premier run, Quartararo est sorti de la piste au virage 4 et c'est sans être parvenu à améliorer son temps qu'il a rejoint son box.

 

Remonté comme une pendule après la victoire de KTM à Brno et la chute qui l'a personnellement empêché d'aller chercher un solide résultat, Pol Espargaró a amélioré sa propre référence, l'abaissant à plusieurs reprises jusqu'à atteindre 1'24"772. À son retour au stand, il ne devançait Dovizioso que de 48 millièmes.

Au retour en piste, le pilote KTM a encore abaissé sa marque pour porter la référence en 1'24"685, alors que Quartararo parvenait à gagner un petit dixième pour remonter à la sixième place. Mais ce second run a été celui des Suzuki : Rins s'est d'abord porté à la deuxième place avec deux chronos de 1'24"7 qui l'a placé six centièmes devant Dovizioso, puis on a vu Mir confirmer ce bon début de week-end des GSX-RR en prenant à son tour l'avantage sur la Ducati officielle en 1'24"7.

Si Pol Espargaró avait fermement dominé le classement jusqu'alors, son coéquipier Brad Binder, vainqueur à Brno, n'était que 20e à 1"3. À l'image du Sud-Africain, quelques pilotes devaient se contenter de positions décevantes à ce stade : ainsi, bien que distancé seulement d'une demi-seconde, Morbidelli était 13e. Rossi était quant à lui 15e à sept dixièmes, devant Viñales, et Crutchlow, distancé de 1"2, occupait la 19e position.

Nakagami dans le trio de tête

L'entrée dans les dernières minutes de la séance a livré un time attack rendu possible par le fait que la pluie avait bel et bien laissé un peu de répit aux pilotes MotoGP. Nakagami s'est attaqué au chrono de Pol Espargaró, puis Dovizioso l'a fait trembler à son tour, mais le pilote KTM, qui se trouvait alors dans sa roue, a répliqué avec un nouveau meilleur temps de 1'24"193, le positionnant 44 millièmes devant la Ducati #04.

L'écart entre eux n'allait plus évoluer, et Nakagami non plus n'allait plus voir son chrono s'améliorer. La troisième place lui a momentanément été arrachée à la toute fin de la séance, avec une amélioration de Mir en 1'24"322 qui n'allait toutefois pas être validée.

Alors qu'une chute de Bradley Smith a perturbé la fin de la séance au virage 4, le classement a en effet légèrement évolué après le drapeau à damier lorsque les chronos des pilotes Suzuki ont été retoqués pour avoir attaqué à cet instant. Cela n'a toutefois pas mis en péril leur place dans le top 10, puisque Rins a finalement obtenu la quatrième place et Mir la neuvième.

Lire aussi :

Durant ces quelques dernières minutes, on a pu voir Zarco remonter dans la hiérarchie (sixième en 1'24"655), Morbidelli aussi (cinquième en 1'24"588). Rossi a lui aussi amélioré son temps (1'24"866), mais insuffisamment pour se maintenir dans le top 10 au drapeau à damier. Oliveira et Miller se sont quant à eux mis à l'abri.

Quartararo a pour sa part réussi à déposséder in extremis Viñales de la dixième place. Pour le moment, l'Espagnol du clan Yamaha se trouve en dehors de la zone de sécurité, au même titre notamment que Petrucci, Rossi ou Crutchlow. Binder, quant à lui, en a terminé à la 16e place.

Les pilotes MotoGP reprendront la piste à 14h10... cette fois sous la pluie ?

Austria GP d'Autriche - Essais Libres 1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Pol Espargaró KTM 19 1'24.193  
2 Italy Andrea Dovizioso Ducati 23 1'24.237 0.044
3 Japan Takaaki Nakagami Honda 23 1'24.378 0.185
4 Spain Álex Rins Suzuki 23 1'24.573 0.380
5 Italy Franco Morbidelli Yamaha 23 1'24.588 0.395
6 France Johann Zarco Ducati 21 1'24.655 0.462
7 Portugal Miguel Oliveira KTM 23 1'24.718 0.525
8 Australia Jack Miller Ducati 22 1'24.724 0.531
9 Spain Joan Mir Suzuki 24 1'24.664 0.471
10 France Fabio Quartararo Yamaha 23 1'24.753 0.560
11 Spain Maverick Viñales Yamaha 22 1'24.779 0.586
12 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 1'24.837 0.644
13 Italy Valentino Rossi Yamaha 24 1'24.866 0.673
14 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 22 1'24.944 0.751
15 Spain Iker Lecuona KTM 22 1'24.991 0.798
16 South Africa Brad Binder KTM 22 1'25.005 0.812
17 Italy Michele Pirro Ducati 20 1'25.152 0.959
18 Spain Aleix Espargaró Aprilia 18 1'25.165 0.972
19 Spain Álex Márquez Honda 22 1'25.249 1.056
20 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 19 1'25.297 1.104
21 Germany Stefan Bradl Honda 21 1'25.371 1.178
22 Spain Tito Rabat Ducati 22 1'25.729 1.536

partages
commentaires
Dovizioso : Résoudre les problèmes "indépendamment de mon avenir"
Article précédent

Dovizioso : Résoudre les problèmes "indépendamment de mon avenir"

Article suivant

EL2 - La pluie fait son arrivée et perturbe les essais

EL2 - La pluie fait son arrivée et perturbe les essais
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021