EL1 - Premier avantage pour Viñales face à Márquez

Le duel Márquez-Viñales a commencé sitôt l'ouverture de la piste, ce vendredi matin, pour la cinquième édition du Grand Prix des Amériques, les deux Espagnols se contestant le premier meilleur temps du week-end.

EL1 - Premier avantage pour Viñales face à Márquez
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Loris Baz, Avintia Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Les bottes de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Alvaro Bautista, Aspar Racing Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Cette troisième manche de la saison a débuté ce vendredi sous un ciel menaçant, néanmoins la pluie s'est tenue à distance du COTA et les pilotes ont pu profiter des 45 minutes de leur première séance pour poser les bases de leur préparation.

Grand dominateur sur cette piste, dont il a signé toutes les pole positions et les victoires depuis son arrivée au calendrier, Marc Márquez a, sans surprise, établi le premier temps de référence, un chrono de 2'05"535 obtenu dans son run initial. Jusqu'à l'entame du dernier quart d'heure, le pilote Honda n'a pas eu de rival à sa hauteur, Maverick Viñales s'en tenant à un 2'06"515.

Mais le pilote Yamaha, vainqueur des deux Grands Prix d'ouverture de la saison, s'est montré fidèle aux ambitions qu'il affichait hier et, dans sa seconde série de tours, il s'est emparé des commandes de la séance, d'abord avec un chrono de 2'05"462. Dès le tour suivant, il gagnait une demi-seconde et passait sous la barre des 2'05 pour sceller le sort de cette hiérarchie matinale avec un temps de 2'04"923.

Curieusement, les deux Espagnols ont opté pour deux runs et non trois comme le veut le schéma le plus courant. Tous deux étaient chaussés des pneus medium à l'avant et à l'arrière dans leur série la plus rapide, mais l'amélioration ainsi obtenue par Márquez est restée modeste puisqu'il n'est finalement descendu que jusqu'à 2'05"500, un chrono quasi identique à celui du début de séance. Au final, plus d'une demi-seconde sépare les deux hommes, qui ont déjà prouvé qu'ils étaient au-dessus du lot à en croire le fait que Viñales aura été le seul à tourner en 2'04 ce matin et que Márquez est longtemps resté seul dans la fenêtre des 2'05. C'est en tout cas un premier point pour le pilote Yamaha, qui dépossède son rival d'un meilleur temps à Austin pour seulement la cinquième fois en quatre ans !

Lorenzo et Rossi à l'abri pour l'instant

Comme bien souvent, les positions ont fortement évolué dans les dernières minutes de la séance, chacun tentant d'aller chasser le chrono dans l'optique d'un top 10 qui, demain matin, au cumul des trois premières séances, déterminera qui accédera directement à la Q2. C'est ainsi que trois autres pilotes ont pu atteindre à leur tour les 2'05.

La première attaque est venue de Johann Zarco. Lui aussi lancé dans deux séries de tours, il est passé à la troisième place provisoire avant de rétrograder d'un rang sous le coup de l'amélioration obtenue par Andrea Dovizioso. L'Italien, qui pointait du doigt hier les difficultés de travail qui découlent du programme habituel des essais libres, occupait la 12e position à deux secondes du leader, alors dans un mouchoir de poche avec Valentino Rossi, Aleix Espargaró et Álvaro Bautista, avant de chausser le pneu arrière tendre et de faire son entrée dans le trio de tête, avec un gain personnel de 1"3.

Bautista sera justement le dernier à tourner en 2'05, s'invitant dans le top 5 à la toute fin de la séance Pour quitter la 16e place à laquelle il était descendu, il a gagné plus de 1"1 en un tour canon réalisé in extremis et qui a fait de lui le dernier à tourner dans la même seconde que Viñales.

Jorge Lorenzo a suivi un scénario assez similaire, puisque le pneu arrière tendre lui a fait gagner une seconde pleine et 11 places, ce qui lui vaut le sixième rang de cette séance devant Dani Pedrosa. Le pilote Honda, lui, s'en est tenu à la performance établie dès les premières minutes de la séance, sans parvenir à abaisser son chrono par la suite. Il devance néanmoins Valentino Rossi, qui concédait deux secondes au leader avant de chausser les deux pneus soft pour son dernier run et de réduire son retard à 1"369.

Le top 10 actuel est complété par Aleix Espargaró et Danilo Petrucci, qui devancent d'une courte tête Cal Crutchlow. Celui-ci a toutefois perdu du temps en début de séance en partant à la faute dans le virage 6 alors qu'il occupait la quatrième place du classement. À son retour au stand, le pilote anglais se plaignait d'une piste plus bosselée qu'elle ne l'était l'an dernier, il a toutefois été le seul à chuter ce vendredi matin.

On notera encore les difficultés rencontrées dans les premiers instants par Andrea Iannone, qui est rentré immédiatement aux stands après son tour d'installation et a perdu un peu de temps avant de s'installer dans sa séance. Il est par ailleurs le seul à avoir utilisé le carénage présentant des ailerons internes.

Les pilotes MotoGP feront leur retour en piste à 14h05 heure locale (21h05 heure française) pour la deuxième séance d'essais libres, tous espérant que la pluie les épargnera à nouveau. 

MotoGP - Austin - Essais Libres 1

Pos.PiloteMotoTrsÉcart
1 Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 17 2'04.923
2 Marc Márquez   Honda RC213V 19 0.577
3 Andrea Dovizioso   Ducati GP17 15 0.681
4 Johann Zarco  Yamaha YZR-M1 17 0.867
5 Álvaro Bautista   Ducati GP16 15 0.910
6 Jorge Lorenzo   Ducati GP17 17 1.094
7 Dani Pedrosa   Honda RC213V 16 1.186
8 Valentino Rossi    Yamaha YZR-M1 15 1.369
9 Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 14 1.488
10 Danilo Petrucci   Ducati GP17 13 1.546
11 Cal Crutchlow   Honda RC213V 13 1.561
12 Jack Miller  Honda RC213V 16 1.592
13 Scott Redding  Ducati GP16 14 1.723
14 Jonas Folger   Yamaha YZR-M1 15 1.769
15 Héctor Barberá   Ducati GP16 15 1.863
16 Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 14 1.901
17 Tito Rabat  Honda RC213V 17   1.971
18 Loris Baz   Ducati GP15 17 2.204
19 Karel Abraham  Ducati GP15 15 2.377
20 Álex Rins  Suzuki GSX-RR 16 3.083
21 Pol Espargaró  KTM RC16 15 3.205
22 Sam Lowes  Aprilia RS-GP 16 3.369
23 Bradley Smith  KTM RC16 15  3.817
partages
commentaires
Dovizioso : Pas de crise chez Ducati et objectif victoire à Austin

Article précédent

Dovizioso : Pas de crise chez Ducati et objectif victoire à Austin

Article suivant

Bon début de week-end pour Lorenzo, aidé par le pneu tendre

Bon début de week-end pour Lorenzo, aidé par le pneu tendre
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021