EL1 – Quelques gouttes de pluie pour prendre ses marques

Les pilotes MotoGP ont disputé une première séance d’essais libres à Phillip Island, dans des conditions typiques de la piste australienne.

EL1 – Quelques gouttes de pluie pour prendre ses marques

Avec 17°C dans l’air et 22°C au sol, le thermomètre était à la hauteur des attentes à l’entame de la première séance MotoGP du week-end. Mais c’est surtout le vent qui centralisait l’attention à ce stade de la matinée, les fortes bourrasques qui balayaient la piste, au bord de l’océan, ayant tendance à fortement déséquilibrer les motos. Une situation tellement particulière que les équipes ont testé différentes options pour trouver la meilleure solution en matière d’équilibre et c’est ainsi que l’on a revu une Ducati GP15 sans ailerons pour un run.

A peine les pilotes avaient-ils pris la piste que les drapeaux indiquant l’arrivée de la pluie ont été déployés. A cet instant, il ne s’agissait toutefois que d’une pluie sporadique et la grande majorité de la séance n'en a pas été perturbée.

Le classement de ces EL1 a connu de nombreuses améliorations au fur et à mesure que les pilotes ont pris confiance dans ces conditions insidieuses. Après Marc Márquez en 1’31.038, c’est Andrea Iannone qui s’est emparé de la tête de la hiérarchie pour une poignée de centièmes, bientôt remplacé par un Jorge Lorenzo très efficace dans la seconde moitié du tour et plus rapide de trois dixièmes.

La vague d’amélioration ne s’est pas arrêtée là et Márquez a immédiatement repris la tête d’une courte avance. C’est toutefois à Lorenzo qu’est revenu le dernier mot, avec tour après tour un gain de quatre dixièmes, puis de deux dixièmes supplémentaires pour terminer sur un chrono de 1’30.047 et 0.348s d’avance sur Márquez.

Il s’agira de la référence définitive de cette matinée, puisque la pluie s’est soudainement intensifiée, poussant les pilotes à rentrer aux stands pour y passer les dernières minutes de la séance.

Miller à l’aise à domicile

Après un premier run discret, Valentino Rossi s'est montré en progrès constant, jusqu'à se hisser dans le top 3 grâce à un dernier tour bouclé à 0.177s de Marc Márquez. Cela permet au pilote italien de se positionner devant Dani Pedrosa, peu actif ce matin et crédité d'un seul tour en 1'30.

Fait exceptionnel, trois pilotes australiens disputent ce Grand Prix d’Australie en catégorie reine : Jack Miller, titulaire chez LCR et officialisé chez Marc VDS pour la saison prochaine, mais aussi Anthony West qui remplace Karel Abraham, convalescent, et Damian Cudlin, appelé à remplacer Alex de Angelis après son grave accident de la semaine dernière.

Prophète en son pays, Miller s’est hissé au cinquième rang juste avant l’arrivée de l’averse qui a stoppé l’action avec quelques minutes d’avance. Un très bon tour a positionné le rookie sept centièmes devant son coéquipier, Cal Crutchlow, qui dispose contrairement à lui d’une Honda Factory et non Open.

Rétrogradés par les améliorations des derniers instants, Bradley Smith et Andrea Iannone sont les derniers chronométrés dans la même seconde que Jorge Lorenzo après avoir respectivement occupé la deuxième et la première places quelques minutes plus tôt.

On notera encore le douzième temps, pour l’heure modeste, d’Andrea Dovizioso et le quatorzième de Danilo Petrucci, lui aussi sur Ducati mais pour le team Pramac.

Le Français Mike di Meglio, qui entame son deux-centième Grand Prix, figure ce matin au quinzième rang, le troisième en Open. Quant à Loris Baz, il est pour l’heure vingt-et-unième, à une seconde de son compatriote.

Les pilotes MotoGP seront de retour en piste à 15h05 heure locale (6h05 en France) pour leur deuxième séance d’essais libres.

MotoGP - Essais Libres 1 à Phillip Island

Pos.PiloteMotoTemps/EcartTours
1 Jorge Lorenzo  Yamaha YZR-M1 1:30.047 12
2 Marc Marquez  Honda RC213V +0.348 15
3 Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 +0.525 15
4 Dani Pedrosa  Honda RC213V +0.622 12
5 Jack Miller  Honda +0.665 15
6 Cal Crutchlow  Honda RC213V +0.735 19
7 Bradley Smith  Yamaha YZR-M1 +0.855 17
8 Andrea Iannone  Ducati Desmosedici GP15 +0.920 15
9 Pol Espargaro  Yamaha YZR-M1 +1.064 18
10 Maverick Viñales  Suzuki GSX-RR +1.193 15
11 Aleix Espargaro  Suzuki GSX-RR +1.213 13
12 Andrea Dovizioso  Ducati Desmosedici GP15 +1.338 16
13 Nicky Hayden  Honda RC213V-RS +1.459 18
14 Danilo Petrucci  Ducati Desmosedici GP14 +1.623 15
15 Mike di Meglio  Ducati Desmosedici GP14 +1.623 13
16 Hector Barbera  Ducati Desmosedici GP14 +1.655 11
17 Scott Redding  Honda RC213V +1.725 15
18 Yonny Hernandez  Ducati Desmosedici GP14 +2.074 16
19 Alvaro Bautista  Aprilia RS-GP +2.126 15
20 Eugene Laverty  Honda RC213V-RS +2.542 15
21 Loris Baz  Yamaha Forward +2.709 15
22 Toni Elias  Yamaha Forward +2.912 14
23 Stefan Bradl  Aprilia RS-GP +3.511 16
24 Anthony West  Honda RC213V-RS +3.743 20
25  Damian Cudlin ART +6.044 12
partages
commentaires
Le programme du Grand Prix d'Australie

Article précédent

Le programme du Grand Prix d'Australie

Article suivant

EL2 – Le lièvre Lorenzo devancé d’un cheveu par Márquez

EL2 – Le lièvre Lorenzo devancé d’un cheveu par Márquez
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021