EL1 - Viñales emmène un triplé Yamaha

Maverick Viñales a signé le meilleur temps des EL1 du Grand Prix du Japon, devançant deux autres Yamaha à l'issue des 45 premières minutes, conclues pour certains pilotes par un time attack.

EL1 - Viñales emmène un triplé Yamaha

La pluie menace au-dessus de Motegi, mais c'est sur une piste sèche que les MotoGP ont effectué ce matin leurs premiers tours de roue. Sous un ciel couvert et avec un thermomètre atteignant les 18°C dans l'air et dépassant de peu les 20°C au sol, la première séance s'est déroulée sans encombre et a livré des temps encore modestes au vu des références de la piste.

Les premiers tours bouclés par les MotoGP sur le Twin Ring ont vu les Ducati officielles se placer d'emblée parmi les positions les plus hautes du classement. C'est ainsi qu'à l'heure de rejoindre son stand après un premier run de huit tours, Andrea Dovizioso dominait la feuille des temps avec un chrono de 1'46"285. Le pilote italien devançait à ce stade la Honda de Marc Márquez de 0"131, alors que la deuxième Ducati officielle, pilotée par Danilo Petrucci, occupait la troisième place.

Peu après la mi-séance, Maverick Viñales s'est hissé de la quatrième à la première place avec un temps de 1'46"244 qui lui permettait d'afficher 41 millièmes d'avance sur Dovizioso. C'était le premier signe d'une séance qui allait tourner à l'avantage de Yamaha, alors que dans le même temps, Valentino Rossi puis Fabio Quartararo ont progressé eux aussi et se sont succédé à la sixième place avec deux chronos très proches en 1'46"9. Les deux hommes ont encore amélioré leur temps dans le tour suivant, de même que Franco Morbidelli qui a alors pris l'avantage sur eux à cette sixième place.

Álex Rins occupait à cet instant la quatrième position, permettant à Suzuki de figurer dans le quarté de tête aux côtés des premières Yamaha, Ducati et Honda. Au guidon de la RC213V, Márquez a pris à son tour les commandes de la séance à l'approche du dernier quart d'heure, avec un temps de 1'46"035 lui octroyant une avance de 0"209 sur Viñales.

Lire aussi :

Les quatre Yamaha se sont maintenues parmi les huit premières places jusque dans les dernières minutes de la séance, lorsque Jack Miller a suffisamment progressé pour prendre l'avantage sur Rossi et le reléguer au neuvième rang. Mais ce n'était que le début d'une fin de séance logiquement intense, qui allait livrer de nombreux autres changements dans le classement.

Rossi et Petrucci hors du top 10

La perspective de l'arrivée de la pluie pousse en effet chacun à profiter au maximum des séances du jour pour s'octroyer une place dans le top 10 qui, demain matin, déterminera l'accession directe à la Q2. C'est donc chaussé d'un pneu arrière soft que Takaaki Nakagami a fait son entrée dans le top 10 à huit minutes de la conclusion de la séance, donnant le véritable coup d'envoi du time attack. Morbidelli a pour sa part opté pour un pneu medium, mais neuf, lorsqu'il a réalisé quelques instants plus tard un tour très prometteur : en avance sur le meilleur temps dans les trois premiers secteurs, le pilote italien a toutefois élargi dans la dernière partie et n'a pu améliorer son temps à cet instant. Il a poursuivi son effort et a cette fois réussi à boucler le tour espéré, ce qui lui a valu de prendre les commandes avec le premier chrono de la séance enregistré en 1'45 (1'45"983).

Joan Mir s'est invité à son tour dans la partie haute du classement en remplaçant son coéquipier à la quatrième place, avant que Rins ne réplique et ne reprenne son droit. Miller a lui aussi progressé dans son time attack et s'est ainsi placé devant celui qui était jusqu'alors le premier pilote Ducati du classement, Andrea Dovizioso. En progrès lui aussi avec deux pneus neufs, Cal Crutchlow s'est alors positionné juste derrière l'Italien, faisant rétrograder Rossi et Petrucci aux dernières places du top 10.

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

À l'approche de la conclusion, Viñales a récupéré la première place en bouclant un tour en 1'45"897, chaussé de deux gommes neuves et tendres. Derrière, d'autres améliorations étaient à mettre au profit des frères Espargaró dans les derniers instants, au point que Fabio Quartararo a rétrogradé à la 13e place à quelques secondes de la fin de cette séance. Le Français, qui a fait le même choix de pneus que Viñales, a fini par livrer un tour salvateur en 1'45"830, se propulsant quelques instants à la première place. Il n'en a été privé que par la dernière réplique du #12, qui a définitivement repris les commandes en 1'45"572.

C'est donc sur un triplé Yamaha que s'est conclue cette séance, tandis que la quatrième M1, pilotée par Valentino Rossi, doit se contenter ce matin de la 12e place mais sans avoir tenté de time attack. En ayant conservé les mêmes pneus tout au long de ces 45 minutes, on notera qu'il a enregistré son meilleur temps dans son 18e tour. Márquez a suivi la même stratégie et en termine à la quatrième position, devant les deux Suzuki puis les Ducati de Miller et Dovizioso. Pol Espargaró et Cal Crutchlow complètent pour le moment le top 10.

Lire aussi :

À l'instar de Rossi, Petrucci a fait l'impasse sur le time attack et devra tenter de se hisser parmi les dix premières places cet après-midi lors de la deuxième séance, alors qu'il figure pour l'instant au 13e rang. Takaaki Nakagami doit finalement se contenter de la 15e position au terme de cette séance, lui qui dispute son dernier Grand prix de la saison avant d'être opéré à l'épaule. Longtemps 15e, Jorge Lorenzo en termine à la 19e place.

Les pilotes MotoGP seront de retour en piste pour la deuxième séance à 15h05 heure locale (8h05 en France).

Japan GP du Japon – EL1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 20 01'45.572  
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 18 01'45.830 00.258
3 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 01'45.983 00.411
4 93 Spain Marc Márquez Honda 19 01'46.035 00.463
5 42 Spain Álex Rins Suzuki 19 01'46.065 00.493
6 36 Spain Joan Mir Suzuki 20 01'46.125 00.553
7 43 Australia Jack Miller Ducati 16 01'46.197 00.625
8 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 20 01'46.206 00.634
9 44 Spain Pol Espargaró KTM 15 01'46.215 00.643
10 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 18 01'46.289 00.717
11 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 13 01'46.414 00.842
12 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 19 01'46.420 00.848
13 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 01'46.535 00.963
14 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 17 01'46.745 01.173
15 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 01'46.763 01.191
16 82 Finland Mika Kallio KTM 14 01'46.898 01.326
17 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 18 01'46.942 01.370
18 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 18 01'47.327 01.755
19 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 17 01'47.438 01.866
20 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 18 01'47.496 01.924
21 50 France Sylvain Guintoli Suzuki 19 01'47.753 02.181
22 53 Spain Tito Rabat Ducati 20 01'48.097 02.525
23 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 17 01'48.358 02.786

partages
commentaires
Ducati aura une toute nouvelle moto aux tests de Valence

Article précédent

Ducati aura une toute nouvelle moto aux tests de Valence

Article suivant

EL2 - Quartararo au sommet, Rins hors du top 10

EL2 - Quartararo au sommet, Rins hors du top 10
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021