EL1 - Les Yamaha factory de Viñales et Rossi en tête

Un peu plus d'une semaine seulement après l'arrivée du paddock MotoGP à Jerez de la Frontera pour des tests précédant une première manche de la saison aussi attendue qu'animée, voilà le petit cirque pas-si-itinérant de retour sur le tracé de 4,423 km pour la seconde manche de la saison, baptisée cette fois Grand Prix d'Andalousie !

EL1 - Les Yamaha factory de Viñales et Rossi en tête

Chose assez unique dans la vie des pilotes de course, chacun dispose d'une possibilité de revanche ou de confirmation sur un même circuit et par des conditions météorologiques très proches (26°C dans l'air), quelques jours seulement après une première confrontation en piste.

Pour plusieurs grands noms de la grille, en revanche, il s'agit avant tout de savoir quelles seront les sensations au guidon : victimes de lourdes chutes, Álex Rins et Cal Crutchlow doivent prendre leurs marques et déterminer l'ampleur de leurs blessures respectives sur leur confort et leur capacité à produire des performances. Pour voir Marc Márquez tenter un retour qui s'annoncerait sensationnel sur sa Repsol Honda seulement quatre jours après son opération, il faudra encore attendre demain : le box du #93 est fermé ce vendredi.

Qu'il soit baptisé Grand Prix d'Espagne ou d'Andalousie, le défi du week-end propose toujours huit virages droits et cinq gauches et est bien frais dans la tête des pilotes et des ingénieurs au moment d'établir les réglages de base. C'est la raison pour laquelle les temps ne tardent pas à se montrer diablement compétitifs dès ces EL1 : dès les premiers instants, la référence installée par la KTM de Pol Espargaró s'ancre d'emblée en 1'37"497, seulement 0"147 moins vite que celle de Márquez lors des EL1 de la semaine dernière. Trois dixièmes derrière lui s'installe un studieux trio Yamaha composé de Morbidelli, Viñales et Quartararo, qui devance un Zarco placé au classement à son numéro 5 fétiche.

Lire aussi :

Il faut attendre les quatre dernières minutes pour voir les améliorations tomber et Espargaró défié au chrono. C'est tout d'abord Morbidelli qui améliore en 1'37''416, avant que Rossi ne positionne sa Yamaha factory aux commandes en 1'37''205, juste devant la machine de son équipier Viñales qui le délogera finalement dans le dernier tour (1'37''063). Belle performance de Brad Binder, le rookie KTM se classant en troisième position.

Prudent, Cal Crutchlow aura juste tenté un tour de mise en place pour tester ses sensations au poignet, tandis que Rins est finalement resté pendant l'intégralité de la séance dans son box. À noter un petit contact sans conséquences entre Álex Márquez et Pecco Bagnaia, qui tentait l'intérieur sur l'espagnol.

Grand Prix d'Andalousie - EL1

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Spain Maverick Viñales 21 1'37.063  
2 Italy Valentino Rossi 20 1'37.205 0.142
3 South Africa Brad Binder 19 1'37.370 0.307
4 Italy Franco Morbidelli 20 1'37.416 0.353
5 Spain Pol Espargaró 18 1'37.442 0.379
6 Portugal Miguel Oliveira 17 1'37.492 0.429
7 Australia Jack Miller 18 1'37.566 0.503
8 Japan Takaaki Nakagami 19 1'37.592 0.529
9 Spain Aleix Espargaró 16 1'37.735 0.672
10 Italy Andrea Dovizioso 20 1'37.739 0.676
11 Spain Joan Mir 18 1'37.749 0.686
12 Spain Iker Lecuona 17 1'37.832 0.769
13 France Fabio Quartararo 20 1'37.892 0.829
14 France Johann Zarco 17 1'37.955 0.892
15 Spain Álex Márquez 20 1'37.957 0.894
16 Italy Danilo Petrucci 19 1'37.997 0.934
17 Italy Pecco Bagnaia 19 1'38.309 1.246
18 Spain Tito Rabat 19 1'38.393 1.330
19 United Kingdom Bradley Smith 20 1'38.692 1.629
20 United Kingdom Cal Crutchlow 18 1'39.050 1.987
21 Spain Álex Rins 8 1'40.222 3.159
22 Spain Marc Márquez 0    

partages
commentaires
Zarco vise de meilleures qualifs et un gain de plusieurs dixièmes

Article précédent

Zarco vise de meilleures qualifs et un gain de plusieurs dixièmes

Article suivant

EL2 - Nakagami et Zarco s'illustrent dans la chaleur

EL2 - Nakagami et Zarco s'illustrent dans la chaleur
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021