EL2 - Attaque groupée des Yamaha, mais Márquez garde l'avantage

Bien que le temps canon qu'il a établi ce matin ne mettait pas en péril sa place de leader du jour, Márquez a confirmé son leadership lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Aragón. C'est sur un triplé Yamaha que celle-ci s'est conclue, mais personne n'a pu se montrer plus rapide que ne l'a été l'Espagnol lors des EL1.

EL2 - Attaque groupée des Yamaha, mais Márquez garde l'avantage

Quand Marc Márquez s'inquiète du risque de pluie pour les EL3 et qu'il décide de garantir sa place dans le top 10 dès le vendredi, ça peut faire mal pour la concurrence. En l'occurrence, ce matin, son time attack avec un pneu soft en fin de séance lui a valu un temps impressionnant, à seulement deux dixièmes du record absolu de la piste, et une avance de 1"6 sur son plus proche poursuivant… De quoi couper l'appétit de certains concurrents à la mi-journée.

Lire aussi :

Mais il fallait bien repartir au combat cet après-midi, pour 45 minutes d'une nouvelle séance sous un ciel de plus en plus nuageux. Avec un risque de pluie qui s'est affiné et qui plane désormais sur les EL3 de samedi matin, le mot d'ordre était bel et bien de s'octroyer dès aujourd'hui le meilleur temps possible et une place dans le top 10 du classement combiné qui s'avèrera potentiellement décisive pour l'accession directe à la Q2.

Márquez a pourtant une nouvelle fois fait office de référence. Chaussé initialement d'un pneu avant hard et d'un arrière soft, le pilote Honda a repris les commandes dès les premières minutes de la séance, premier pilote avec Álex Rins à descendre sous la barre des 1'49. Une confirmation pour le #93, mais une progression importante pour le pilote Suzuki qui, très vite, a réussi à inverser la tendance après une séance matinale compliquée qu'il avait terminée à la 13e place. À son retour au stand, Márquez affichait en tout cas une référence de 1'48"204 et une avance d'une demi-seconde sur Rins, deuxième de la séance.

Dans la hiérarchie qui s'est dessinée durant la majeure partie de la séance, Viñales restait intercalé à la deuxième place au classement combiné, pourtant seulement 15e de ces EL2 avant le time attack (en 1'49"650), alors que Fabio Quartararo et Andrea Dovizioso complétaient le top 5. Seulement 17e des EL1, Valentino Rossi a amélioré son temps dès l'entame de ces EL2 mais ne figurait toutefois qu'au 15e rang du classement combiné à la mi-séance. Cal Crutchlow faisait à peine mieux, 12e au cumul des temps à ce stade, encore très loin de son chef de file chez Honda, Márquez affichant grâce à son chrono matinal une avance de 2"5 sur le pilote LCR.

Rossi, Dovizioso, Espargaró sauvés sur le fil

Tous deux ont fait partie des premiers pilotes à progresser dans le classement lorsqu'à une dizaine de minutes de la fin de la séance la chasse au chrono a été lancée. L'Anglais s'est ainsi propulsé au septième rang du classement combiné (1'48"982) alors que le #46 frappait à la porte du top 10 sans encore parvenir à y entrer (1'49"128). Dixième à ce stade, Aleix Espargaró s'est propulsé au quatrième rang (1'48"739) en réalisant son time attack dans la roue de Rossi. Une progression bientôt imitée par Mir, qui s'est hissé au cinquième rang en 1'48"865, puis a encore gagné plus de deux dixièmes (1'48"641) et a ainsi pris l'avantage sur son coéquipier, Álex Rins.

Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Viñales a enfin réussi à enregistrer une forte progression, tant au chrono puisqu'il gagnait initialement 1"291, qu'en termes de position : il s'est en effet propulsé à la deuxième place de la séance, puis a poursuivi son effort pour en prendre la tête avec un temps de 1'48"014. Il profitait alors d'une fin de séance mouvementée pour Márquez, qui à un quart d'heure de la fin, est parti à la faute dans le virage 8. Bien que rapidement revenu en piste, le #93 n'a plus défendu son rang, son leadership sur cette journée étant de toute façon garanti grâce au chrono imbattable établi ce matin, qui lui laisse 1"145 d'avance.

 

Dix places plus bas, Pol Espargaró a momentanément glissé en dehors du top 10, avant de se propulser au troisième rang en 1'48"392. Pendant ce temps, Danilo Petrucci réalisait le même chrono que Jack Miller et égalait sa précieuse dixième place, puis rétrogradait à son tour sous le coup de l'amélioration de Rossi. Le pilote Yamaha s'est en effet emparé à son tour de la troisième place avec un temps de 1'48"071.

Puis, dans la dernière minute, c'était au tour de Quartararo de se mettre à l'abri avec un temps de 1'48"128, qui lui vaut le quatrième temps au classement combiné. Sur le fil, Andrea Dovizioso a obtenu le classement espéré en faisant son retour dans le top 10 avec un temps de 1'48"477. Enfin, c'est Aleix Espargaró qui s'est illustré avec une dernière amélioration. Avec un temps de 1'48"704, le pilote Aprilia a fait sortir Rins du top 10 pour 33 millièmes. Le pilote Suzuki s'y trouve en dehors de la zone de confort aux côtés notamment de Petrucci, et tous deux devront espérer une matinée de samedi sèche pour tenter de remonter au classement.

Spain GP d'Aragón - EL2

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 19 1'48.014  
2 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 19 1'48.071 0.057
3 20 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'48.117 0.103
4 93 Spain Marc Márquez Honda 18 1'48.204 0.190
5 44 Spain Pol Espargaró KTM 17 1'48.392 0.378
6 43 Australia Jack Miller Ducati 20 1'48.442 0.428
7 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 19 1'48.450 0.436
8 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 19 1'48.477 0.463
9 36 Spain Joan Mir Suzuki 18 1'48.641 0.627
10 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 15 1'48.704 0.690
11 42 Spain Álex Rins Suzuki 20 1'48.737 0.723
12 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 17 1'48.873 0.859
13 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 17 1'48.923 0.909
14 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 19 1'49.104 1.090
15 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 15 1'49.236 1.222
16 53 Spain Tito Rabat Ducati 19 1'49.304 1.290
17 82 Finland Mika Kallio KTM 19 1'49.342 1.328
18 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 17 1'49.425 1.411
19 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 15 1'49.626 1.612
20 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 17 1'49.710 1.696
21 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 13 1'49.821 1.807
22 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 15 1'49.903 1.889
23 38 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 15 1'50.164 2.150

partages
commentaires
KTM va évaluer Kallio en pensant à 2020

Article précédent

KTM va évaluer Kallio en pensant à 2020

Article suivant

Quartararo : Márquez est "dans une autre catégorie"

Quartararo : Márquez est "dans une autre catégorie"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021