EL2 - Bagnaia et Quartararo, la jeunesse au pouvoir !

Les deux rookies ont été les plus rapides de la deuxième séance d'essais libres du GP d'Italie, mettant à mal des pilotes bien plus expérimentés, à l'instar de Marc Márquez, sixième, et Andrea Dovizioso, pour l'instant en dehors du top 10 en 11e position.

EL2 - Bagnaia et Quartararo, la jeunesse au pouvoir !

Un peu plus de trois heures après avoir retrouvé le circuit du Mugello à l'occasion des EL1, les pilotes sont repartis en piste en tout début d'après-midi pour approfondir leurs réglages, toujours sous un magnifique soleil toscan offrant des conditions de roulage optimales.

Retour au pneu dur pour Márquez

Et comme dans la matinée, Marc Márquez n'a guère pris beaucoup de temps pour figurer en première position, cette fois-ci aidé du pneu hard sur l'avant. Il faut dire que le mercure, résolument plus élevé qu'en France il y a deux semaines, empêche sans aucun doute l'Espagnol de recourir de nouveau au composé le plus tendre proposé ce week-end par Michelin. Une gomme plus dure autorise ainsi le numéro 93 à appliquer le style de pilotage très agressif qui est le sien, et qui lui permet en partie de compenser dans les virages le déficit de puissance (de plus en plus faible) qu'il peut accuser sur les pilotes Ducati.

C'est donc ainsi que le pilote Honda a descendu son chrono des EL1 de cinq dixièmes de seconde dès le début de la séance, tenant tête une nouvelle fois à deux adversaires munis d'une GP19, à savoir Jack Miller et Andrea Dovizioso. Mais où était Danilo Petrucci ? L'Italien est sorti du bois à cinq minutes de la fin, s'emparant du meilleur chrono pour cinquante centièmes de seconde au détriment de Márquez.

Lire aussi :

Un temps qui allait être battu quelques minutes plus tard par… Pol Espargaró ! Le pilote KTM n'allait pas rester longtemps en tête, Petrucci reprenant son dû dans la foulée avant que les rookies ne sonnent la révolte. Fabio Quartararo s'est d'abord rappelé au bon souvenir de tous en prenant la tête, avant d'être devancé sur le fil par Pecco Bagnaia qui signait le meilleur chrono de la journée en 1'46"732 ! Nul doute que le jeune Italien, Champion du monde Moto2 l'an dernier, a dû apprécier son résultat devant son public.

Bagnaia devance donc ce soir Quartararo au classement, Petrucci complétant le top 3. Pol Espargaró fait sensation en quatrième position, devant Maverick Viñales et Márquez, qui doit finalement se contenter du sixième rang. Álex Rins est quant à lui le pilote Suzuki le mieux placé devant Cal Crutchlow et Miller, ce dernier qui a chuté en toute fin de séance après être arrivé bien trop vite dans le virage de San Donato et avoir tiré tout droit dans le gravier.

Zarco, une chute mais un meilleur classement

Derrière, Franco Morbidelli boucle le top 10, devant Andrea Dovizioso qui déçoit un peu en ce début de week-end. On retrouve ensuite Johann Zarco à la 12e place. Le Français a lui aussi été victime d'une chute au cours de la séance dans le virage 11, mais a réussi à signer un chrono prometteur qui le rapproche désormais des dix premiers. Le pilote KTM devance Michele Pirro, Takaaki Nakagami et Joan Mir.

 

Déception en revanche pour Aleix Espargaró, seulement 16e après sa cinquième place des EL1. Le pilote Aprilia fait toujours mieux que Valentino Rossi, 18e de la séance, et qui devance deux autres pilotes qui ont déçu aujourd'hui, à savoir Andrea Iannone et Jorge Lorenzo.

Italy GP d'Italie – EL2

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Italy Francesco Bagnaia Ducati 16 1'46"732
2 France Fabio Quartararo Yamaha 18 0.046
3 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 0.131
4 Spain Pol Espargaró KTM 17 0.234
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 20 0.241
6 Spain Marc Márquez Honda 19 0.330
7 Spain Álex Rins Suzuki 21 0.435
8 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 17 0.438
9 Australia Jack Miller Ducati 15 0.453
10 Italy Franco Morbidelli Yamaha 19 0.536
11 Italy Andrea Dovizioso Ducati 18 0.615
12 France Johann Zarco KTM 13 0.687
13 Italy Michele Pirro Ducati 17 0.689
14 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 0.751
15 Spain Joan Mir Suzuki 20 0.847
16 Spain Aleix Espargaró Aprilia 14 0.880
17 Spain Tito Rabat Ducati 18 0.954
18 Italy Valentino Rossi Yamaha 19 0.994
19 Italy Andrea Iannone Aprilia 16 1.155
20 Spain Jorge Lorenzo Honda 17 1.382
21 Czech Republic Karel Abraham Ducati 15 1.414
22 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 16 1.764
23 Portugal Miguel Oliveira KTM 20 2.182

partages
commentaires
Pas de Monza Rally Show pour Rossi, mais les 12 Heures d'Abu Dhabi

Article précédent

Pas de Monza Rally Show pour Rossi, mais les 12 Heures d'Abu Dhabi

Article suivant

Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021