EL2 - Crutchlow passe en tête, Viñales mord la poussière

Cal Crutchlow a vengé Honda après une performance matinale discrète et pris les rênes du classement des EL2, alors que Maverick Viñales a subi une chute à grande vitesse.

Cette deuxième séance d'essais libres s'est révélée très mouvementée dès les premiers instants, avec d'abord l'arrêt de Danilo Petrucci en bord de piste, puis les chutes coup sur coup des pilotes Aprilia, Aleix Espargaró puis Sam Lowes. Tandis que l'Anglais cherchait, avec moult difficultés, un scooter pour retourner au stand, Maverick Viñales est à son tour parti à la faute.

Le leader du championnat a été piégé à la sortie de l'Arrabbiata 2, un rapide virage à droite, et ce alors qu'il venait de signer son meilleur temps en cette phase initiale de la séance. Parti à la faute en passant sur la ligne blanche, le pilote a été fortement secoué dans le bac à gravier et a mis un moment avant de reprendre complètement ses esprits. Une fois de retour au stand, il s'est enfermé dans le motorhome, où il a été traité pour des égratignures au bras gauche.

 

Pendant que l'Espagnol était écarté, Andrea Dovizioso a repris sa progression sans montrer le moindre signe de faiblesse. Leader ce matin, le pilote Ducati s'est installé en tête de cette deuxième séance au terme d'une longue succession de pilotes différents au sommet de la hiérarchie. À la mi-séance, l'Italien dominait avec un chrono de 1'47"526, deux dixièmes plus lent que ce qu'il a produit en EL1. Bien plus en forme que ce matin, Dani Pedrosa s'était positionné dans son sillage en 1'47"699, avec deux dixièmes d'avance sur une autre Ducati, mais satellite cette fois, la GP16 d'Álvaro Bautista.

Les pneus soft secouent la hiérarchie

Il faudra attendre la dernière série de tours pour que cette référence soit secouée. C'est à Cal Crutchlow qu'est revenu l'honneur de remplacer Dovizioso à la place de leader, avec un chrono de 1'47"365 : c'était, le concernant, le fruit d'un gain de 1"12 et de 15 places (!) dû à l'utilisation, pour ces dernières minutes de séance, d'un pneu arrière soft couplé à la gomme medium à l'avant.

Ils sont nombreux à avoir, comme Crutchlow, établi leur meilleur temps dans les derniers instants, en grande partie grâce aux gommes arrière plus tendres choisies par beaucoup pour aller chasser le chrono. On a ainsi vu Andrea Iannone figurer provisoirement au troisième rang et Héctor Barberá au quatrième.

C'est aussi avec un pneu arrière soft que Jorge Lorenzo s'est propulsé de la 16e à la cinquième position à six minutes de la fin, alors qu'il avait passé une grande partie de la séance dans la seconde moitié du classement. Ce positionnement n'a finalement pas résisté aux améliorations venues de toutes parts et l'Espagnol a glissé à la 11e place de ces EL2. Il conserve néanmoins de justesse (six centièmes) sa place dans le top 10 au cumul des deux séances du jour grâce à son temps de ce matin, à l'instar de cinq autres pilotes qui figurent dans cette zone de confort sans avoir pu améliorer leur performance cet après-midi.

Mais quelques grands noms manquent à l'appel, à commencer par le Champion du monde en titre, Marc Márquez, qui n'occupe que la 13e place au classement combiné, à 0"615 du meilleur temps du jour. Valentino Rossi est lui aussi hors du top 10 en cette première journée. S'il a poursuivi son programme avec un nombre de tours classique, le pilote italien semble souffrir des suites de son accident de motocross de la semaine dernière et il se trouve dans le sillage immédiat de Márquez, à deux centièmes de la Honda officielle.

Quant à Maverick Viñales, il a fait son retour en piste à dix minutes de la fin de ces EL2, mais n'a pu améliorer son temps que d'un centième avec une paire de pneus hard à l'avant et medium à l'arrière. Seulement 13e de la séance entre Rossi et Marquez, il est cependant le cinquième pilote le plus rapide de la journée, à trois dixièmes de la référence établie par Crutchlow.

On notera enfin le calvaire de Sam Lowes. Ce matin, l'Anglais a dû rentrer au stand au ralenti avant même d'avoir pu boucler un tour rapide en EL1, son tableau de bord semblant indiquer un problème électrique. Cet après-midi, après sa chute en début de séance, son retour en piste a été compromis par un nouveau problème, visiblement en lien avec la pompe à essence. Une journée frustrante pour le pilote Aprilia !

 Mugello – MotoGP – Essais Libres 2

Pos.PiloteMotoTrsChrono/Écart
1 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 18 1'47.365
2 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP17 18 0.161
3 germany Jonas Folger   Yamaha YZR-M1 16 0.178
4 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 19 0.320
5 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 19 0.334
6 spain Héctor Barberá   Ducati GP16 18 0.345
7 spain Álvaro Bautista   Ducati GP16 20 0.363
8 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 19 0.442
9 italy Michele Pirro   Ducati GP17 17 0.518
10 italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 15 0.585
11 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP17 18 0.589
12 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 19 0.635
13 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 13 0.649
14 spain Marc Márquez   Honda RC213V 21 0.738
15 united_kingdom Scott Redding   Ducati GP16 18 0.746
16 spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 17 0.764
17 australia Jack Miller   Honda RC213V 19 1.195
18 spain Tito Rabat   Honda RC213V 20 1.299
19 france Loris Baz   Ducati GP15 15 1.386
20 united_kingdom Sam Lowes   Aprilia RS-GP 5 1.477
21 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP15 17 1.560
22 spain Pol Espargaró   KTM RC16 18 2.159
23 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 17 2.275
24 france Sylvain Guintoli   Suzuki GSX-RR 18 2.689
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Vendredi - Essais Libres
Circuit Mugello
Type d'article Résumé d'essais libres