EL2 - Jack Miller prend le pouvoir, Marc Márquez à terre

Jack Miller a été le plus rapide de la deuxième séance d'essais du GP d'Aragón, devant Aleix Espargaró. Marc Márquez a chuté mais il reste dans le top 10 au cumul des séances.

EL2 - Jack Miller prend le pouvoir, Marc Márquez à terre

Le mercure a grimpé après la première séance et si la température ambiante est restée à 27°C, le soleil a fait atteindre 44°C à celle de la piste, près de 20°C de plus que dans la matinée. Les pilotes ont naturellement opté pour des gommes plus dures, à travers différentes combinaison alliant gommes medium ou hard.

Marc Márquez et Miguel Oliveira ont été les seuls à conserver un tendre à l'arrière et ce choix a permis au pilote KTM d'être le premier leader de la séance. Márquez a pris l'avantage dans son deuxième tour rapide mais son chrono a été annulé pour un passage hors des limites de la piste. Plusieurs pilotes ont amélioré leur temps et la première place a changé plusieurs fois de mains en quelques secondes, avant qu'Oliveira reprenne son bien.

Lire aussi :

Marc Márquez était encore à l'attaque pour essayer de s'emparer de la première place mais il a chuté au virage 16, devant ouvrir sa trajectoire alors qu'il était dans le sillage de son frère Álex. L'Espagnol s'est immédiatement relevé mais son langage corporel a exprimé sa colère.

 

Peu après, Pecco Bagnaia s'est emparé de la première place... et est tombé à son tour, au milieu du virage 5, également sans blessure à déplorer.

 

Takaaki Nakagami s'est emparé de la première place, restait à 0"526 de la référence établie par Márquez dans la matinée. Maverick Viñales, alors 18e, a été l'un des derniers à rester en piste dans le premier relais. Le nouveau pilote Aprilia a évité le highside de peu dans le dernier virage mais s'en est finalement tiré avec un simple passage dans la zone de dégagement asphaltée.

 

Les pilotes ont plus travaillé sur la performance en vue de la course dans le cœur de la séance et il a fallu attendre les cinq dernières minutes pour les voir se lancer à l'assaut du time attack, avec un pneu tendre à l'arrière. Aleix Espargaró et Iker Lecuona se sont succédé en tête, restant derrière le chrono de Márquez dans la matinée. Jack Miller l'a battu peu après. Cal Crutchlow, souvent distancé depuis son retour il y a un mois, est remonté au deuxième rang. Aleix Espargaró est repassé devant lui.

Le trio de tête est resté inchangé. Seulement 15e en fin de séance, Johann Zarco est remonté au quatrième rang en toute fin de séance, malgré une frayeur dans son tour, devant Jorge Martín, Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo. Le leader du championnat a été touché par un incident étonnant en fin de séance, devant interrompre un tour rapide en raison d'une gêne au niveau de la jugulaire de son casque. Takaaki Nakagami, Enea Bastiniani et Pol Espargaró ont complété le top 10. Álex Rins a dû se contenter de la 11e place. Valentino Rossi a pris la 18e place, devant Maverick Viñales.

Les dix pilotes qui ont provisoirement leur ticket pour une entrée directe en Q2 sont les neuf premiers de cette séance et Márquez, resté dans le top 10 au cumul des séances malgré un modeste 20e temps cet après-midi. L'Espagnol avait un programme très différent de celui des autres pilotes puisqu'il avait un pneu medium à l'arrière en fin de séance. Joan Mir est loin de ce top 10, avec le 21e meilleur chrono.

Lire aussi :

Spain GP d'Aragón - Essais Libres 2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Australia Jack Miller Ducati 17 1'47.613  
2 Spain Aleix Espargaró Aprilia 19 1'47.886 0.273
3 United Kingdom Cal Crutchlow Yamaha 19 1'47.897 0.284
4 France Johann Zarco Ducati 18 1'47.988 0.375
5 Spain Jorge Martín Ducati 17 1'48.023 0.410
6 Italy Pecco Bagnaia Ducati 15 1'48.032 0.419
7 France Fabio Quartararo Yamaha 17 1'48.034 0.421
8 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'48.057 0.444
9 Italy Enea Bastianini Ducati 17 1'48.086 0.473
10 Spain Pol Espargaró Honda 16 1'48.166 0.553
11 Spain Álex Rins Suzuki 20 1'48.267 0.654
12 South Africa Brad Binder KTM 17 1'48.278 0.665
13 Spain Álex Márquez Honda 19 1'48.314 0.701
14 Italy Danilo Petrucci KTM 17 1'48.351 0.738
15 Italy Luca Marini Ducati 18 1'48.456 0.843
16 Spain Iker Lecuona KTM 18 1'48.526 0.913
17 Portugal Miguel Oliveira KTM 20 1'48.623 1.010
18 Italy Valentino Rossi Yamaha 17 1'48.649 1.036
19 Spain Maverick Viñales Aprilia 20 1'48.755 1.142
20 Spain Marc Márquez Honda 15 1'48.827 1.214
21 Spain Joan Mir Suzuki 16 1'48.886 1.273
22 United Kingdom Jake Dixon Yamaha 17 1'49.987 2.374

partages
commentaires

Voir aussi :

Iker Lecuona devrait rebondir chez Honda en WorldSBK

Article précédent

Iker Lecuona devrait rebondir chez Honda en WorldSBK

Article suivant

Fabio Quartararo ralenti par une abeille et le trafic

Fabio Quartararo ralenti par une abeille et le trafic
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021