EL2 - Les Petronas en tête, mais bridées par la chaleur

Franco Morbidelli et Fabio Quartararo ont dominé les EL2 du Grand Prix d'Espagne, insuffisant toutefois pour permettre au Français d'entrer dans le top 10 qu'il a manqué ce matin alors que la chaleur s'est abattue sur Jerez.

EL2 - Les Petronas en tête, mais bridées par la chaleur

Les 22 pilotes MotoGP ont repris la piste pour 45 minutes d'essais supplémentaires, après une mise en jambe qui, ce matin, a rapidement fait oublier les mois de retard de cette saison 2020.

En ce début d'après-midi, le mercure a dépassé les 30°C dans l'air andalou et les données de Michelin parlent d'elles-mêmes, avec 54 à 56°C au sol enregistrés durant cette séance, contre 35°C ce matin. Plusieurs options de monte pneumatique auront été aperçues d'une machine à l'autre, mais il semblerait que le choix d'un pneu hard à l'avant associé à un soft à l'arrière soit prédominant, solution optimale pour des pilotes en quête de grip à l'arrière mais de soutien à l'avant.

Lire aussi :

Bridé ce matin par une pénalité l'empêchant de participer aux 20 premières minutes de la séance, Fabio Quartararo n'a pas tardé à partir en chasse du chrono cet après-midi. Le jeune Français a pris la tête du classement dans son troisième tour, premier pilote à atteindre les 1'38 en ce début d'EL2. En gagnant plus de quatre dixièmes dans le tour suivant, il a fixé la référence à 1'38"152, un chrono destiné à longuement résister.

Jusqu'à la conclusion de la séance, il resterait le seul à avoir amélioré son temps par rapport à ce matin, mais cela n'allait toutefois pas suffire à le placer dans le top 10 du classement combiné, celui qui demain matin, à l'issue des EL3, garantira l'accession directe à la Q2. Rappelons en effet que, lors des EL1, cette zone de sauvetage s'étendait entre un chrono de 1'37"350 pour le leader et de 1'37"923 pour le dixième.

Les frères Márquez au sol

Au terme des dix premières minutes, Álex Márquez a mordu la poussière. Piégé dans le virage 8, il était le premier pilote à partir à la faute depuis l'entame de ce Grand Prix. Quelques instants plus tard, Franco Morbidelli réalisait une embardée dans le bac à gravier, mais évitait la correctionnelle et parvenait à rejoindre la piste. Le pilote Petronas occupait à cet instant la troisième place, derrière deux des plus jeunes pilotes du plateau, Quartararo et Bagnaia.

Marc Márquez s'est rapidement mêlé à ce petit groupe, se hissant à la deuxième place, à deux dixièmes de Quartararo. À la mi-séance, le Champion du monde en titre chutait cependant à son tour, dans le lent virage 2. Comme son frère cadet, il s'est relevé sans mal après avoir trouvé la limite et a pu poursuivre sa préparation.

 

Andrea Dovizioso a profité de cette phase de la séance pour s'inviter dans le trio de tête avec un chrono de 1'38"614, devançant alors d'un cheveu la Ducati satellite de Pecco Bagnaia, toujours solidement installée dans la partie haute du classement. À seulement quelques centièmes, Morbidelli et Viñales représentaient Yamaha derrière eux.

Lire aussi :

Dans les dernières minutes, quelques attaques ont permis d'apporter de petites retouches à ce classement, à commencer par celle du rookie Brad Binder, passé au troisième rang en 1'38"250. Dans la foulée, Morbidelli a délogé son coéquipier de la première place avec un nouveau temps de référence de 1'38"152. Derrière eux, Pol Espargaró prenait la cinquième position (1'38"372), devant Cal Crutchlow, Maverick Viñales et Johann Zarco.

Dovizioso et Bagnaia complètent le top 10 de cette séance. Il faut descendre aux 14e et 16e positions pour trouver trace des deux Suzuki, concentrées sur la distance et non la performance pure durant ces EL2. Aleix Espargaró, sur l'Aprilia, occupe quant à lui la 15e position et Valentino Rossi seulement la 20e. On notera que le #46 a rencontré ce matin un problème d'usure de son pneu arrière comparable aux soucis qui le poursuivent depuis maintenant plusieurs saisons, sur lequel Yamaha travaille actuellement.

Le classement combiné des deux séances du jour reste quasiment inchangé par rapport à la hiérarchie qui s'est établie lors des EL1, seul Quartararo ayant pu abaisser son chrono. La chaleur ne l'a toutefois pas aidé à en tirer profit, puisqu'il n'est que 15e ce jour. L'accession directe à la Q2 se jouera donc demain matin, lors des EL3 au programme à partir de 9h55.

Spain GP d'Espagne - Essais Libres 2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 1'38.125  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 19 1'38.152 0.027
3 South Africa Brad Binder KTM 19 1'38.250 0.125
4 Spain Marc Márquez Honda 20 1'38.369 0.244
5 Spain Pol Espargaró KTM 19 1'38.372 0.247
6 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 19 1'38.390 0.265
7 Spain Maverick Viñales Yamaha 21 1'38.596 0.471
8 France Johann Zarco Ducati 18 1'38.610 0.485
9 Italy Andrea Dovizioso Ducati 19 1'38.614 0.489
10 Italy Pecco Bagnaia Ducati 18 1'38.625 0.500
11 Japan Takaaki Nakagami Honda 19 1'38.687 0.562
12 Spain Iker Lecuona KTM 18 1'38.816 0.691
13 Italy Danilo Petrucci Ducati 17 1'38.836 0.711
14 Spain Álex Rins Suzuki 21 1'38.845 0.720
15 Spain Aleix Espargaró Aprilia 18 1'38.904 0.779
16 Spain Joan Mir Suzuki 19 1'38.933 0.808
17 Portugal Miguel Oliveira KTM 19 1'39.004 0.879
18 Australia Jack Miller Ducati 16 1'39.156 1.031
19 Spain Tito Rabat Ducati 20 1'39.181 1.056
20 Italy Valentino Rossi Yamaha 18 1'39.222 1.097
21 Spain Álex Márquez Honda 19 1'39.604 1.479
22 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 21 1'39.703 1.578

partages
commentaires
Transferts Honda : Márquez avertit Espargaró avec diplomatie

Article précédent

Transferts Honda : Márquez avertit Espargaró avec diplomatie

Article suivant

Ducati : Avec Lorenzo "il n'y a rien, c'est dans sa tête"

Ducati : Avec Lorenzo "il n'y a rien, c'est dans sa tête"
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021