EL2 - Jack Miller domine sur piste séchante ; festival de chutes

Jack Miller a dominé les Essais Libres 2 du Grand Prix de France, sur une piste qui s'est asséchée. Fabio Quartararo est hors du top 10.

EL2 - Jack Miller domine sur piste séchante ; festival de chutes

Le ciel est toujours gris sur le circuit Bugatti quand débutent ces Essais Libres 2 mais les conditions sont meilleures puisqu'il ne pleut plus, même si la piste reste humide. Valentino Rossi et Joan Mir sont les premiers à s’aventurer en piste, avec des pneus différents : des slicks tendres pour l’Italien et des pneus pluie tendres pour l’Espagnol.

Lire aussi :

Mir est le plus performant, avec un temps en 1'43''115 le plaçant 3''711 devant Rossi, signe que la piste est encore très humide mais déjà plus praticable dans la matinée : le 1'43''804 de Bradley Smith, leader des Essais Libres 1, est déjà effacé. Mir est en mesure d’abaisser la marque dans le tour suivant mais préfère entrer aux stands. Johann Zarco, deuxième de la séance de la matinée, s’empare vite de la première place, également avec des pneus pluie.

Près d’un quart d’heure après le début de la séance, la piste commence à être suffisamment sèche pour les slicks de Jack Miller, seul pilote à rouler avec ces gommes, qui prend la tête au guidon de sa Ducati du team Pramac. L’Australien améliore nettement son temps sur son second tour, portant son avance sur Zarco à 2"004 puis à 3''310. Au cap de la mi-séance, Zarco, reparti en pneus slicks, doit s'arrêter après la chicane Dunlop, en raison d'un souci technique sur sa Ducati. Le Français peut repartir mais il doit regagner les stands après un tour à vitesse modérée.

Fin de séance sur piste sèche

Dans les 20 dernières minutes, tous les pilotes roulent en slicks et améliorent leurs temps. Takaaki Nakagami déloge Miller de la première place. Álex Rins fait mieux mais Nakagami reprend immédiatement l'avantage. Le Japonais creuse l'écart dans le tour suivant, repoussant Rins à 0''249. 

Les conditions restent difficiles et les chutent s'enchaînent. La première, pour Aleix Espargaró à la sortie des S du Garage Bleu, est sans gravité. Quelques instants plus tard, son équipier, Bradley Smith, finit lui aussi à terre plus lourdement, victime d'un highside. L'Anglais peine à se relever et s'éloigne de la piste en boitant. Andrea Dovizioso chute à son tour, au premier freinage du circuit.

 

Cal Crutchlow, discret jusque-là, s'empare de la première place, pendant que Maverick Viñales empreinte un bac à graviers et peut repartir. Les pilotes enchaînent les tours, dans des conditions de plus en plus favorables, améliorant tous leurs temps. Franco Morbidelli passe quelques instants en tête avant que Miller, très à l'aise dans ces conditions, ne reprenne l'avantage. Brad Binder chute à son tour en toute fin de séance.

Juste avant le drapeau à damier, Miller creuse encore l'écart sur ses rivaux, tandis que Nakagami, deuxième, vient compléter la liste des pilotes à terre. Aucun pilote ne vient menacer la référence établie par Miller, mais Viñales parvient à remonter au deuxième rang, devant Nakagami. Après la séance, le meilleur temps de Miller a été effacé mais il conserve la première place.

Johann Zarco s'était classé au quatrième rang avant d'avoir également son temps annulé, ce qui le fait chuter à la 10e position. Les différents temps annulés permettent à Danilo Petrucci de remonter au 10e rang. Les principaux candidats au titre sont en retrait. Joan Mir est 9e, deux places devant Fabio Quartararo. Le leader du championnat n'a jamais été aux avant-postes dans cette séance. Rossi, dont le meilleur temps a aussi été effacé, est 12e, tandis que Dovizioso pointe à la 19e place après sa chute.

Avec l'amélioration des conditions, les 10 pilotes les plus rapides de cette séance sont pour le moment les 10 directement qualifiés pour la Q2 Le reste du week-end devrait se disputer sur piste sèche et les temps devraient donc être meilleurs dans les Essais Libres 3, ce qui en fera séance déterminante pour assurer le passage direct en Q2.

 France GP de France – MotoGP – EL2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Australia Jack Miller Ducati 15 1'34.356  
2 Spain Maverick Viñales Yamaha 15 1'34.500 0.144
3 Japan Takaaki Nakagami Honda 16 1'34.857 0.501
4 Italy Danilo Petrucci Ducati 16 1'35.054 0.698
5 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 11 1'35.141 0.785
6 Spain Álex Márquez Honda 20 1'35.337 0.981
7 Italy Franco Morbidelli Yamaha 24 1'35.369 1.013
8 Spain Pol Espargaró KTM 14 1'35.374 1.018
9 Spain Joan Mir Suzuki 21 1'35.385 1.029
10 France Johann Zarco Ducati 18 1'35.408 1.052
11 France Fabio Quartararo Yamaha 19 1'35.489 1.133
12 Italy Valentino Rossi Yamaha 22 1'35.767 1.411
13 Portugal Miguel Oliveira KTM 13 1'35.837 1.481
14 Spain Álex Rins Suzuki 16 1'35.838 1.482
15 Italy Pecco Bagnaia Ducati 21 1'36.012 1.656
16 Spain Iker Lecuona KTM 17 1'36.190 1.834
17 Germany Stefan Bradl Honda 16 1'36.478 2.122
18 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 9 1'36.982 2.626
19 Italy Andrea Dovizioso Ducati 7 1'38.726 4.370
20 Spain Aleix Espargaró Aprilia 5 1'39.361 5.005
21 Spain Tito Rabat Ducati 13 1'40.165 5.809
22 South Africa Brad Binder KTM 10 1'40.425 6.069

partages
commentaires
Pramac : "Zarco vient pour atteindre des objectifs"

Article précédent

Pramac : "Zarco vient pour atteindre des objectifs"

Article suivant

Spa dévoile des travaux à 80 M€ et le retour de bacs à gravier

Spa dévoile des travaux à 80 M€ et le retour de bacs à gravier
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021