EL2 - Savadori leader surprise sous la pluie, Zarco deuxième

Lorenzo Savadori a profité de la pluie pour signer le meilleur temps de la deuxième séance d'essais au GP de Styrie, devant Johann Zarco et Joan Mir. Fabio Quartararo s'est contenté du 15e temps.

EL2 - Savadori leader surprise sous la pluie, Zarco deuxième

C'est sur une piste humide qu'a débuté cette deuxième séance d'essais du week-end, la pluie s'étant invitée sur le Red Bull Ring. Les pilotes ont vite pris la piste avec des pneus pluie tendres puisque de nouvelles averses sont attendues dimanche et que cette séance pourrait être la seule leur permettant de se préparer à ces conditions.

Iker Lecuona a signé le premier tour rapide avant de chuter sans gravier au premier virage. Le pilote espagnol a été battu par son coéquipier chez Tech3, Danilo Petrucci, qui appelait ces conditions de ses vœux jeudi, pour être moins désavantagé par sa grande taille sur ce circuit. Lecuona est repassé en tête, prouvant par la même occasion que sa KTM n'avait pas de gros dégâts. Il a amélioré son chrono dans chacune des deux boucles suivantes pour établir une référence en 1'34"319, à plus de dix secondes des chronos réalisés dans la matinée.

Lire aussi :

Marc Márquez, toujours performant sous la pluie cette année puisque ces conditions exposent moins ses limites physiques, a fait mieux, repoussant Lecuona à près d'une seconde, avant d'améliorer son temps à deux reprises dans les tours qui ont suivi. À la fin de son premier relais, le sextuple Champion du MotoGP devançait Lecuona et Joan Mir, déjà très performant dans la matinée. Johann Zarco occupait la quatrième place mais le leader du championnat Fabio Quartararo n'était que 19e, le meilleur représentant de Yamaha, Maverick Viñales, ne pointant qu'au 15e rang.

La lutte pour la première place a repris dans les dix dernières minutes, la piste commençant à s'assécher sur la trajectoire. Zarco, Pecco Bagnaia et Lorenzo Savadori, souvent à l'aise dans les conditions humides, se sont succédé à la première place. Le pilote Aprilia était en piste avec des pneus pluie medium, alors que Zarco, relégué à 0"969, et Bagnaia ayant des tendres. Mir a choisi les mêmes gommes que Savadori et il est remonté à la deuxième place.

Le chrono de Savadori est resté invaincu mais Zarco est remonté à la deuxième place, devant Mir. Bagnaia est s'est maintenu quatrième devant le second représentant d'Aprilia, Aleix Espargaró. Álex Rins a pris la sixième place devant Álex Márquez, Lecuona et Viñales, entré dans le top 10 tardivement. Marc Márquez a dégringolé dans le classement et son chrono est devenu la dixième performance.

Pol Espargaró s'est classé à la 13e position devant Jack Miller, qui a pris la piste avec un pneu slick à l'avant en fin de séance, et Fabio Quartararo. Les deux pilotes faisant leur retour ce week-end ont été distancés, avec Cal Crutchlow 20e devant Dani Pedrosa, tandis que le futur retraité Valentino Rossi a pris la 22e place.

Miguel Oliveira, lourdement tombé au virage 3 dans la séance de la matinée et resté sonné plusieurs minutes, s'est contenté d'un seul tour et il a ensuite posé de la glace sur un poignet droit très douloureux. Mike Leitner, manager de l'équipe KTM officielle, a précisé au site officiel du MotoGP qu'il n'était pas pertinent de rouler avec une telle limite physique, même si les examens passés au centre médical n'ont révélé aucune fracture.

Dans une séance intégralement disputée sur piste humide, peu de pilotes sont partis à la faute mais Álex Márquez et Valentino Rossi ont traversé le bac graviers du virage 4, tandis que Brad Binder a fait une erreur dans la première courbe. Le classement combiné, lui, reste inchangé par rapport aux EL1 et Takaaki Nakagami est donc leader de cette première journée.

Lire aussi :

Austria GP de Styrie - Essais Libres 2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 19 1'31.304  
2 France Johann Zarco Ducati 21 1'31.458 0.154
3 Spain Joan Mir Suzuki 18 1'31.566 0.262
4 Italy Pecco Bagnaia Ducati 21 1'32.182 0.878
5 Spain Aleix Espargaró Aprilia 12 1'32.231 0.927
6 Spain Álex Rins Suzuki 18 1'32.311 1.007
7 Spain Álex Márquez Honda 16 1'32.445 1.141
8 Spain Iker Lecuona KTM 20 1'32.543 1.239
9 Spain Maverick Viñales Yamaha 13 1'32.685 1.381
10 Spain Marc Márquez Honda 14 1'32.841 1.537
11 Italy Enea Bastianini Ducati 21 1'33.024 1.720
12 Italy Luca Marini Ducati 18 1'33.152 1.848
13 Spain Pol Espargaró Honda 16 1'33.415 2.111
14 Australia Jack Miller Ducati 14 1'33.453 2.149
15 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'33.498 2.194
16 South Africa Brad Binder KTM 19 1'33.589 2.285
17 Japan Takaaki Nakagami Honda 15 1'33.658 2.354
18 Italy Danilo Petrucci KTM 15 1'33.684 2.380
19 Spain Jorge Martín Ducati 20 1'33.906 2.602
20 United Kingdom Cal Crutchlow Yamaha 19 1'33.954 2.650
21 Spain Dani Pedrosa KTM 17 1'33.954 2.650
22 Italy Valentino Rossi Yamaha 20 1'34.582 3.278
23 Portugal Miguel Oliveira KTM 1    

partages
commentaires

Voir aussi :

Le virage 3 du Red Bull Ring inquiète toujours les pilotes

Article précédent

Le virage 3 du Red Bull Ring inquiète toujours les pilotes

Article suivant

Lourdement tombé, Oliveira a un poignet très douloureux

Lourdement tombé, Oliveira a un poignet très douloureux
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021